Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vous allez au « DAB » ? Faites gaffe ! Surtout à la BNP !

Juin 2111 dab bnp 1.jpg Mi-juin, une jeune mère fut agressée devant un distributeur de billets BNP à Port Royal (un jet de pierre de la célèbre « Closerie des Lilas ») par deux adolescentes « roumaines » et sans papiers – si l'on ne compte pas les feuilles détachées que ces jeunes professionnelles utilisent pour déconcerter leur victime.

 Quant à elle, résidente du quartier, elle aurait certainement vu son compte bancaire plonger si des policiers en civil, surveillant à juste titre le lieu, n'étaient pas intervenus (bravo!).

 Ceux-là ont toutefois expliqué à la jeune femme qu'ils seraient obligés de lâcher immédiatement les agresseurs si elle ne portait pas plainte. Juin 2111 dab bnp 2.jpg

 Dont acte. Voici ce qu'elle a raconté au commissariat :

« Peu avant 12h00, je me suis rendue à un distributeur pour retirer 40 euros.

 Je me trouvais à une agence BNP, à un DAB donnant sur le boulevard du Port Royal.

 Je me suis présentée au DAB tout en étant accompagnée de ma fille de 11 mois qui se trouvait dans sa poussette.

 J'ai composé mon code secret, puis tapé sur la touche retrait.

 À ce moment-là sont arrivées deux jeunes filles, l'une sur ma gauche, l'autre sur ma droite, sachant que ma fille était un peu derrière moi sur la gauche.

 Elles ont toutes les deux agité un papier devant mes yeux, puis devant le clavier.

 Elles m'ont d'abord légèrement bousculée en marmonnant.

 J'ai regardé ma fille, serré mon sac contre moi, parlé fort.

 Je les ai repoussées, mais elles ont continué à me bousculer.

 J'ai vu que les deux filles ont réussi à pianoter sur l'écran.

 Des gens sont arrivés pour me porter secours et j'ai déduit qu'ils étaient policiers en les voyant discuter ensemble.

 Plusieurs policiers ont arrêtés les deux jeunes filles tout de suite sans qu'elles puissent s'enfuir.

 J'ai constaté à l'arrivée des policiers que 300 euros sortait de la fente du DAB.

 J'en conclus que les deux jeunes filles ont réussi à solliciter 300 euros malgré mon intervention pour les repousser.

 Ces deux jeunes filles ont entre 14 et 16 ans, type roumaines en pantalon, sans sac il me semble. »

 

Attention:

il paraît que les distributeurs de la BNP sont particulièrement ciblés par ce genre d'arnaqueurs grâce à leur écran particulièrement facile à manipuler.

         Admirons donc la dextérité de ces jeunes « européennes » que la France n'aurait pas le droit de faire voyager autre part !

 

         Ajoutons que ces individus ne partagent visiblement pas nos valeurs : chez nous, on n'attaque pas les mères et les bébés. Cependant, malgré notre dégoût, nous sommes bien obligés de signaler au Parisiens que, jusqu'à nouvel ordre, la jeune mère – autant que le vieillard ou le handicapé – doit faire particulièrement attention en allant à la banque.

 

 

 

 

 

 

LOUIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrit par NDP Ile de France Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.