Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2016

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

RIVAROL N° 3226 du 10 mars 2016

J’AVAIS écrit dans le dernier numéro de RIVAROL que je suivrai de très près Bruno Le Maire, que j’avais repéré comme étant un imbécile d’envergure, tout en suffisance, ne doutant pas un seul instant qu’il sera président de la République, tout en relevant que son “intelligence” et ses yeux bleus constituaient un handicap. Je suis contraint de revenir aux récents dits de cet énergumène exceptionnel qui s’est lancé dans la compétition des primaires chez les Républicains. Le voici qui arpente la France profonde. Après Vesoul, joli port de pêche, nous l’avons croisé rue des Martyrs, dans le IXe arrondissement, à Paris. Un “couple” d’homosexuels l’a interpellé, se plaignant des souffrances que leur avaient infligées les manifestants contre le “mariage” inverti. Et l’imbécile de répondre en dénonçant « la connerie noire de tous ceux qui prétendent ou ont prétendu qu’ils reviendront là-dessus. » Celui qui disait « Moi, je suis la France gaulliste, traditionnelle et catholique » et qui vient de faire paraître un livre dont le titre est « Ne vous résignez pas ! » s’est attiré cette excellente réplique de Gabrielle Cluzel sur le site Boulevard Voltaire : « C’est vrai, ça. Il ne faut pas se résigner, les gars ! Se résigner à voter contre ses idées. Ce serait trop bête. De la connerie noire, en somme… », ajoutant : « Les cons noirs le saluent ».

CAZENEUVE, UN GRAND “FOURCHEUR” DE LANGUE, DEVANT L’ETERNEL

La langue de Cazeneuve fourche avec une régularité de métronome. Au micro de France Inter et alors qu’il évoquait les migrants de Calais, le ministre de l’Intérieur s’est quelque peu emmêlé les pinceaux. La semaine dernière, au lendemain de l’annonce du démantèlement de la zone sud de la “Jungle” de Calais, le locataire de la place Beauvau a en effet confondu deux verbes : du coup, malaise chez les âmes sensibles. A propos du relogement des migrants dans des centres d’accueil, il a dit : « Nous ouvrirons dans les centres d’accueil et d’orientation autant de places qu’il sera nécessaire. Il n’a jamais été question de procéder à l’évacuation brutale de la zone sud de Calais en décimant les migrants partout sur le territoire nord de notre pays ». Dieu merci, les migrants ne seront pas décimés mais disséminés… Il est assez coutumier de ce genre de dérapage.

En juillet 2014, suite aux heurts à proximité de la synagogue située rue de la Roquette, à Paris, il avait évoqué la « rue des roquettes » au moment où l’offensive de Tsahal s’intensifiait à Gaza. Du coup, des regards lourds, très lourds (suivez mon regard) de reproche se posèrent sur lui. On ne plaisante pas avec ces choses-là. On n’était pas loin de ces « Français innocents » dont parlait Raymond Barre lors de l’attentat de la rue Copernic… et puis, il y a aussi cet épisode où Cazeneuve avait évoqué sur i-Télé Julie Gayet comme étant « la compagne » de François Hollande, avant de chercher désespérément à se rattraper, déclarant : « D’abord, elle n’est pas sa compagne. Moi je n’ai rien à confirmer sur ce sujet-là, je n’ai rien à dire ». Ça, on le savait, qu’il n’avait rien à dire…

QUEL BONHEUR DE VOIR CES IMBÉCILES MALTRAITÉS !

L’acteur Jude Law, qui se pique d’humanisme, Toby Jones, acteur lui aussi, le musicien Tom Odell, et l’acteur Shappi Khorsandi étaient à Calais, il y a quelques jours, pour apporter leur soutien aux réfugiés avant la destruction de la jungle ordonnée par les autorités. But de leur opération lacrymale : que le gouvernement britannique laisse entrer les femmes et les enfants du camp en Grande-Bretagne. Ces imbéciles de haute volée ont, tout d’abord, manifesté dimanche 21 février dans un théâtre provisoire où ils ont lu des textes de réfugiés. Trop émouvant. Les caméras étaient, bien entendu, présentes pour immortaliser le moment. Oui… mais, dès qu’elles arrêtèrent d’enregistrer, les migrants leur ont foncé dessus pour les dépouiller ! On lit dans un reportage : « L’équipe de sécurité a été attaquée à coups de pierre et leurs téléphones volés alors que Jude Law et Tom Odel venaient juste de rentrer dans leur autocar, sur ordre de l’équipe de sécurité qui leur a donné instruction de rester dans l’autocar tandis que l’atmosphère s’échauffait. » Un des abrutis qui accompagnait le show a déclaré, penaud : « Nous avons été choqués de voir certains des migrants qui agissent comme des hooligans » Et c’est ainsi que l’esprit vient aux fiottes…

Capture 1.JPG

LES MINISTRES ÉCOLOGISTES ADORENT LE LUXE

Il n’y a que les naïfs qui croient que les écologistes vivent d’amour et d’eau fraîche. Une fois installés dans les chaudes travées du pouvoir, ils aiment le luxe et la volupté. On sait que le récent remaniement a permis de faire entrer des Verts au gouvernement : Barbara Pompili et Jean-Vincent Placé. Ils se sont immédiatement signalés par leurs fantaisies, raconte le magazine Challenges. Ainsi Barbara Pompili, la nouvelle secrétaire d’Etat en charge de la Biodiversité, aurait déploré l’absence « d’une cuisine digne de ce nom » (c’est-à-dire d’elle-même). Si bien qu’elle aurait engagé des travaux de plusieurs mois et qu’en attendant, elle se ferait livrer des plats par le traiteur Potel et Chabot. D’ici la fin des travaux elle ne sera plus ministre, mais ceci n’a aucune importance. Jean-Vincent Placé, le secrétaire d’Etat chargé de la réforme d’Etat, aurait quant à lui, entrepris de changer l’aménagement des salles qui lui sont dévolues, en permutant « à grands frais son bureau […] avec la salle de réunion, plus vaste ».

L’AFRIQUE, À LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE

L’Afrique connaît une formidable révolution technologique qui n’a rien à envier aux Européens, aux Chinois et aux Américains. Il semblerait même qu’elle soit sur le point de prendre une certaine avance. Dernière initiative d’inventeurs africains : la construction d’une voiture 100 % africaine. Une voiture 100 % ougandaise, en fait. Il paraît que, certes, elle a encore quelques faiblesses. On lit dans le reportage consacré à cette extraordinaire aventure : « Au démarrage, elle tressaute. Tousse un peu. La portière a du mal à fermer. Un “bang” un peu sourd s’échappe du moteur. On s’inquiète. Finalement, la voiture démarre et passe la porte du garage. “Bienvenue à bord !”, s’exclame le conducteur, tout sourire. »

Le nom du véhicule, imaginé par le président Yoweri Museveni [réélu le 18 février pour un cinquième mandat très contesté] : Kiira. « Kiira, c’est un mot de langue luganda, qui fait référence aux sources du Nil. Là où l’eau est bruyante, pleine de force et de mouvement. », explique un des concepteurs. La voiture est bruyante, elle aussi, ce qui est la moindre des choses. D’autant qu’elle a « été bricolée avec des bouts de ficelle et de petits tournevis », raconte un de ses inventeurs qui précise : « Tout a été conçu ici ». L’Afrique se lance aussi dans un programme de recherche astronautique réalisé en République démocratique du Congo pour le développement de fusées. Objectif : à terme, mettre en orbite des satellites depuis le Congo (Ne manquez pas de regarder sur internet cette hilarante vidéo, tapez « fusée Congo » sur google). Joseph Litityo, le ministre congolais de la Recherche scientifique était présent lors du lancement de la fusée Troposphère 5 le 29 mars 2009. Elle a atteint l’altitude respectable de 1 500 mètres au lieu des 30 000 prévus. Elle transportait un rat, dénommé Kavira, mais hélas, a dévié de sa trajectoire, manquant de tuer les personnes alentour. Quant au rat Kavira, plus de nouvelles. Malgré la présence d’un parachute, Kavira n’a jamais été retrouvé et a officiellement été déclaré mort au nom de la science. Pas de quoi décourager les scientifiques africains qui ont un projet enthousiasmant : mettre en place la première mission spatiale africaine entièrement « made in Africa » vers la Lune. Pourquoi la Lune ? Le patron de la fondation sud-africaine pour le développement spatial explique qu’ainsi « chaque enfant africain pourra sortir devant chez lui, lever les yeux au ciel et partager sa fierté avec tous les habitants du continent. » Jonathan Weltman est formel : « Nous avons l’expertise pour concevoir, développer et lancer un tel vaisseau », regrettant d’être confronté « à beaucoup d’afro-pessimisme ». On craint le pire pour la souris humaine…

Capture 2.JPG

UN MAIRE PORNOCRATE QUI DÉNONCE L’EXTRÊME-DROITE

L’affaire se passe en Allemagne. C’est le quotidien Bild qui la raconte : Thomas Köppl est maire de Quickborn, marié et père de deux enfants. Elu de la CDU de l’affreuse Merkel, il participait à une discussion sur l’AFD, le parti allemand qui se bat contre l’invasion et l’islamisation de l’Allemagne. L’oiseau est évidemment hostile à ces excès et a tenu à le dire. Voulant discréditer les dernières propositions de ce parti, au demeurant modéré, il a publié sur son mur (Facebook) un extrait de la constitution. Histoire de se faire bien voir, histoire de lécher goulûment les bottes du système. Las, il existe une justice immanente… L’imbécile donneur de leçons avait oublié de nettoyer la capture d’écran mise en ligne sur le réseau social…Et qu’y découvre-t-on ? Six onglets ouverts sur le navigateur de Köppl : « German slut », « Punishment porn », “BDSM”, etc. bref, la preuve de sa fréquentation de sites pornographiques sadomasochistes. Du coup, il cherche à se défendre avec une explication qui vaut son pesant de préservatifs : il se trouvait en vacances dans le sud du Tyrol et il y a entendu un groupe de jeunes hommes parlant de BDSM (bondage, domination et soumission, sadomasochisme). N’ayant jamais entendu parler de ce concept, il s’est logiquement mis en quête de corriger son ignorance… Que les imbéciles savent être drôles !

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

Les commentaires sont fermés.