Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3207 du 22 octobre 2015

 

PAS DE gros souci pour Florian Philippot qui a tranquillement placé trois de ses ami(e)s sur les listes pour les élections régionales en Ile-de-France. Ils ou elles sont à la fois attaché(e)s parlementaires de l’eurodéputé Philippot et membres de son équipe au siège du parti. C’est un peu plus compliqué pour Marion Maréchal. Elle explique, assez habilement dans Var-Matin, alors qu’elle est confrontée à la menace de voir se constituer une liste dissidente en Paca, menée par le maire d’Orange Jacques Bompard, et composée notamment d’anciens fidèles de Jean-Marie Le Pen : « Moi, je ne suis pas en rupture avec Jean-Marie Le Pen, je le vois, je discute avec lui. Je sais ce que je lui dois ! ». Jean-Marie Le Pen pose ses conditions, déclarant : « Je pense que Marion doit faire ce qu’il faut pour intégrer tous les patriotes de Paca dans sa liste […] Je pense que l’intérêt de la liste soutenue par le FN […] est d’intégrer le maximum de bonne volontés ». Il vient de demander lors de la dernière séance plénière du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, vendredi 16 octobre, à ses soutiens de se “rallier” à Marion Maréchal, évoquant « l’intérêt supérieur de la Paca et de la France ». Il a déclaré : « Stratégiquement, je demande à mes amis de ne pas se présenter (en dehors de la liste officielle du FN) et je demande à Marion Maréchal de faire une liste qui soit réellement ouverte, jusqu’au Front national ». Etrange formule… Le Front national ne serait-il plus dans le Front national, comme « Rome n’était plus dans Rome » pour reprendre l’affirmation de Quintus Sertorius dans la tragédie de Corneille ? Jean-Marie Le Pen explique : « Je lui ai fait mes suggestions » avec « une dizaine de noms » tout en affirmant que la composition des listes n’avait pas été abordée oralement lors de leur entretien. « Nous n’avons parlé que de choses bourgeoises », dit-il. Il estime (et il n’a certes pas tort) que « la présentation d’une liste dissidente » est « stratégiquement difficile ». JMLP espère sans doute ainsi pouvoir sauver de la guillotine mariniste quelques-uns de ses fidèles, ce qui semble cependant illusoire.

 

LA RÉCONCILIATION EN MARCHE EN PACA ?

 

La réconciliation serait-elle en bonne voie en Paca ? Vous plaisantez ? Marion Maréchal Le Pen a indiqué, il y a quelques jours à Toulon, qu’il n’était « pas question de chantage ou même de négociations ». « Je considère que je vais peut-être (peut-être !) défendre un certain nombre d’élus sortants en commission nationale d’investiture (CNI) mais de toute façon c’est la CNI qui tranche ». Et puis l’énervée en chef, Marine Le Pen, précise de façon assez méprisante : « Marion fait ce qu’elle veut pour organiser ses listes, elle les présente à la CNI (la commission nationale d’investiture) et c’est la CNI qui tranche ». Autant dire que ceux qui ont déplu un jour ou l’autre à l’excitée sont guillotinés d’avance. Dans quels bains de sang tout cela finira-t-il ? En attendant, les résistants ne baissent pas les bras. Plusieurs anciens conseillers régionaux, dont Lydia Schénardi, ont confirmé rejoindre les listes « Union des droites » du député-maire d’Orange Jacques Bompard (Ligue du Sud). Jean-Marie Le Pen, quant à lui, assure ne pas être « en guerre » contre sa fille, ajoutant : « Je suis un pacifique. J’ai multiplié les gestes de conciliation et réconciliation. J’espère qu’ils aboutiront ». Alors qu’on lui demandait quel message il voulait envoyer à sa fille Marine en se ralliant à sa petite-fille Marion : « Quel message ? Eh bien, je dis “aime-moi !” » Souhaitons-lui bon courage… La suite, sanglante, forcément sanglante, au prochain épisode…

 

JEAN-MARIE LE PEN À L’OFFENSIVE CEPENDANT

 

Ceux qui avaient imaginé que le Menhir se laisserait égorger sans réagir en sont pour leurs frais. Le 14 octobre il a assigné en justice le Front national pour demander sa réintégration au sein du parti dont il avait été exclu le 20 août et réclame également deux millions d’euros au FN au titre de dommages et intérêts. Et ce en réparation « du très grave préjudice » porté « à la fonction de président d’honneur » ainsi qu’« à sa dignité, à son honneur, à sa notoriété et à son action politique ». Dans l’assignation déposée au siège du FN, il exige aussi sa « réintégration parmi les membres » du parti et demande à la justice de « constater en tout état de cause que l’exclusion prononcée ne saurait avoir pour effet de remettre en question [sa] qualité de président d’honneur » et « de le priver des droits et devoirs statutaires attachés à cette qualité ». Dans cette assignation (de 65 pages !), l’avocat de JMLP, Frédéric Joachim, exige que le président d’honneur puisse siéger dans toutes les instances du parti. Depuis le 20 août, Le Pen n’a eu de cesse de contester son exclusion, estimant que ses “exécuteurs” — les quatre membres dirigeants du FN ayant voté la sanction — étaient « juges et parties » pour les uns, aux ordres de Marine Le Pen pour les autres. « La décision était prise à l’avance, par une formation dépourvue de toute objectivité, qui avait reçu l’ordre de la présidente d’exclure coûte que coûte M. Le Pen au mépris de toute impartialité, la réunion n’étant qu’un simulacre destiné à habiller cette exécution d’un semblant de démocratie interne », juge Frédéric Joachim dans son assignation. L’audience pourrait se tenir début 2016, selon L’Opinion qui nous raconte cet épisode du « totalen Krieg » (la guerre totale) qui l’oppose à Marine Le Pen. Il vient de remporter trois victoires judiciaires contre le parti squatté par sa fille. Sera-ce la quatrième ?

 

MORANO GAGNE TRENTE POINTS AUPRÈS DES ÉLECTEURS FN !

 

Une enquête Ifop-Fiducial récemment réalisée pour Paris-Match et Sud Radio nous l’apprend : Nadine Morano a gagné au niveau national cinq points d’opinions favorables, passant ainsi de 27 % à 32 %. Elle se retrouve ainsi au même niveau que Marine Le Pen, la présidente du Front National. Jamais elle n’a été aussi populaire depuis qu’elle a parlé de la France comme étant « un pays de race blanche ». L’enquête révèle ainsi que, dans le détail, la popularité de l’ancien ministre a grimpé de huit points chez les Républicains et de trente points chez les frontistes ! Elle obtient le même score que Philippot auprès des électeurs du FN (55 % d’opinions favorables). Mais la pauvre perd, on se demande pourquoi, huit points chez les socialistes. En attendant, elle veut être candidate aux primaires de 2016. Sarkozy n’a pas fini de souffrir… Après avoir sanctionné Morano, le leader des Républicains recule globalement de 2 points dont 6 points dans sa famille politique passant derrière Alain Juppé et François Fillon.

Capture 1.JPG

 

 

TROP DRÔLE ! LE PORTE-PAROLE DU KREMLIN SE MOQUE D’UN JOURNALISTE

 

Question dans le registre de la gravité du journaliste : « Comment différenciez-vous, lors des bombardements en Syrie, les terroristes normaux des rebelles modérés ? » Réponse du porte-parole du Kremlin : « Depuis le début des opérations militaires en Syrie, nous avons pris cela en considération. Contre les terroristes normaux, nous utilisons des bombes normales, et contre les terroristes modérés, nous avons recours seulement à des bombes modérées. Nous nous sommes orientés dans ce sens, autrement dit, dans le sens de la Justice. »

 

Le journaliste, sans doute un peu handicapé de la comprenette, lui demande : « Excusez-moi, mais pouvez-vous me dire en quoi les bombes modérées sont différentes des bombes normales ? »

 

Réponse : « Nos bombes normales se différencient des bombes modérées, exactement comme les terroristes normaux se différencient des terroristes modérés. Les secondes sont en fait peintes avec d’autres couleurs, aux tons décidément plus doux et plaisants. » Excellent !

 

MEIN KAMPF RÉÉDITÉ EN FRANCE

 

L’ouvrage manifeste écrit par Adolf Hitler, Mein Kampf, avait déjà été publié en France en 1934. Cette version (mal traduite) du livre écrit par le fondateur du national-socialisme est toujours disponible en France. 2500 exemplaires de ce pensum (800 pages), plutôt indigeste, ont été vendus en France en 2015. Le Land de Bavière était, curieusement, propriétaire des droits. Las, les meilleures choses aillant une fin, il n’en sera plus propriétaire à partir du 1er janvier. Du coup, l’éditeur Fayard s’empresse de le rééditer. Il n’y a, certes pas, de petits profits (voir la chronique d’Hannibal page 12). Oui mais, attention, on ne plaisante pas avec ces choses, d’autant que « le ventre de la bête est », comme nous le savons, « toujours fécond » (Brecht). Du coup, ces Tartuffes prennent la pose : « Un comité scientifique d’historiens français et étrangers » sera constitué indique la maison d’édition. Elle promet de fournir en début d’année prochaine des détails « sur le dispositif scientifique et académique encadrant cette publication, les partenaires associés à cette entreprise ainsi que sur l’institution destinataire des éventuels bénéfices ». Nous sommes impatients de savoir… En attendant, une édition, Dieu merci “critique”, est aussi attendue en Allemagne le 1er janvier prochain. Mais au Japon, que se passe-t-il ? Ça va, tranquille, merci. Dans le quartier Akihabara de Tokyo, on vend l’uniforme du soldat de la Wehrmacht ou la tenue de camouflage SS pour 185 euros. Et on y trouve Mein Kampf en version manga (bande dessinée japonaise). La version originale du livre d’Adolf Hitler est évidemment disponible dans toutes les bonnes librairies…

Capture 2.JPG

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

21/10/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3206 du 15 octobre 2015

 

VLADIMIR Poutine s’est exprimé sur la crise des migrants qui envahissent l’Union Européenne. Pour lui, il n’y a que deux solutions. L’une serait de défendre par la force physique et l’armée les frontières de Schengen, la deuxième serait de laisser venir les migrants clandestins et avec eux des terroristes, ce serait alors la fin de l’Union Européenne. Il estime qu’il faut en finir avec l’invasion et déclare : « Si les politiciens de l’UE ne se réveillent pas à temps, en moins d’une année l’enfer se déchaînera en Europe ».

 

INVASION MASSIVE DE L’EUROPE SOUHAITÉE PAR ERDOGAN

 

Une invasion de 6 millions de réfugiés s’apprête à déferler sur l’UE début 2016. Une synthèse de prévisions de différents services de Renseignement européens l’annonce. D’après les analystes, la Turquie deviendra, dès les premiers mois de 2016, le terminal de tous les mouvements de migrants en provenance du Moyen Orient et des zones contiguës. Bien entendu, elle ne fera rien pour mettre un terme à l’invasion. La Turquie souhaite ainsi déstabiliser la Grèce et l’UE. Erdogan vient de tenir un grand meeting à Strasbourg devant 15 000 Turcs (où les femmes et les hommes étaient séparés de chaque côté de la salle), les appelant à ne pas s’assimiler et à rester fidèles à leurs racines. Au passage, Erdogan s’est offert le luxe de critiquer l’absence de citoyens de souche turque à l’Assemblée nationale et au Sénat ! Quel culot ! La Turquie abrite actuellement environ 1 800 000 réfugiés syriens, ou supposés tels. A ces derniers, sont ajoutés, d’après les statistiques du Haut-Commissariat pour les Réfugiés, environ 68 000 réfugiés irakiens, 36 000 Afghans et 29 000 autres de nationalités différentes, soit un total de 1.933 000 réfugiés. Une masse de près de 11 millions (onze millions !) de personnes seraient prêtes à rejoindre la Turquie avant de se rendre en Europe. Cependant, une bonne nouvelle : seule la moitié des envahisseurs potentiels, soit 6 millions, franchiraient en définitive le pas, selon les prévisions. Nous voilà rassurés…

Capture 1.JPG

 

 

ANGELA MERKEL EN BURQA DEVANT LE REICHSTAG HÉRISSÉ DE MINARETS !

 

La chaîne allemande ARD, l’équivalent de France 2, a consacré toute une émission à l’invasion que subit l’Allemagne. Son titre : « Angst vor einem Verlust des Werte » (crainte de la perte d’identité). On y voit un photomontage de la chancelière allemande en burqa, entourée de minarets, devant le siège du parlement allemand transformé en mosquée. « Comment la vie va-t-elle changer ? », s’est exclamé le présentateur ? Du coup la chaîne est accusée de propager l’islamophobie et d’encourager les partis d’extrême-droite, accusation gravissime en Allemagne, qui mène droit à la guillotine ou, dans le meilleur des cas, à l’écorchement. Mais les responsables de l’émission, curieusement, ne se sont pas laissés intimider, déclarant : « L’image était en adéquation avec le sujet présenté par Rainald Becker (le présentateur) qui accompagnait le reportage sur les valeurs de notre société. Comment doit-on réagir si les immigrés ont des problèmes avec l’égalité, avec les droits de la femme et la liberté de parole ? » Après avoir été largement favorables à l’accueil des “migrants”, voici que les Allemands semblent se réveiller (un peu) d’un long sommeil. Il est vrai que les “réfugiés” en font trop, beaucoup trop. Même le ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière a déclaré : « Ils créent des troubles parce qu’ils n’aiment pas la nourriture, ils se mettent en grève parce qu’ils n’aiment pas la façon dont on s’occupe d’eux, ou ils se battent entre eux dans les centres pour réfugiés. »

 

Les Allemands ne semblent pas complètement prêts encore à accepter leur disparition en tant que peuple et Angela Merkel chute lourdement dans les sondages. Mais n’est-il pas déjà trop tard ?

 

COURAGEUX MYARD

 

Jacques Myard, qui s’est rendu à plusieurs reprises en Syrie, député du parti Les Républicains, accuse la France de « porter les valises de la propagande américaine », concernant la Syrie et les frappes russes. « On assiste aujourd’hui à une guerre médiatique incroyable à propos des frappes russes en Syrie qui laisse pantois ! Les Russes n’ont jamais changé de politique en Syrie et ont toujours dit que le régime de Bachar al Assad était le meilleur rempart contre l’intégrisme islamique ». Et il ajoute : « On ne peut que s’interroger sur la logique de la politique américaine suivie par la France : Washington veut faire tomber le régime de Damas coûte que coûte, et comme Paris, prétend que les insurgés sont des membres de l’Armée syrienne de libération (ASL), des insurgés modérés contre le régime ». Et Myard de préciser : « La vérité est bien loin de cette présentation. L’ASL n’existe plus en dehors des salons des hôtels européens ou américains. L’alignement de la France sur cette politique d’apprentis sorciers est non seulement un désastre pour nos intérêts, elle est tout simplement pitoyable. »

 

DÉNONÇONS LES FRANCS-MAÇONS HOMOSEXUELS ET ÉVENTUELLEMENT JUIFS !

 

Horreur : son appartenance à la franc-maçonnerie et son orientation sexuelle avaient été révélées dans un ouvrage de la journaliste Raphaëlle Bacqué, édité par Grasset. Le banquier d’affaires Emmanuel Goldstein avait saisi la justice pour atteinte à la vie privée. Dans son ordonnance de référé, la magistrate du Tribunal de Grande Instance de Paris a jugé qu’il « est incontestablement utile au débat d’intérêt général » de connaître l’identité de la personne qui a permis à [l’ancien directeur de Sciences Po] Richard Descoings d’être invité dans une tenue blanche fermée (TBF) [pour y défendre son projet de réorganisation de l’école]. Pour la juge, cette information éclaire le fonctionnement de l’Etat (puisque Sciences Po Paris a la « charge de former des hauts fonctionnaires de l’Etat »).

 

Cette jurisprudence rejoint celle de la Cour de cassation, et de plusieurs cours d’appel, depuis dix ans, qui jugent que la révélation de l’appartenance maçonnique d’un responsable politique ne peut pas être sanctionnée au titre de l’article 9 du Code civil (droit au respect de sa vie privée), car c’est une «question d’intérêt général» ou qu’il y a « un but légitime d’informer le public. » Pas de souci : RIVAROL se pliera à cette règle…

Capture 2.JPG

 

 

QUAND DES CLOWNS SE PROSTERNENT DEVANT LES FRANCS-MAÇONS

 

L’Express raconte l’anecdote, amusante au second degré. Cette gourde de Najat Vallaud- Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale, était invitée au cinquième dîner de la Grande Loge de France (GLDF). Elle a, selon l’hebdomadaire “encensé” la franc-maçonnerie, déclarant, dans une merveilleuse envolée : « Je sais ce que la République et l’école doivent à la franc-maçonnerie depuis deux siècles, comme le droit à la contraception doit beaucoup à la GLDF », a-t-elle déclaré avant d’ajouter : « Quelle soirée inspirante ! Merci de m’avoir permis de vous découvrir. Merci de m’avoir réchauffée au contact de votre spiritualité. »

 

Quand des clowns s’adressent à des clowns, il ne nous reste qu’à rire !

 

LA SAINTE VIERGE JUGÉE INDÉSIRABLE À CASSEL !

 

Insupportable entorse à la laïcité : il y a un an, une stèle à la mémoire des gendarmes et des douaniers qui se sont battus contre l’ennemi en 1914, couronnée d’une Vierge, a été inaugurée à Cassel, une petite commune du Nord. Insupportable, bien sûr pour l’Amicale laïque, qui est montée héroïquement à l’assaut, rapporte la Voix du Nord. Le président de l’officine, Yves Bequart, a estimé que « cette stèle était payée par la mairie et devait donc être laïque ». Il a héroïquement exigé que le maire, Michel Leschave, la retire. Ce que ce dernier a fait, tout aussi héroïquement, dans un souci d’“apaisement”. Lamentable !

 

MORANO ET SON “AMIE NOIRE” (SUITE)

 

Nadine Morano vient donc de se faire virer de la tête de liste aux élections départementales, en Meurthe-et-Moselle pour avoir évoqué la « race blanche ». Et pourtant, je l’évoquais dans le précédent numéro de RIVAROL, sa « meilleure amie est tchadienne », et donc « plus noire qu’une Arabe ». Nadine vient de déclarer : « Mon amie noire, elle est exaspérée de voir ce qu’on dit sur moi ! Elle se dit : “mais alors, on ne peut plus rien dire dans ce pays !” ». Au fait, sans être mauvaise langue, cette « meilleure amie plus noire qu’une Arabe » existe-t-elle vraiment et est-elle vraiment sa « meilleure amie » ? Toujours est-il que Nadine couine, se plaignant que Bedos puisse la traiter de “connasse” alors qu’elle se retrouve affreusement muselée, quand elle a encore tant de choses à dire. Pour se remettre de tant de méchanceté, comme Philippot elle est allée se recueillir sur la tombe du général De Gaulle. Car, attention, elle a des origines lorraines. Elle prétend avoir « été élevée dans le gaullisme et dans les références au général De Gaulle » et que, nonobstant le milieu très modeste dont elle est issue, « il y avait ses livres dans la bibliothèque ». L’un n’empêche pas l’autre, au demeurant, On peut être issu d’un milieu très modeste et aimer la lecture, comme être de la “Haute” et être un abruti complet. Nadine Morano affirme en tout cas avoir « reçu au moins 10 000 mails pour l’encourager ». Cela ne va pas faire plaisir au président Sarkozy...

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

16/10/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3205 du 8 octobre 2015

 

« Nous sommes un pays judéo-chrétien — le général De Gaulle le disait —, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères. J’ai envie que la France reste la France. Je n’ai pas envie que la France devienne musulmane », a martelé l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy sur le plateau de Laurent Ruquier le samedi 26 septembre. Du coup, nonobstant qu’elle se soit prudemment réfugiée derrière le terme “judéo”, qu’elle ait cité De Gaulle, ce qui aurait pourtant dû lui valoir le pardon des offenses, rien n’y fit. Car ces gens-là ne pardonnent rien. Du coup, ça couine.

 

LES CENTRISTES S’ÉMEUVENT

 

Jean-Christophe Lagarde, le président de l’UDI, « en a marre de Nadine Morano ». Le leader centriste a réagi sur i-Télé, lundi 28 septembre, aux propos polémiques de l’eurodéputée Les Républicains « Martine Aubry disait qu’elle en avait ras-le-bol d’Emmanuel Macron. Moi j’en ai marre des phrases de Nadine Morano », a-t-il lâché, dénonçant une « vision insupportable, monolithique » de l’élue. « C’est quoi la “race blanche” dont elle parle ? Que sont les Antillais ? Que sont les Africains et les Maghrébins qui sont venus et sont devenus français ? Sont-ils moins français que les autres ? Même Madame Le Pen n’ose pas dire ça », a réagi le président de l’UDI. Il n’a certes pas tort : jamais Marine Le Pen ne prononcerait une horreur pareille. Quant à une éventuelle candidature de Morano à la primaire de la droite et du centre pour la présidentielle de 2017, Jean-Christophe Lagarde « espère que [l’élection] n’aura pas en son sein une porte-parole du Ku Klux Klan ». Rien que ça…

Capture.JPG

 

 

MORANO N’EST PAS RACISTE, LA PREUVE !

 

Morano, qui est une grande intellectuelle, comme on le sait, a définitivement démontré qu’elle n’était aucunement raciste, lançant au cours d’une émission sur France 5 cette phrase : « Je ne suis pas raciste, j’ai des amis arabes, dont ma meilleure amie qui est tchadienne, et donc plus noire qu’une Arabe ! » On sait que chaque raciste, chaque antisémite, a son bon juif, son bon Arabe, son bon Noir. Morano, sans doute, ne le sait pas.

 

Nadine Morano aggrave son cas à Moscou : « La France est un pays de race blanche avec des noirs ». Et elle soutient Assad… Nadine Morano a estimé à Moscou, où elle participait à un forum parlementaire sur la sécurité internationale, que la France est « un pays de race blanche avec des Noirs, comme le Congo est un pays de race noire avec des Blancs ». Etaient présents à ce forum Thierry Mariani et Marion Maréchal. Fondatrice du groupe parlementaire « Pour un nouveau dialogue avec la Russie » au Parlement européen, l’ancienne ministre déléguée a également salué les frappes russes en Syrie. Elle considère qu’il n’y a pas d’autre « interlocuteur crédible en Syrie » que son président Bachar al-Assad.

 

JEAN-MARIE LE PEN PARLE DE MORANO

 

Le fondateur du FN, viré de son parti pour avoir osé évoquer le « monde blanc » dans RIVAROL, estime que la polémique qui entoure les propos de Nadine Morano sur la « race blanche » illustre la « gauchisation des esprits ». Jean-Marie Le Pen écrit, dans un communiqué : « Pour avoir énoncé une évidence historique multiséculaire, Nadine Morano subit un feu nourri de critiques, d’autant plus véhémentes qu’elles viennent de son propre camp. Elle peut ainsi mesurer à ses dépens ce que pèse la “gauchisation des esprits” dans les rangs de l’ex-UMP. » Et le Menhir d’ajouter : « En le féminisant, un célèbre refrain du chanteur Guy Beart, “Elle a dit la vérité, elle doit être exécutée”, prend tout son sens ».

 

POUR MARINE LE PEN, LA “RACE BLANCHE” EST UNE “ÉNORME PROVOCATION GROSSIÈRE

 

Marine Le Pen a déclaré sur RFI et France 24 que les propos sur la race blanche de Morano étaient une « énorme provocation grossière ». Certains élus du FN se montrent cependant plus cléments.

 

C’est le cas de David Rachline, sénateur et maire de Fréjus, qui rappelle que le Front national de la jeunesse s’était déjà servi des propos de De Gaulle plusieurs années auparavant. Idem pour Gilbert Collard, député du Gard et membre du Rassemblement bleu Marine, qui a pour sa part défendu les propos de Mme Morano. « C’est hallucinant de voir qu’on ne peut pas dire que la France est historiquement un pays de race blanche, qui a eu des rois chrétiens, qui a été construit par le judéo-christianisme (sic !). On ne peut pas le dire ». Quant à Florian Philippot, vice-président du FN, accepterait-il d’accueillir Nadine Morano au FN si elle venait à quitter Les Républicains ? Réponse : non. Il explique que « son énorme problème, c’est qu’il y a zéro conviction, aucune colonne vertébrale idéologique ». Elle n’est pas le seule dans ce cas… Et puis, accusation lourde de Philippot à l’encontre de Morano : « Ce qu’elle a fait est en totale contradiction avec le Front national. » Car, attention, le Front national mariniste est tout sauf raciste ou racialiste. Philippot le dit clairement : il n’a « jamais considéré que la France était une race », avant de glisser à propos du soutien apporté par Jean-Marie Le Pen à Nadine Morano : « Je ne sais pas si ça va arranger [ses] affaires… » Quant à Gilbert Collard, le député apparenté FN, il ose une formule audacieuse. Il a traité tout simplement Laurent Ruquier qui avait interviewé Morano, de « furoncle médiatique », « un bouton purulent qui occupe un espace important » à la télévision. Mais Rama Yade y va aussi de son petit couplet, dans le registre “souvenirs”. Elle raconte au sujet de Morano, qui fut sa collègue au gouvernement : « Il y a une dérive personnelle qui date. Quand je l’ai côtoyée au gouvernement, j’avais eu droit à mes petites phrases ». Elle relate qu’au moment où elle hésitait à aller aux élections européennes, l’ancienne ministre de l’Apprentissage et de la Formation lui aurait dit : « Quand on est d’origine africaine, on a plus de devoirs que de droits », ce qui est, reconnaissons-le, une abomination.

 

PHILIPPE DE VILLIERS SOUTIENT MORANO

 

Philippe de Villiers vient de publier un livre Le moment est venu de dire ce que j’ai vu (Albin Michel) dans lequel il dépeint, avec une plume au vitriol, certains personnages politiques. Il y dit son “dégoût” de la classe politique française et explique que « la France est en très grand danger » et qu’elle « s’effondre de l’intérieur, elle devient une société multiculturelle, on apprend à l’école à haïr la France […] et elle est submergée de l’extérieur puisque nous sommes à la veille d’une véritable invasion migratoire ». Magnifique lucidité, mais pourquoi ne l’avait-il pas exprimée quand il était aux affaires ?

 

Son livre révèle quelques anecdotes savoureuses. Ainsi, François Mitterrand, entouré de quelques ministres, dont le premier, Jacques Chirac, pose la question : « Quelle est, d’après vous la date la plus importante de l’histoire de France ? ». Lui-même évoque… le baptême de Clovis. Et Jacques Chirac de lever son verre de bière et de répondre : “1664”. 1664, c’est quoi cette date ? Il faisait référence à une bière, la 1664 de Kronenbourg ! Mais revenons à Morano. Villiers juge “ridicule” la polémique sur « la race blanche », estimant : « Si on lui tombe dessus aujourd’hui, c’est parce qu’il y a une préférence musulmane. Regardez ce qu’il se passe: l’accueil des migrants. On est en train de fabriquer un Kossovo islamique ». Et il ajoute : « Qu’est-ce qu’il faut dire ? La France est un pays de race Noire ? » Le président du MPF croit voir une explication à cette polémique: « En fait, c’est la christianophobie ! », autorisée selon lui. « La christianophobie est une opinion, on a le droit de profaner la croix du Christ, mais l’islamophobie est un délit. Si moi je dis quelque chose sur l’islam, là dans un instant, je risque la prison ». Et il souligne que la gauche, pour arriver au pouvoir, est allée chercher les immigrés. Quel courageux, ce Villiers, depuis qu’il a perdu son mandat de président du Conseil général de Vendée, par la grâce de ses ex-amis de l’UMP… Pas téméraire cependant au point de dénoncer la répression du révisionnisme historique ni de mettre en exergue ce que feu François Mitterrand appelait « l’influence puissante et nocive du lobby juif ».

 

MORANO VEUT DÉZINGUER SARKOZY

 

Nadine Morano est folle de rage à l’encontre de Sarkozy, dont elle fut pourtant une fervente groupie. Elle avait notamment « soutenu son discours sur l’homme africain qui n’est pas assez rentré dans l’histoire ». La pauvre Morano chouine : « Je n’avais pas mérité ça ! ». Du coup, elle veut exterminer son ancienne idole, déclarant au sujet de Sarkozy : « ce n’est même pas la peine qu’il songe à se présenter à la présidentielle, je le dézinguerai ! », Quel monde cruel !

 

QUEL DRÔLE DE JUIF, CE ZEMMOUR !

 

Il y a quelques jours, sur la cinq, Guy Bedos a déclaré : « Zemmour est juif. C’est un drôle de juif… il est devenu plus français que les Français… Mon arrière-grand-père était bâtonnier à Alger, il a contribué à faire passer le décret Crémieux qui a donné la nationalité française aux juifs [d’Algérie]… Quand je vois Zemmour, je le regrette. » Imaginons une seule seconde que Jean-Marie Le Pen ait tenu de tels propos. Vous imaginez le scandale, l’avalanche de plaintes, de la Licra au MRAP, en passant par le CRIF. Ils auraient tous couiné comme des cochons qu’on égorge. Et là ? Silence le plus complet. Zemmour, pour qui 12 % des Français seraient, d’après un récent sondage, prêts à voter à l’élection présidentielle s’il était candidat, vient d’aggraver son cas, en déclarant : « Cela fait trente ans que la gauche antiraciste nous empêche de parler. Maintenant on va parler, lui dire ce qu’on pense, et ce qu’elle a fait de ce pays depuis trente ans. Le catholicisme, c’est la France et le clocher, c’est la France ». Il faut cependant préciser que cette gauche est soudainement beaucoup moins antiraciste quand il s’agit de défendre les intérêts d’un petit pays du Proche-Orient.

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

09/10/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3204 du 1er octobre 2015

 

FRANÇOIS Fillon a, de façon assez audacieuse, prôné, dans le Journal du Dimanche, l’instauration de statistiques ethniques, comme cela existe aux Etats-Unis. Il a déclaré : « C’est un tabou qu’il faut faire sauter. Sinon, on restera dans le non-dit, le refus de la réalité. C’est cela qui est en train de faire monter la colère de nos concitoyens. » Marine Le Pen, quant à elle, ne veut pas des « statistiques ethniques » réclamées par François Fillon, tout en se disant cependant « radicalement contre l’accueil des migrants », exigeant par ailleurs pouvoir disposer des « vrais chiffres de l’immigration ». Yves de Kerdrel, l’éditorialiste de Valeurs Actuelles, relève à juste titre qu’il est courageux, par les temps qui courent, d’aborder le sujet des statistiques ethniques quand on se souvient du procès que la bien-pensance de gauche a fait à Robert Ménard au printemps dernier ou au philosophe Michel Onfray. Et Kerdrel de noter : « Et cela tombe au moment même où Marine Le Pen dénonce ces mêmes statistiques, montrant par là-même toutes les limites de son programme, de son raisonnement et de ses idées. » Peut-on lui donner tort ?

 

MAIS ÇA NE SUFFIT PAS… CELA NE SUFFIRA JAMAIS…

 

Marine Le Pen peut-elle espérer se faire pardonner d’être la fille de son père ? La réponse est clairement non pour Serge Klarsfeld qui vient de déclarer dans une tribune au Monde : « L’extrême droite ne change pas de nature d’une génération à l’autre. Nous n’oublierons jamais que nous sommes orphelins de déportés assassinés par un parti d’extrême droite qui s’était emparé électoralement du pouvoir en Allemagne ». Et Klarsfeld d’asséner une petite leçon d’histoire : « (Les nationaux-socialistes) ont été aidés dans leur œuvre de mort par tous les partis ou mouvements d’extrême droite du continent : le PPF de Doriot, le RNP de Déat, les Flamands du VNV et les Wallons de Rex, le NSB de Mussert aux Pays-Bas, Quisling en Norvège, les Croix fléchées en Hongrie, les fascistes purs et durs de la République de Salo regroupés autour du Duce, auteur des lois raciales de 1938, la Garde de fer en Roumanie, les partis gouvernementaux en Pologne et bien d’autres mouvements. Un parti antisémite ne change pas de nature, même s’il camoufle opportunément son programme de haine, comme l’a fait Hitler lors des Jeux olympiques de 1936 et comme le fait le FN ». Et, poursuivant avec Marine Le Pen, il déclare : « elle n’a pas renié un programme auquel elle a adhéré depuis son adolescence », ajoutant : « Le danger pour notre démocratie, c’est le FN ». Et puis, histoire de se faire bien comprendre, il conclut : « Il me paraît également judicieux de rappeler aux juifs tentés par le vote FN, parce qu’ils espèrent que ce parti jugulera les fondamentalistes musulmans, que les rares juifs allemands qui se sont hasardés à voter pour le parti nazi par crainte du bolchevisme se sont repentis de leur choix ». Comparer le FN mariniste à la NSDAP, il n’est pas sûr que le défunt chancelier eût apprécié...

 

QUELLE HONTE ! DES RÉFUGIÉS MUSULMANS DÉPORTÉS À DACHAU !

 

On avait gardé à l’œil l’Allemagne et on avait bien eu raison. Le ventre de la Bête, comme le disait si bien l’écrivain marxiste Brecht, reste, hélas, fécond. Le Nouvel Obs, Le Point, Europe 1, et tant d’autres s’en étranglent d’indignation. La ville de Dachau, dans le sud-est de l’Allemagne, a décidé de loger des “migrants” dans un lieu tristement célèbre, l’ancien camp de concentration. Les réfugiés sont logés sur le « herb garden », situé en face du mémorial, une sorte de potager que cultivaient les juifs déportés pour nourrir la population allemande. Une stèle rappelle que plus de 40 000 personnes sont mortes dans ce camp entre 1939 et 1945. 40 000 ou 4 millions ? Avec ces fourbes d’Allemands, on ne sait pas trop, il convient de se méfier…

 

Face aux indignations, le maire de Dachau, Florian Hartmann, met en avant « un but social utile », car, selon lui, les réfugiés ne peuvent pas « avoir des appartements aux tarifs du marché ». Voilà qui est profondément pensé… Peter Himmelsbach, un jeune commerçant allemand de 28 ans qui visite Dachau pour la toute première fois, estime pour sa part que « la crise des réfugiés, c’est une chance de racheter » la Shoah. Admirable pensée… Oui mais, qu’en pensent les “réfugiés” ? Ashkan, un Afghan de 22 ans, cité dans le Guardian, ne connaît pas grand-chose à l’histoire allemande et n’a pas eu le temps de visiter le camp. « Je voulais juste un toit au-dessus de ma tête », déclare-t-il. Quel grave manquement au devoir de mémoire !

 

LE RACISME ANTI-BLANCS DE LA NOUVELLE PRÉSIDENTE DE FRANCE TÉLÉVISIONS

 

De plus en plus délirant… Delphine Ernotte, la nouvelle présidente de France Télévisions, a déclaré : « On a une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans, et ça, il va falloir que cela change. » Pour les remplacer par des Noirs, des Arabes, des Asiatiques ? Elle ne le précise pas, mais on le devine très fort. Et puis, sans doute, souhaite-t-elle une présence accrue de minorités qui ont beaucoup souffert… Ivan Rioufol, chroniqueur au Figaro, et qui n’est certes pas de nos amis, a réagi, dénonçant le « mépris pour l’homme blanc » et « le racisme officiel de la télévision d’Etat ». Il écrit : « Qu’auriez-vous dit si Mme Ernotte avait déclaré qu’il y a avait trop de noirs à la télé et qu’il fallait que ça change? Sa phrase est le produit de trente ans d’idéologie antiraciste qui ont conduit paradoxalement à racialiser les rapports sociaux et à promouvoir le métis comme l’homme supérieur. » Voilà qui est bien dit…

Capture 1.JPG

 

 

BARBARIN SOUTIENT L’IGNOBLE ANISH KAPOOR

 

C’est l’excellent site Contre-info qui le raconte. La Fondation Saint-Irénée, placée sous l’égide du “cardinal” Barbarin, est chargée de lever des fonds pour le diocèse de Lyon et de mettre en route des projets. Elle promeut des projets, notamment dans le domaine de la solidarité, of course… Et voici que l’on apprend que ces fantaisistes n’ont rien trouvé de plus intelligent que d’inviter Anish Kapoor le 9 septembre. Il est l’auteur de l’œuvre ignoble exposée dans les jardins de Versailles, machin dont le titre est « le Vagin de la reine ». Le “cardinal” Barbarin n’en est pas à sa première provocation. Il avait déjà participé à un « pèlerinage islamo-chrétien célébrant la fraternité universelle », et affirmé réciter régulièrement la profession de foi islamique (chahâda). Et puis, nous révèle Contre-info, il avait envoyé un représentant officiel pour l’inauguration d’une “loge” à Lyon. Il est tout à fait à sa place dans une structure présidée par l’ultra-progressiste Bergoglio !

 

EMOUVANT : FRANÇOIS HOLLANDE À NOUVEAU AMOUREUX ?

 

L’oiseau semble décidément être particulièrement volage. On apprend qu’au cours d’un voyage au Mexique l’année dernière, le président de la République serait « tombé sous le charme » d’une dénommée Audrey Azoulay, la fille du conseiller (juif) du roi du Maroc, André Azoulay. L’Express raconte que François Hollande aurait demandé que la jeune femme intégrât sa garde rapprochée. Du coup, elle se retrouve conseillère générale de la Culture et de la Communication à l’Elysée. Il paraît que le chef de l’Etat apprécie son côté joyeux qui le « change de ses conseillers plus techno ». Il paraît aussi qu’Audrey Azoulay est une proche de Julie Gayet. L’est-elle toujours ? La suite au prochain épisode…

 

FN : PAS QUESTION DE MANIFESTER CONTRE L’INVASION

 

Le Siel, petit mouvement associé au Rassemblement Bleu Marine avait, il y a quelques jours, appelé à manifester, à Paris, contre l’invasion migratoire. Renaud Camus, Roland Hélie, Pierre Cassen, Pegida ou Jean-Yves Le Gallou avaient annoncé leur présence. Mais où était le FN mariniste ? Nulle part. Le FN a tout fait pour empêcher le succès de cette manifestation qui a tout de même rassemblé un millier de personnes. Pourquoi ? Le site Riposte laïque relève : « C’est une faute politique qui laisse un profond malaise chez tous ceux qui espèrent voire Marine Le Pen prendre la tête de la résistance à l’invasion migratoire. » Une de plus après le refus de MLP de participer aux manifestations pour la défense de la famille traditionnelle et contre le “mariage” homosexuel.

Capture 2.JPG

 

 

PAS DE “YOUPIN” À LA RADIO

 

Le président de la Ligue belge contre l’antisémitisme, Joël Rubinfeld, vient d’envoyer un courrier à Fun Radio pour lui demander poliment de ne plus diffuser la chanson « Dans Ma Rue » du rappeur français Black M. En cause le terme “youpin” utilisé dans la chanson. Rubinfeld geint, mais très courtoisement : « Les paroles évoquent plutôt le vivre ensemble dans ce quartier parisien », estime Joël Rubinfeld. Mais c’est l’emploi du mot “youpin” qui l’a choqué. « Pourquoi dans cette chanson, pour toutes les autres catégories de personnes citées, le chanteur utilise les termes les plus neutres possibles, mais lorsqu’il évoque les juifs, le rappeur Black M utilise le mot “youpin” ? » Pourquoi, on ne sait pas. Mais pas question pour lui de stigmatiser le rappeur noir : « J’imagine qu’il s’agit de la part du chanteur français avant tout d’une méconnaissance de cette injure » On n’ose imaginer les glapissements de Rubinfeld si c’était Dieudonné qui avait usé de ce terme ! Son spectacle aurait sûrement été interdit sur-le-champ.

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

02/10/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3203 du 24 septembre 2015

 

LE POINT le raconte : vingt musiciens syriens, membres d’une chorale religieuse gréco-orthodoxe de Damas, se sont vu refuser un visa pour la France et ne pourront donc pas se produire début novembre à Strasbourg dans le cadre d’un festival de musique religieuse. Ces artistes âgés de 21 à 54 ans sont membres du chœur Saint-Ignace de la cathédrale grecque-orthodoxe mariamite de Damas. Ils devaient donner trois concerts à Strasbourg dans le cadre des « Sacrées journées », un festival de musiques sacrées, explique à l’AFP son président, l’ancien pasteur Jean-Louis Hoffet. Depuis Damas, les chanteurs orthodoxes, qui devaient chanter en araméen et en syriaque se sont rendus en car à l’ambassade de France à Beyrouth pour y déposer leur dossier de demande. Ils étaient munis de billets d’avion aller-retour, d’une réservation d’hôtel et d’une attestation du maire, Roland Ries, (socialiste) de Strasbourg, dont la collectivité subventionne le festival. Refus de l’administration (socialiste), car leurs dossiers ont été jugés « peu fiables », raconte Jean-Louis Hoffet. « C’est ahurissant ! Je suis outré, stupéfait qu’on puisse refuser un visa à des gens qui viennent chanter leur foi dans nos églises, alors même qu’on fait des grands discours sur l’accueil de 24 000 migrants ! », s’emporte-t-il. Notons que les musulmans soufis tunisiens, les bouddhistes tibétains et indiens n’ont eu nulle difficulté pour obtenir leur visa. Jean-Louis Hoffet, que j’ai bien connu au Conseil régional d’Alsace, qui fut pasteur et durant de longues années conseiller régional socialiste est-il encore socialiste ? En attendant, la mobilisation semble payer. Le porte-parole du ministère de l’Intérieur vient de déclarer : « Nous avons donné des instructions pour que le consulat procède à un réexamen bienveillant, la décision rendue ne nous paraissant pas adaptée ».

 

DIEUDONNÉ, VIRÉ AVANT MÊME D’EMMÉNAGER

 

Dieudonné devrait bientôt être expulsé du théâtre de la Main d’or, où il se produit depuis quinze ans. La décision de justice tombera le 29 septembre. Il a, bien sûr, cherché une solution alternative. Le 8 septembre, la société Les Productions de la plume (dont l’épouse de Dieudonné est la dirigeante) signait, raconte Le Monde, un bail, dit de courte durée, pour organiser des spectacles sur une partie du site des anciens Ateliers Christofle, situés à Saint-Denis (Seine- Saint-Denis). Elle louait pour deux ans un local d’environ 1 500 mètres carrés constitué principalement d’une vaste salle de réception. Idéal pour des représentations. Ça n’a pas duré. Le propriétaire des lieux, le groupe Madar, a découvert « avec horreur et stupéfaction » que son nouveau locataire n’était autre que Dieudonné. On imagine l’émotion de monsieur Madar qui est entré, dit Le Monde, « dans une colère noire ». Il n’a pas évoqué les six millions, du moins Le Monde ne le dit pas, mais on n’en était sans doute pas loin. Sa réaction n’a pas traîné. Par courriel et lettre recommandée en date du mercredi 16 septembre, il a fait savoir aux Productions de la plume qu’il avait été “trompé” et qu’il considérait de ce fait le bail comme nul et il a ajouté dignement « que pour des raisons morales, il n’aurait jamais loué à un négationniste qui a déjà été condamné à plusieurs reprises par les tribunaux ». On est soulagé, la République sait se défendre !

Capture 1.JPG

 

 

JARIER, UN IMMENSE PENSEUR, QUI A FAILLI REJOINDRE MARION MARÉCHAL

 

L’ancien pilote de formule 1, Jean-Pierre Jarier, fut un grand champion du sport automobile. Au volant de sa F1 lors de 134 courses entre 1970 et 1985, surnommé « godasses de plomb », tant il roulait vite, il a décroché trois pole positions et a figuré sur trois podiums. Voici qu’il aurait été en passe d’être en position éligible sur les listes régionales de Marion Maréchal, en PACA. Une belle prise, reconnaissons-le, que l’équipe de Marion Maréchal n’avait pas pu s’empêcher de laisser “fuiter”. Marion lui aurait promis le poste très valorisant de monsieur sécurité routière si celle-ci venait à emporter la région, ce qui n’est, certes, pas encore complètement acquis. Mais attention, pas d’ambiguïté. Jarier n’est pas devenu pour autant fasciste ou lepéniste. Il se défend avec véhémence de toute appartenance partisane et a tenu à préciser : « Je ne suis pas plus au FN qu’à un autre parti ! Je suis pour l’euro, pour l’Europe et je pense que les conseillers économiques d’extrême gauche du FN vont mettre la France dans le mur ! De toute façon, jamais ils n’arriveront au pouvoir. » Eh bien, dites donc, on est en pleine cohérence politique et idéologique. Jarier précise, et cela nous fait chaud au cœur, avoir des « amis dans tous les partis » et assène avec fougue : « Si on me demande de m’occuper de sécurité routière, je le fais. C’est mon métier ! J’accepterai avec n’importe qui ! Et je me bornerai à ça. » En attendant, voici qu’il se met à préciser les choses, déclarant : « Je ne rejoins pas du tout l’équipe de la liste FN, je ne soutiens ni le FN ni aucun parti, je ne suis sur aucune liste », ajoutant dans une interview à Nice-Matin : « Je ne suis pas frontiste. Je suis même à mille lieux des idées de ce parti ». Compliqué, tout cela. Une vraie salade niçoise !

 

LA COULEUR NOIRE, UN SYMPTÔME ÉVIDENT DE FASCISME

 

Le nouveau maillot de la Lazio de Rome, équipe de football bien connue, un des deux principaux clubs de football de la capitale italienne, crée le scandale, du moins chez les plumitifs du Monde. Pensez, sa nouvelle tenue est entièrement noire, logo compris. Du coup, Le Monde s’émeut. C’est tout simple, ce maillot rappelle les « chemises noires » des milices fascistes partisanes de Mussolini. Et le quotidien vespéral qui a la mémoire longue de rappeler cette abomination — en 2005, le joueur de la Lazio, Paolo Di Canio, avait salué d’un bras tendu les fans du virage nord du stade de la Lazio — et d’asséner, chafouin en diable : « Même si les choses se sont calmées depuis quelques années, ce choix vestimentaire ne peut que rappeler ce passé problématique ». Devant ce délire, les quotidiens italiens s’amusent. La Repubblica écrit : « Non, ce n’est pas une blague ni un de ces canulars qui tournent sur Internet ». En fait, le club a choisi ces couleurs pour se conformer aux règles de l’UEFA. La tunique est destinée aux matches de Ligues Europa, où les Italiens rencontreront notamment Saint-Etienne. Mais ces délirants ne peuvent s’empêcher de délirer sans limite…

Capture 2.JPG

 

 

VOICI CE QUI EST DIT, ET BIEN DIT…

 

L’Académicien Jean d’Ormesson, qui n’est certes pas de chez nous et qui n’est pas d’une manière générale un modèle de courage et d’anticonformisme (c’est même une carpette !), vient de déclarer à propos de la réforme des collèges : « Mme Najat-Vallaud-Belkacem est pour la littérature et la culture de ce pays un Terminator de charme, une sirène séduisante dont il faut s’éloigner au plus vite, une espèce d’Attila souriante derrière qui les vertes prairies de la mémoire historique ne repousseront plus jamais ». Voilà au moins un jugement de bon sens de l’académicien nonagénaire.

 

L’OKTOBERFEST, UNE PROVOCATION POUR L’ISLAM

 

L’Oktoberfest (la fête d’octobre) est cette gigantesque fête de la bière, organisée tous les ans à Munich. Bière, alcools divers, saucisses de porc et décolletés des serveuses coulent, si l’on ose dire, à flots. Oui mais attention, la fête, cette année, risque d’être périlleuse, en raison des milliers de “migrants” musulmans qui envahissent la Bavière. Du coup, pour éviter les violences, la police bavaroise a décidé de séparer les 6 millions de visiteurs des réfugiés, afin d’éviter les dérapages « des réfugiés de pays musulmans qui n’ont probablement pas l’habitude de croiser des gens très ivres en public » (Qu’en termes élégants ces choses sont dites !) Bon, il faudra qu’ils apprennent les règles de l’ivresse européenne… En attendant, Joachim Herrmann, le ministre de l’intérieur CSU (chrétien-démocrate) de Bavière, a dévoilé son plan pour déployer « des puissantes forces de sécurité » dans la ville durant la fête annuelle de la bière et de la saucisse où 60 000 Schweinshaxen (saucisses de porc) et 7,5 millions de litres de bière sont consommés. Munich est en effet le premier point d’arrivée en Europe de l’Ouest des dizaines de milliers de “migrants” qui arrivent de Hongrie par le train. 60 000 en une semaine, début septembre selon Reuters. Du coup, Wilfried Blume-Beyerle, chargé de l’Oktoberfest, a réorganisé la gare centrale : les visiteurs de la Fête de la bière sortiront par le sud de la gare, près du Wiesn, et les “migrants” par le nord, où ils seront immédiatement pris en charge avec de la nourriture, des boissons et d’autres produits de première nécessité, afin d’éviter tout mélange. Des trains de réfugiés vont également emprunter des voies de contour de Munich. Voilà où nous en sommes…

 

UNE EX-TÉLÉGRAPHISTE D’AUSCHWITZ JUGÉE À 91 ANS

 

Une ancienne télégraphiste d’Auschwitz, âgée de 91 ans, a été renvoyée devant la justice des mineurs allemande pour « complicité dans l’extermination d’au moins 260 000 Juifs en 1944 », a annoncé le 21 septembre le parquet. Le tribunal de Kiel devrait décider l’an prochain de la tenue d’un procès. La nonagénaire relève de la justice des mineurs parce qu’elle avait moins de 21 ans à l’époque des faits (elle n’a travaillé à Auschwitz que trois mois). La traque aux vieillards ne se ralentit pas outre-Rhin : cet été Oskar Gröning, ancien comptable d’Auschwitz a été condamné à 94 ans à 4 ans de prison. Un ancien gardien d’Auschwitz de 92 ans a également été mis en accusation cet été devant le tribunal de Hanau. Pauvres Allemands !

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.