Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

RIVAROL N° 3215 du 17 décembre 2015

« IL EST INDIGNE, pour un juif, de voter pour le FN » a lancé Cukierman. Le président du CRIF, grand donneur de leçons devant l’Eternel s’était encore lâché, suscitant cependant quelques commentaires peu amènes auprès de certains de ses coreligionnaires. Un rédacteur du site sioniste Dreuz.info s’énerve quelque peu et déclare : « J’ai mal entendu, Monsieur Cukierman, est-ce indigne, pour un juif, de voter pour l’extrême gauche ? »

CUKIERMAN A DÉCLARÉ QUE CHAQUE JUIF DOIT FAIRE BARRAGE AU FRONT NATIONAL

Le maire écologiste du IIe arrondissement de Paris, Jacques Boutault, participait à une manifestation à Barbès, en juillet 2014, aux côtés de manifestants qui hurlaient « mort aux juifs ».

Le rédacteur de Dreuz poursuit : « J’ai mal entendu, Monsieur Cukierman, est-ce indigne, pour un juif, de voter pour les écologistes ? Bordel Monsieur Cukierman, je ne vous entends pas. Parlez plus fort, Monsieur Cukierman ! » Amusant…

LE GRAND RABBIN DE FRANCE, HAÏM KORSIA, S’ÉMEUT ET DONNE SES ORDRES

Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, a estimé qu’il fallait « rejeter en bloc celles et ceux qui montent les uns contre les autres, qui prônent l’isolement et l’exclusion ». Il a déclamé : « J’appelle à un sursaut civique le 13 décembre, à une plus grande mobilisation qu’au premier tour ». Il a prononcé des phrases fortes : « Il faut faire vivre la démocratie […] et veiller à la cohésion nationale, en ces temps particulièrement troublés que vit la Nation », concluant par ces puissantes paroles : « il nous faut défendre nos valeurs et rejeter en bloc celles et ceux qui montent les uns contre les autres, qui prônent l’isolement et l’exclusion, car l’Histoire nous apprend que la haine et le rejet, d’où qu’ils viennent, feront un jour de nous des victimes ». Décidément, ils n’arrêtent pas…

JOYEUSE HANOUKA !

Depuis 1980, Paris accueille chaque année des allumages publics de chandeliers géants pour la fête religieuse juive de Hanouka. L’an dernier, Anne Hidalgo, maire de Paris, et l’ambassadeur d’Israël en France avaient participé à l’allumage d’un chandelier géant sur le Champ de Mars. Bon, d’accord, elle n’a pas participé, laïcité et franc-maçonnerie oblige, à l’inauguration de crèches de Noël à Paris, mais seuls de très mauvais esprits rivaroliens l’auront relevé. En attendant, en raison de l’état d’urgence et de la crainte des attentats, les allumages de chandeliers géants prévus place de la République et place de la Bastille devaient être annulés. Mais pas de souci : le rabbin Haim Nisenbaum a affirmé que ces allumages auraient bien lieu. Leur République ne saurait aller contre ce qu’un rabbin a décidé !

QUAND LES LOBBYS JUIFS DONNENT DES ORDRES (SUITE)

Les représentants de la communauté juive à Marseille avaient appelé les électeurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur « à se rendre massivement aux urnes dimanche (13 décembre) » et à voter pour la liste Les Républicains de Christian Estrosi au second tour des élections régionales. Ils avaient salué également dans un communiqué « l’attitude républicaine » des candidats de gauche. Leur discours est hautement émouvant : « Nous, Français de confession juive, à travers nos institutions, Crif, Consistoire, Fonds social, appelons tous les Français à se rendre massivement aux urnes dimanche 13 décembre afin que les valeurs qui sont le socle de nos actions au quotidien prévalent sur la haine et l’obscurantisme », écrivent le Crif Marseille Provence, le consistoire israélite et le Fonds social juif unifié en appelant à voter Estrosi. Normal, car Estrosi a su se faire apprécier des rabbins. On l’a vu sur une vidéo diffusée par Jean-Marie Le Pen (qui l’a depuis retirée) sautiller dans une sarabande juive aux côtés de ses amis juifs. Trop mignon… La présidente du Crif Paca Michèle Teboul s’est dite “sonnée” après le premier tour. Elle avait également fait part de son inquiétude sur l’avenir du tissu associatif local en cas d’élection du Front national. « Si (Marion Maréchal-Le Pen) refuse l’aide aux communautés comme elle l’a dit, autant dire que notre travail au quotidien sera réduit à zéro », Une façon des plus claires de reconnaître que ces gens-là ne vivent que de nos subventions… Et puis, pour conclure, madame Teboul a courageusement dit niet aux reptations du FN mariniste, déclarant : « Là où on va avoir une grosse difficulté, c’est que, au dîner du Crif, une fois par an, toutes les autorités territoriales sont représentées. Est-ce que vous croyez que je vais inviter Mme Maréchal-Le Pen, si elle est élue? Jamais de la vie ! » Voilà au moins qui a le mérite d’être clair et qui devrait faire réfléchir Marine Le Pen quant à son appétence pour la dédiabolisation…

Capture 1.JPG

ALAIN SORAL CONDAMNÉ POUR “PROPOS ANTISÉMITES”

Alain Soral vient d’être condamné à 5 000 euros d’amende pour injures et injures antisémites, en raison de ses commentaires publiés sur son site et amplifiés par des internautes s’en prenant au journaliste Frédéric Haziza. En décembre 2012, Alain Soral avait dans une vidéo décerné le titre du « con du mois » au journaliste de la chaîne parlementaire LCP et de radio J, qui avait refusé de le recevoir pour parler de son dernier livre en lui reprochant « de véhiculer des messages de haine, de violence, de racisme et d’antisémitisme ».

QUAND LE GRAND-ORIENT DE FRANCE DONNE SES ORDRES À DES FRANCS-MAÇONS

Le Grand Maître du Grand Orient de France, Daniel Keller, avait demandé à Jean-Pierre Masseret, candidat PS dans le Grand Est, de se retirer, ce que l’insolent avait refusé de faire. Keller avait déclaré solennellement : « J’appelle, en tant que Grand Maître du Grand Orient, au désistement républicain, qu’il vienne de la gauche ou de la droite : les partis arrivés en troisième position doivent se retirer. L’esprit républicain (et franc-maçon, sans doute) doit prévaloir sur toute autre considération. » Masseret ne s’est pas laissé impressionner. L’amusant est que lui-même est membre du Grand Orient et qu’il a présidé un groupe d’élus se réclamant de cette obédience…

Capture 2.JPG

TAUBIRA ÉCRABOUILLÉE DANS LES URNES

Aucun media hexagonal n’en a parlé. Mais Taubira était candidate sur la liste d’extrême gauche écologiste Walwari, du nom du parti indépendantiste guyanais qu’elle avait elle-même créé. Elle y figurait en onzième position. Las, les choses ne se sont pas passées comme elle l’espérait sans doute. La liste de Christiane Taubira a réalisé un score de 7,1 % avec 2565 suffrages. Mais ce n’est pas tout. Son frère qui a, lui aussi, des choses à dire, menait une autre liste indépendantiste. Résultat : 0,97 % des suffrages, soit 349 voix pour un total de 37 585 électeurs.

CLAUDE CHIRAC SÉQUESTRE SON PÈRE

Jacques Chirac a été hospitalisé il y a quelques jours. L’ancien président de la République, qui a fêté ses 83 ans le 29 novembre dernier, se sentait « affaibli depuis quelques jours », selon sa fille cadette Claude. « Il devrait rester à l’hôpital pendant quelques jours, voire une petite semaine. Son état ne présente aucune inquiétude », a assuré cette dernière à l’AFP. On apprend que, selon des proches de l’ancien président, sa fille lui interdirait de sortir de chez lui au prétexte qu’elle ne voudrait pas que l’on voie son père dans un fauteuil roulant. Chirac conserve cependant des amis fidèles. L’un d’eux n’a pas hésité à lui faire faire le mur pour l’amener boire un verre en cachette. Il a raconté : « Je me suis fait engueuler par Claude, mais je m’en fous ». Décidément, de Marine Le Pen à Claude Chirac, on ne respecte plus le père auquel pourtant on doit tout ! Drôle d’époque !

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

18/12/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

RIVAROL N° 3214 du 10 décembre 2015

LA PROPOSITION de Marion Maréchal-Le Pen de supprimer le versement de subventions au Planning familial a suscité quelques réactions peu aimables, dont celle de sa tante Marine. Nicolas Sarkozy s’y est aussi mis, déclarant : « Je ne souhaite pas un tel retour en arrière » lors d’une réunion publique où il ne fut d’ailleurs que faiblement applaudi lorsqu’il tint ces propos. Le 3 décembre 2015 sur Europe 1, Marine Le Pen avait, quant à elle, expliqué très clairement son positionnement à propos de l’avortement, déclarant : « Je suis pour l’IVG libre et pour la contraception libre. Vous voyez, ça pour le coup, c’est très simple. » Wallerrand de Saint-Just a lui aussi Marion dans le collimateur. Réagissant aux propos critiques de Marion à l’encontre de l’islam, il a courageusement déclaré : « Ça n’est pas dans les compétences d’un conseil régional, et il n’y a pas nécessité de prononcer ces paroles dans le cadre d’une campagne régionale ». « Moi j’ai prononcé d’autres paroles et même d’autres paroles et d’autres écrits à l’égard de nos compatriotes de confession musulmane et je ne me suis pas exprimé de cette façon ». « Nous sommes des responsables politiques qui nous présentons à des élections donc il faut rester strictement dans ce cadre, si on en sort, on peut dire des choses approximatives ». « Nous aspirons à diriger une région et même peut-être à diriger un pays […] Je ne veux pas être grandiloquent, la phrase de Napoléon […] : “la France je la prends toute entière, de Clovis jusqu’à la terreur” ». Saint-Just est en effet bien placé pour évoquer la Terreur. Il conclut avec cette grandiose parole : « J’essaye d’embrasser tous les êtres humains qui habitent sur le sol de la région que je voudrais diriger ». C’est pas beau, ça ?

VIVE LA MILICE !

Robert Ménard, le maire de Béziers, fait encore parler de lui. Sa dernière initiative : recruter des bénévoles afin de créer une « garde biterroise » patrouillant dans les rues de Béziers. Une affiche vient d’être placardée sur les murs de la ville, avec ce texte : « Vous êtes ancien policier, ancien gendarme, ancien militaire, ancien pompier, rejoignez la garde biterroise ». Cette « garde biterroise » ne sera pas armée, mais sera en contact radio avec le PC de la police municipale de Béziers et sera chargée de signaler tout acte suspect. Elle a vocation à exister tant que l’état d’urgence sera maintenu. Inutile de relever que les indignés professionnels s’indignent d’importance…

PHILIPPE DE VILLIERS: “RETROUVEZ LA FRANCE ET PASSEZ PAR-DESSUS BORD LES NAUFRAGEURS EN CRAVATE !

Dans une récente interview parue sur Radio Courtoisie, Philippe de Villiers n’y va pas de main morte. S’adressant aux jeunes, il les exhorte : « Retrouvez la France et passez par-dessus bord les naufrageurs en cravate ! » Il ne tarit pas d’éloges sur Marion Maréchal-Le Pen, déclarant : « Si Marion Maréchal-Le Pen était dans ma région, je serais content de voter pour elle », « elle est brillante, cette fille, elle est intelligente, elle est vive. Vous avez une étoile qui scintille. » Pas sûr que Marine frétille de joie…

LA GRANDE MOSQUÉE DE PARIS BIENTÔT PROPRIÉTÉ DE L’ALGÉRIE ?

Le ministre algérien des Affaires religieuses vient d’annoncer que l’Algérie a entamé officiellement les procédures d’appropriation de la Grande mosquée de Paris. Les procédures ont été entamées officiellement par le biais de l’ambassade d’Algérie à Paris. Explication : une loi française stipulerait qu’« un pays étranger qui finance une association de droit français peut, passés 15 ans, prétendre à la propriété de cette entité, ce qui est le cas pour la Grande mosquée de Paris. L’Algérie assure un financement de deux millions d’euros à la Grande mosquée de Paris. Lyautey, qui était à l’initiative de cette grande mosquée, construite en 1926, destinée à honorer les dizaines de milliers de Nord-Africains qui se sont sacrifiés pour la France durant la guerre (les Turcos), doit s’en retourner dans sa tombe… »

Capture 1.JPG

VALEURS ACTUELLES CONDAMNÉ

L’hebdomadaire Valeurs actuelles vient d’être condamné à 2 000 euros d’amende, un euro de dommages et intérêts à l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) ainsi qu’à SOS-Racisme, 500 euros de dommages et intérêts à la Maison des potes ainsi qu’à la Licra. Il est vrai que l’hebdomadaire avait dépassé toutes les limites : Il avait mis une Marianne voilée en couverture et choisi comme titre : « Naturalisés : l’invasion qu’on nous cache », et écrivit : « Deux Français sur trois contre les naturalisations massives de Valls », « Islam, immigration : comment la gauche veut changer le peuple », « Le poids des musulmans n’a cessé d’augmenter ». Si Valeurs actuelles, le journal de la droite libérale et plutôt pro-américaine et sioniste, très antisocialiste cependant, est traité comme un vulgaire RIVAROL, où allons-nous ? En attendant, bienvenue au club ! Et puis, amis lecteurs, n’oubliez pas d’apporter votre soutien à RIVAROL, persécuté par le Système et subissant de lourdes amendes pour avoir dit la vérité ! Votre soutien (voir ci-après) sera notre plus beau cadeau de Noël.

COMMENT RÉAGIR EN CAS D’ATTAQUE TERRORISTE ?

Le gouvernement vient de publier sur son compte Twitter un vade-mecum de la réaction à adopter en cas d’attaque terroriste. Cette affiche, destinée à être placardée dans les lieux publics (mairies, préfectures, grands magasins, stades, musées…), et qui est également diffusée sur Internet, s’inspire de la signalétique des consignes de sécurité pour les passagers des avions. Trois consignes : « s’échapper, se cacher, alerter ». D’abord s’échapper, sans prendre toutefois de risques et aider les autres à faire pareil. S’il est impossible de fuir, il faut se cacher, se barricader, éteindre la lumière, couper le son des appareils électroniques, et s’abriter derrière un obstacle solide. Enfin, penser à alerter et obéir aux forces de l’ordre. Et les Américains, quelles consignes ont-ils diffusées dans une vidéo, très bien faite sous forme d’un film de six minutes, style bande-annonce de super-production hollywoodienne ? « Run, hide, fight » ! (courez, cachez-vous, battez-vous !) Alors que les Français sont invités à alerter, les Américains sont invités à se battre avec tous les objets à leur disposition. C’est grâce à ce type de consigne et à la mentalité qui en découle que des marines américains avaient réussi à immobiliser un terroriste dans le Thalys reliant Bruxelles à Paris, empêchant ainsi un massacre. Décidément, la France a du souci à se faire…

Capture 2.JPG

GERRA RIDICULISE HOLLANDE

Laurent Gerra est cet imitateur très talentueux qui martyrise durant un mois, à l’Olympia, notre Pingouin national. Il faut voir la photo de Gerra, parue dans le quotidien Aujourd’hui, imitant Hollande. Bluffant de ressemblance. Comme l’écrit le journaliste, « un sourire niais, des yeux ronds, le bide en avant, la caricature est cruelle, mais la ressemblance aussi saisissante qu’hilarante ». La salle est, paraît-il, morte de rire lorsque Laurent Gerra apparaît en François Hollande, casque de moto sur la tête et, écrit Thierry Dague, l’auteur de l’article, « l’air ahuri ». Gerra brocarde l’oiseau, imitant des chanteurs, tel Jacques Dutronc et fredonne sur l’air du « Dragueur de supermarché » : « Il est sympa et affligeant, mais méfiez-vous, c’est le président ». Et Julie Gayet ? « Elle est comme tous les Français, elle s’est fait b… par François Hollande »…

ILS DÉCOUVRENT ENFIN QUE LES CIVILISATIONS SONT MORTELLES

« Comme nous le savons tous, les grands empires tombent lorsque leurs frontières ne sont pas bien protégées », a déclaré le Premier ministre néerlandais Mark Rutte dans une interview avec plusieurs journaux étrangers. Il compte cependant sur la Turquie pour bloquer l’émigration musulmane vers l’Europe, ce qui relève d’une grande naïveté. En fait, Mark Rutte subit l’énorme pression du PVV (Parti pour la liberté) de Geert Wilders, parti allié au FN au Parlement européen, qui caracole aujourd’hui largement en tête dans les sondages aux Pays-Bas. Marek Jurek, quant à lui, est eurodéputé polonais, élu sur les listes du PiS (groupe des Conservateurs et Réformistes européens au Parlement européen). Ancien président de la Diète polonaise, il est président du parti pro-vie Prawica Rzeczpospolitej et se définit comme homme politique « catholique conservateur ». Voici ce qu’il vient de déclarer lors d’un congrès sur les agressions dont sont victimes les chrétiens sur les territoires occupés par l’État islamique : « Quand une révolution islamique éclatera en Allemagne, nous ne pourrons pas nous permettre d’avoir en Pologne un demi-million de musulmans ».

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

11/12/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

RIVAROL N° 3213 du 3 décembre 2015

L’IMAM Mohamed Khattabi déclarait dans un récent sermon prononcé à la mosquée Aïcha de Montpellier : « Notre bannière, notre partie, nos frontières, notre tribu et notre nation [se résument toutes à] “Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et Mahomet est Son messager”. Tout le reste est voué à nous diviser… Mais ils veulent nous contrôler afin que nous ne nous réveillions pas de notre sommeil, car le musulman est un géant endormi, et s’il se réveille, malheur à celui qui se trouve dans les parages, car il rendra sa gloire à l’humanité. Et si quiconque souhaite le mal à l’islam — fais que cela se retourne contre lui… » L’imam a participé aux fêtes de l’UOIF et soutient les Frères musulmans. On voit le genre de modéré… A l’issue d’une perquisition de trois heures, l’ancien imam du principal lieu de culte musulman de la ville a été assigné à résidence.

Devinez qui lui apporte son soutien ? Djamel Boumaaz, élu sur la liste du Front national au conseil municipal de Montpellier ! Il déclare : « Je tiens à être, aujourd’hui, solidaire de l’imam Khattabi, solidaire d’un iman qui prêche en français et surtout solidaire d’un homme qui prône la paix ». Cela s’appelle se moquer du monde… La députée socialiste Anne-Yvonne Le Dain (PS), s’est, elle, félicitée de son assignation à résidence sur sa page Facebook. C’est vraiment le monde à l’envers…

ILS VEULENT FAIRE INTERNER ROBERT MÉNARD…

Le maire de Béziers Robert Ménard, a présenté récemment une “charte”, demandant aux dirigeants des mosquées de la ville de signer ce texte qui précise notamment que les imams doivent « prêcher en français en toutes circonstances » et exige une « clarification des activités des mosquées de Béziers ». Second point : « les imams et fidèles des mosquées de Béziers s’engagent à ne faire aucun appel à la prière dans la rue sous quelque forme que ce soit ». Troisièmement, « les imams et présidents d’associations gérant les mosquées de Béziers s’engagent à ne pas poursuivre d’activités et à entretenir des liens avec des associations ou des mosquées, en France ou à l’étranger, appartenant aux courants les plus extrémistes, salafiste et Frères musulmans ». Autre exigence : que « les dirigeants des mosquées s’engagent à ne recevoir aucun financement d’un État étranger, d’une collectivité d’un État étranger ou d’une association étrangère ». Réactions furieuses de certains mahométans et, bien entendu, de leurs complices : « C’est une charte de la honte. Il est urgent que Ménard soit interné »… Et si on les internait, eux ?

QUAND LA LICRA DU BAS-RHIN DONNE SES ORDRES AUX POLITIQUES ET AUX GENDARMES

Dans une lettre, la Licra du Bas-Rhin ordonne à Philippe Richert, tête de liste régionale LR-UDI-MoDem et à Pernelle Richardot, tête de liste bas-rhinoise PS-UDE « d’annoncer dès à présent que vous ferez ce qui est en votre pouvoir pour faire barrage à l’extrême droite ». Inquiète du résultat potentiellement élevé de la liste FN conduite par Florian Philippot, la LICRA rend d’avance les listes de “droite” et de gauche responsables d’une éventuelle victoire du FN sommant la liste qui « s’avérerait au soir du premier tour ne pas être la liste républicaine la mieux placée pour l’emporter » d’en tirer les conséquences, en d’autres termes de se retirer. Mais de quoi se mêlent-ils ? Preuve en tout cas que la danse du ventre de la direction du néo-FN devant les dirigeants de la communauté juive n’a pas tous les effets escomptés…

Mais la LICRA ne s’arrête pas en si bon chemin. On sait que les gendarmes ont le front bas et une appétence naturelle pour le racisme et, bien pire, pour l’antisémitisme. Il convenait de les reprendre en main et de les mettre sur le droit chemin. Ce fut l’ordre comminatoire que cette association juive donna aux autorités gendarmesques qui, naturellement, s’exécutèrent. C’est ainsi que depuis trois ans, les gendarmes du Gard sont associés à la Ligue internationale dans sa lutte contre le racisme (Licra), histoire d’être formés. Leur “officier référent”, fier comme Artaban, explique qu’il « fallait mieux se connaître et, pour cela, se rencontrer au plus près du terrain ». La Licra a expliqué à l’engeance gendarmesque comment il convenait de penser, comment il fallait accueillir les victimes d’abominables actes racistes et surtout, surtout, antisémites. C’est ainsi que 600 militaires du département, soit les trois quarts des effectifs, ont été formés. On leur a expliqué que certaines infractions, notamment les injures non publiques étaient difficiles à prouver, puisqu’il n’y a pas de témoin, mais qu’il le fallait quand même. Comment ? Par des aveux obtenus par la torture sans doute, mais ceci n’est pas précisé. Espérons qu’il ne viendra pas à Jérôme Bourbon ou à Eric Zemmour l’idée saugrenue de commettre un excès de vitesse sur les routes du Gard. Il pourrait leur en cuire…

Capture.JPG

LES TRAÎTRES DE GOLDMANN SACHS ET DU GROUPE BILDERBERG

Peter Sutherland est le directeur-général de l’Organisation Mondiale du Commerce. Il est aussi Commissaire Européen à la Concurrence, directeur de Goldman Sachs international, conseiller financier du Vatican, et membre de la direction du Groupe Bilderberg, directeur de la Commission Trilatérale et Conseiller Spécial auprès du Secrétaire-Général de l’ONU pour les Migrations Internationales. Un surhomme sans doute pour mener de front tant d’activités. Voici ce qu’il déclare dans une interview disponible sur le site de l’ONU où il prône l’ouverture tous azimuts des frontières : « Si vous prenez l’Allemagne comme exemple, l’Allemagne a le plus faible taux de naissance du monde. Ce plus faible taux de naissance nécessite d’accueillir plus d’un million de migrants par an sur les 30 prochaines années pour maintenir une situation où le nombre de retraités est équivalent à celui des actifs de 30 ans. » Il ajoute : « Je pense qu’il y a là un motif économique qui est tout aussi évident dans d’autres endroits d’Europe, particulièrement en Espagne, en Italie, au Portugal, par exemple, où il y aura de gros problèmes dans le futur s’il n’y a pas d’immigration. » Et de conclure : « Je demanderai aux gouvernements de coopérer, de reconnaître que la souveraineté est une illusion, que la souveraineté est une illusion absolue que nous devons mettre derrière nous. Les jours où nous nous cachions derrière des frontières et des barrières ont disparu depuis longtemps. »

PAROLES DE TRAÎTRES

Petite recension relevée sur Internet. Commençons par Manuel Valls qui déclare le 13 juin 2015 : « L’islam a toute sa place en France, en Europe. C’est un grand défi des années qui viennent : faire la démonstration que l’islam est totalement compatible avec la démocratie, avec la République, avec l’égalité des hommes et des femmes, avec le dialogue ».Taubira, qui sait intimement ce qu’est l’anti-France, a, quant à elle, déclaré : « Il faut comprendre le jeune qui part en Syrie. » Les Français ont compris depuis le 13 novembre, merci pour eux… Cazeneuve, le supposé ministre de l’Intérieur a, lui aussi été grandiose : « Ce n’est pas un délit de prôner le djihad ». Mais Anne Hidalgo, qu’en dit-elle ? « Le ramadan est une fête qui fait partie du patrimoine culturel français ». Bien sûr, comme Noël fait partie du patrimoine culturel turc ou séoudien… Mais clôturons cette petite recension par ceux qui emportent le concours du délire islamophile et anti-chrétien : Martine Aubry avec ces mots : « 35 % de Maghrébins, c’est génial. Moi, je m’em… dans une ville où on est tous pareils ». Et puis, la médaille d’or est décernée à l’unanimité à Vincent Peillon, député européen et membre dirigeant du Parti socialiste qui a été ministre de l’Éducation nationale dans le gouvernement Ayrault du 16 mai 2012 au 31 mars 2014. Il aurait déclaré : « Le catholicisme est incompatible avec la liberté, contrairement à l’islam », ajoutant : « on ne peut pas construire un pays de liberté avec la religion catholique ».Tout petit rappel quant à ses origines familiales : Vincent Benoît Camille Peillon est le fils de Gilles Peillon (1928-2007), banquier et communiste, qui fut directeur général de la première banque soviétique hors d’URSS, la Banque Commerciale pour l’Europe du Nord — Eurobank, puis de la banque franco-algérienne Union méditerranéenne de banque. Du côté maternel, il est issu d’une famille juive alsacienne. Il célébra la bar-mitsva de son fils alors qu’il était ministre. Mais ceci n’a bien sûr rien à voir avec ce qui précède…

LA GUERRE DE MARINE CONTRE MARION AURA BIEN LIEU

Tête de liste du FN en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marion Maréchal-Le Pen, lors d’une réunion publique de la Manif pour tous à Marseille le 17 novembre, a promis de « supprimer les subventions aux Plannings familiaux » qui ne sont, selon elle, que des « associations politisées qui véhiculent une banalisation de l’avortement ». Courageux, voire téméraire dans ce monde de folles qu’est le FN mariniste. Marine Le Pen a vite réagi, déclarant : « Ce n’est pas dans les projets du FN. Ce n’est qu’un projet de la tête de liste en PACA ». Marine Le Pen n’appelle même plus Marion Maréchal Le Pen par son nom. Cela illustre l’état de tensions et de rivalités entre la tante et la nièce. Florian Philippot avait déjà apostrophé Marion Maréchal lors d’une commission d’investiture en lui disant sans ménagement qu’elle ne serait pas là si elle ne s’appelait pas Le Pen. On pourrait pourtant en dire autant de sa patronne.

On le voit, à terme la guerre semble inévitable entre Marine et Marion, plébiscitée lors du dernier congrès où elle est arrivée première au comité central et qui ne porte pas avec elle l’infamie de l’exclusion de Jean-Marie le Pen puisqu’elle n’est pas membre du bureau exécutif et qu’elle s’est montrée beaucoup plus modérée que sa tante vis-à-vis du Menhir.

Ah, au fait, qu’a dit au sujet de la proposition de Marion Maréchal l’inénarrable Wallerand de Saint-Just, candidat FN en Ile-de-France, qui fut l’avocat de l’Agrif et en quelque sorte l’adjoint de Bernard Antony et défenseur de la vie, mais ceci dans une vie antérieure ? Il a répondu sobrement, avec cette brillante intelligence qui le caractérise : « Je n’ai pas mis dans mon programme régional l’éventualité de supprimer les subventions au Planning familial ». « Ça fait seulement débat dans la tête de Marion Maréchal Le Pen mais ce n’est pas un sujet pour nous ». Avec Saint-Just, l’ex-avocat qui a exécuté froidement son client, on n’est jamais déçu ! En tout cas, les choses ont le mérite d’être claires : Philippot, Marine Le Pen et Saint-Just font partie de la clique des avorteurs ! Qu’on se le tienne pour dit !

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

03/12/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

RIVAROL N° 3212 du 26 novembre 2015

EN JANVIER dernier, dans une vidéo, Aymeric Chauprade dénonçait l’existence d’une « cinquième colonne islamiste » en France, estimant qu’une « guerre avec des musulmans » était en cours. Il dissertait sur l’imminence d’un « choc des civilisations » et comparait les musulmans aux Allemands d’avant 1933, “pacifiques” et pourtant sur le point de porter le nazisme au pouvoir. Ce qui est évidemment faux aux yeux de Marine Le Pen. Pourtant, après les attentats du 13 novembre sur notre sol, avoir évoqué dès janvier « une cinquième colonne islamiste » était de simple bon sens et avoir sanctionné Chauprade pour avoir dit cette vérité en dit long sur le courage politique et intellectuel de Marine Le Pen qui a accepté l’union nationale autour de Hollande alors qu’elle refuse l’union avec son père, s’est rendue à l’Elysée et a félicité Hollande pour son discours au congrès de Versailles allant dans le bon sens mais diabolise son ancien conseiller international.

A la suite de cette vidéo de janvier 2015, Marine Le Pen avait en effet immédiatement démis de ses fonctions de conseiller international et de chef de file des 23 députés FN au Parlement européen Aymeric Chauprade. Lequel n’a pas tardé depuis à aggraver son cas. Voici que l’insolent personnage a reconnu avoir fait partie du commando qui a exfiltré les pilotes de l’affaire Air cocaïne, de Saint-Domingue vers la France. Un mandat d’arrêt a été lancé contre lui par la République dominicaine le 22 novembre. Dans l’entourage de la présidente du FN, on n’a pas caché son exaspération, dénonçant ce Chauprade qui “s’amuse”, ce qui est évidemment indigne d’un député européen du FN mariniste où on ne rit pas tous les jours et où même le sourire est éminemment suspect. Du coup, Marine Le Pen a fort logiquement prévu de réunir le bureau exécutif pour examiner l’avenir de Chauprade au sein du FN, c’est-à-dire pour l’exterminer. Le député européen a donc pris les devants avant sa mise à mort, déclarant sur i-Télé: « Je ne vais pas attendre d’être jugé par des gens que je ne respecte pas. »

C’est ce que déclare Chauprade dans une interview explosive au Figaro : il parle de son cas personnel mais surtout celui de Jean-Marie Le Pen, évoquant une véritable “trahison” de la part de Marine Le Pen : « Quels que soient les torts et les excès du fondateur du Front national, peut-on pousser comme cela, dans l’escalier, un homme de 87 ans auquel on doit tout ? Et qui disait déjà exactement la même chose quand Marine Le Pen en avait encore besoin ! Comment ne pas penser que ceux qui trahissent à la fois leurs proches et ceux auxquels ils doivent tout, ne trahiront pas un jour le peuple lui-même ? Sous la pression de Florian Philippot, Marine a décidé de se débarrasser de Jean-Marie Le Pen. C’est une faute morale grave car on ne peut pas prétendre incarner le parti des valeurs et des fondamentaux quand on brise soi-même un certain nombre de lois. Ce n’est pas une loi politique, c’est presque une loi de civilisation ». Et il conclut par ces mots : « Ceux qui trahissent celui auquel ils doivent tout ne méritent pas notre respect. »

LE FN MARINISTE SOUS INFLUENCE COMME LE PENSE JMLP ET CHAUPRADE ?

Et Chauprade d’ajouter : « Marine Le Pen s’est laissé piéger dans un chantage avec Philippot. Il lui a expliqué, dès le début, qu’il était la dédiabolisation en personne. Et cette logique dans laquelle elle s’est laissé enfermer est devenue un chantage quasi-quotidien. Elle a finalement accepté de perdre sa liberté ».

Chauprade, qui est un homme brillant, indépendant et malheureusement lucide, déclare : « Je n’ai pas d’amertume ni de rancœur, mais une grande déception, le Front national est devenu un étouffoir, on ne peut pas penser », et il ajoute : « Je crois que le FN ne correspond pas à un projet crédible et ne répondra pas aux attentes des Français ».

Aymeric Chauprade claque la porte du Front national où il dénonçait notamment l’influence du lobby gay, tendrement rassemblé autour de Florian Philippot. L’eurodéputé a détaillé les raisons de cette décision, le lundi 9 novembre sur i-Télé. « Ce soir, je suis venu dire que je quitte le FN de Florian Philippot et Marine Le Pen », a-t-il expliqué, avant d’avancer des divergences “morales” mais aussi “idéologiques”. « Il est essentiel que les dirigeants de la France de demain aient une droiture, une capacité de respect de leur parole », dit-il. Aymeric Chauprade songeait à quitter le FN depuis cet été : « J’envisageai de quitter le FN. Marine nous empêche de penser par nous-mêmes. Moi, je m’en fous de contrarier Marine. Je ne veux rien m’interdire à cause de cette dame », expliquait-il à ses amis. Cette dame… quel gros mot !

Marine Le Pen, en brillante intellectuelle, a quant à elle tweeté ce message définitif : « Surtout après l’affaire Air Cocaïne, nos désaccords avec A.Chauprade étaient devenus trop importants et son maintien au FN impossible. MLP ».

A DÉFAUT DE MARINE LE PEN, CHAUPRADE CHOISIT VILLIERS

Ayant démissionné du Front national, Chauprade déclare : « Il n’est un secret pour personne que je souhaite profondément le retour sur la scène politique de Philippe de Villiers, qui est un ami et un père politique. Je souhaite vivement qu’il revienne d’ici la présidentielle de 2017. J’ai lu son livre. Ce qu’il dit apporte beaucoup, il y a une verticalité dans son projet, une vraie vision. D’autres personnalités comme celles de Nicolas Dupont-Aignan, Henri Guaino, Robert Ménard ou Nadine Morano doivent participer à la recomposition à droite. L’avenir se reconstruira avec des gens qui ne lâchent rien, qui ont des convictions fortes, qui agissent. » Chauprade dénonce les contradictions et la stérilité du programme de Florian Philippot qui « seront de plus en plus évidents même si le désespoir des Français est grand ». Chauprade estime qu’il faut adapter la France en défendant ses valeurs face à deux défis: les partisans de l’Argent-roi qui réduisent la personne à un individu-consommateur, détruisent les familles et les identités, et les partisans, de plus en plus nombreux, de la loi islamique. Dans cette « recomposition d’une grande droite crédible et assumée », Chauprade cite également le nom de Marion Maréchal-Le Pen, dont il est un ami.

Brillante tacticienne, Marine Le Pen vient de perdre une fois de plus un cadre de talent (songeons notamment à Laurent Ozon et David Mascré, entre autres, qui se sont fait virer pour avoir déplu à la mégère). Jusqu’où ira la chute ? En attendant, MLP s’est fait un nouvel ennemi mortel. Il est triste que dès qu’un intellectuel, un écrivain, un penseur peut apporter une valeur ajoutée au FN, et même si l’on peut bien sûr ne pas être d’accord avec la totalité de ses positions et de ses initiatives, il finit très vite par être exclu, mis de côté ou partir de lui-même écœuré. Ce n’est pas un bon signe.

10 000 EUROS D’AMENDE REQUIS CONTRE ZEMMOUR !

Le procès d’Eric Zemmour pour provocation à la haine raciale a eu lieu le 6 novembre. Il avait, il est vrai, commis une abomination en déclarant au Corriere della Sera, alors qu’il faisait la promotion de son livre Le Suicide français que les musulmans « ont leur Code civil, c’est le Coran », qu’ils « vivent entre eux, dans les périphéries », si bien que « les Français ont été obligés de s’en aller ». Le site Boulevard Voltaire, fondé par Robert Ménard et Dominique Jamet, livre l’intégralité de son intervention à la barre. Voici quelques extraits de ce texte remarquable : citant le grand historien Jacques Bainville, proche de l’Action française, il déclare : « Les démocraties ont coutume de reprocher à ceux qui ont prévu les événements de les avoir causés » et ajoute : « Et encore, le grand Bainville ne savait pas qu’on pouvait être attaqué pour des mots. Il ne savait pas qu’on pouvait être renvoyé par un de ses employeurs, en l’occurrence i-Télé parce que des propos prononcés dans un journal italien n’avaient pas l’heur de plaire ni à la directrice de l’antenne ni à la rédaction. Il ne savait pas que l’expression liberté d’opinion ne valait que pour les dessinateurs de Charlie Hebdo. Il ne connaissait pas les beautés cachées de la loi Pleven, des délices et poisons de l’incitation à la discrimination et à la haine raciale. Il ne savait pas, l’heureux homme qui vivait dans une République qui respectait encore les libertés fondamentales, qu’on pouvait être traité comme un délinquant parce que ses idées ne plaisaient pas au pouvoir.

Il ne savait pas que la gauche, la gauche bienpensante, la gauche humaniste, si bienveillante et pacifique, si laïcarde et anticléricale, avait rétabli subrepticement le délit de blasphème, qui avait été aboli à la Révolution. Oui, le délit de blasphème ! Il s’agit de condamner quiconque n’ôterait pas respectueusement son chapeau devant la nouvelle religion, la nouvelle doxa antiraciste, celle de l’identité heureuse, comme dit un ancien Premier ministre, celle du pas d’amalgame, celle de l’islam modéré, religion d’amour et de paix, celle de l’intégration harmonieuse dans le respect des différences. Oui, tous ceux qui ne croient pas en cette nouvelle religion, tous ceux qui n’ont pas la foi doivent se taire ou être condamnés. Ou plutôt, pour que la masse continue à se taire, il faut que certains soient condamnés. J’ai l’honneur, je dis bien l’honneur, d’être devenu une cible privilégiée.

Il y a quelques mois, lors d’un autre procès — puisque je passe, désormais, une partie de ma vie au palais de justice —, la représentante du parquet me demandait si ma première condamnation, il y a quatre ans, m’avait conduit à changer mes méthodes de travail. Je lui renverrai aujourd’hui sa question : est-ce que la relaxe dont j’ai bénéficié dans une récente affaire a conduit le parquet à changer ses méthodes de travail ? Est-ce que le parquet s’est remis en cause ? Est-ce qu’il a décidé de ne plus se mêler de la vie des idées en France ? Quand le parquet cessera-t-il de servir de relais à des lobbys antiracistes qui vivent du racisme, ou du prétendu racisme (et encore : de manière hémiplégique), comme d’autres vivent de la défense des baleines ou des ours ? Jusqu’à quand le parquet alimentera-t-il une logique liberticide qui rappelle les régimes totalitaires communistes, qui permet à n’importe quelle association de signaler à la police des opinions dissidentes, afin que le parquet, au nom de la défense de l’État et de la société, ne poursuive les affreux dissidents ?

Je préfère prévenir respectueusement le parquet et la cour : rien ne m’empêchera de continuer à dire ce que je crois, même si j’ai bien compris que rien n’arrêtera le ministère public dans sa volonté de me faire taire. J’ai bien conscience aussi d’être le pot de terre contre le pot de fer. Mais un jour, j’en suis convaincu, l’Histoire donnera raison au pot de terre, comme elle l’a donné au grand Bainville, et le pot de fer aura honte. Mais il sera trop tard ».

Le Parquet a requis 10 000 euros d’amende contre le polémiste. Jugement le 17 décembre.

Capture.JPG

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.