Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il était un jardin...

Récemment, la Mairie de Paris a annoncé une réduction des panneaux publicitaires dans « l'espace urbain ».

Ce ne serait pas trop tôt, mais permettez-nous de ne pas faire trop confiance à ce propos – vu que le mémaire de Paris a pratiquement vendu la ville à l'abominable JCDecaux (panneaux, arrêts d'autobus, « Vélib' »,...).

jardin1.JPG

jardin3.JPG

jardin2.JPG

En regardant ce qui reste du « Jardin de Valence », autrefois vendeur des légumes frais (14e, auprès du « Tennis Friant » de la Mairie de Paris – ah oui !), on se demande en effet qui est le pire destructeur de notre patrimoine :

les jeunes « bombeurs » incultes, ou les frappes chirurgicales de la pub ?

Cinq panneaux identiques vendent-ils cinq fois plus le même bidule ?

Louis

Écrit par NDP Ile de France Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.