Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpg

Robert SPIELER

 

RIVAROL N° 3198 du 23 juillet 2015

 

BRUNO Le Maire a de solides prétentions. Il ambitionne de diriger les Républicains puis de se faire élire président de la République. Rien de plus, rien de moins. J’avais évoqué la semaine dernière la pétition « touche pas à mon église », lancée par Denis Tillinac dans Valeurs actuelles, et signée par nombre de personnalités dites de “droite”, dont Sarkozy qui avait toutefois exigé que son nom ne figurât pas aux côtés de ceux des fascistes supposés du FN, fût-il mariniste. On imagine la douleur de Marine Le Pen de se voir refuser l’imprimatur du système, malgré ses reptations. Bref, parlons de notre oiseau, Bruno Lemaire, que d’aucuns naïfs situent à “droite”.

 

BRUNO LEMAIRE, UN EXCEPTIONNEL ZOZO

 

Il explique, l’air grave, avec un visage sans aucune aspérité, ce qui est hautement suspect, pourquoi il a refusé de signer la pétition « Touche pas à mon église ». Il a déclaré : « Moi, on m’a demandé dix fois de signer cette pétition avec Zemmour, et j’ai refusé. Car c’est une pétition contre le vivre-ensemble, de nature à opposer les communautés les unes contre les autres et à alimenter l’islamophobie. » Devant tant de bêtise et de lâcheté, on ne peut que le saluer respectueusement. Chapeau, l’artiste !

 

BERNARD BOUCAULT FACE À LA JUSTICE IMMANENTE

 

L’affreux Bernard Boucault, l’ancien préfet de Paris qui avait fait gazer, matraquer, embastiller les participants aux Manifs Pour Tous, se trouve aujourd’hui lui-même dans la tourmente judiciaire. Cela concerne une affaire de corruption et de trafic d’influence à laquelle sont mêlés entre autres Christian Prouteau, Christophe Rocancourt et un ancien patron du 36 Quai des Orfèvres. Bernard Boucault, qui est un proche de François Hollande (il avait prolongé son mandat en 2013, alors qu’il était atteint par la limite d’âge), ce qui n’étonnera personne, est dans le viseur du juge Roger Le Loire. Le magistrat instructeur a saisi dans son bureau les preuves de « l’aide à l’entrée et au séjour d’étrangers en situation irrégulière ». Jo Masanet, figure de la gauche policière est, lui aussi, mis en examen dans ce dossier. Pour faire face à des dettes et placer ses hommes, Masanet utilisait son impressionnant réseau, qui va du simple gardien de la paix jusqu’aux préfets, ministres et hauts fonctionnaires à l’Élysée. Il se faisait rémunérer dans la plupart des cas pour ses interventions. C’est ainsi que cela se passe dans leur République. Entre 2013 et 2014, Boucault avait été sollicité une dizaine de fois par Jo pour “aider” à la régularisation de ressortissants étrangers. Le préfet gazeur donnait bien entendu suite avec empressement aux demandes de son ami. Mais il aurait été dommage pour l’histoire des ripoux que la fine équipe s’arrêtât là. Poursuivons. L’ex-préfet de police de Paris est également intervenu pour faire sortir le véhicule d’un ami de Masanet de la fourrière ou pour faciliter le renouvellement de la carte de circulation — habituellement réservée aux fonctionnaires de police — de l’enseigne Chanel. Au fait, savez-vous comment Boucault appelait Jo, si l’on en croit la retranscription des écoutes téléphoniques dont Le Point a pu prendre connaissance ? Il l’appelait « mon frère » ! De quelle loge, ça on ne sait pas…

 

HOLLANDE SE MOQUE VRAIMENT DU MONDE

 

Hollande prend vraiment les gens pour des imbéciles. Lors de son entretien du 14 juillet, évoquant l’accord sur le nucléaire iranien et voulant justifier l’interdiction faite à l’Iran de posséder la bombe nucléaire, il a pointé le risque de prolifération. Il a eu cette phrase absolument stupéfiante : « Si l’Iran a la bombe, l’Arabie Séoudite et Israël voudront la bombe… » Tout le monde sait, et évidemment le Pingouin ne l’ignore pas, qu’Israël dispose de centaines d’ogives nucléaires. C’est ce qui s’appelle se moquer du monde. Et prouver une fois de plus son allégeance servile à l’entité sioniste.

 

RALLIEMENT AU GROUPE FN DU PARLEMENT EUROPÉEN

 

Le FN mariniste avait réussi, il y a un mois, à constituer un groupe au Parlement Européen avec tous les avantages afférents. Il fallait pour cela rassembler 25 députés issus de sept pays différents. Cette dernière contrainte était la plus difficile à surmonter, mais cela fut réalisé. Il n’empêche qu’une épée de Damoclès pesait sur la survie du groupe. A la moindre défection d’un représentant isolé d’un pays membre, le groupe disparaissait. Mais cette menace s’éloigne. Le ralliement de Laurenţiu REBEGA, député roumain, permet au groupe ENL (Europe des Nations et des Libertés) de compter désormais huit nationalités, et donc de pouvoir s’inscrire dans la durée de la mandature 2014-2019. Au fait, le député roumain était, jusqu’à présent, membre du groupe socialiste…

Capture 1.JPG

 

 

ÉLECTIONS AMÉRICAINES : DONALD TRUMP FAIT APPEL À LA WAFFEN-SS DANS SA CAMPAGNE ÉLECTORALE

 

Donald Trump est ce multimilliardaire américain qui a fait sa fortune dans l’immobilier. Il a encore frappé. Candidat à l’investiture républicaine pour la présidentielle américaine de 2016, il est un habitué des polémiques. Homosexuels, Noirs, Mexicains ou Chinois en prennent souvent pour leur grade… Un sondage réalisé le 15 juillet pour le Washington Post et ABC News montre que le magnat de l’immobilier n’est pas un candidat fantaisiste. Il séduit 57 % des Républicains. Les sondés ayant une mauvaise opinion de lui sont passés de 65 % en mai 2015 à 40 % en juillet. Son discours semble donc porter. Dernière polémique. Il est accusé d’avoir rédigé un tweet célébrant la grandeur des Etats-Unis, qui le mettait en scène sur fond de bannière étoilée, avec des silhouettes de trois soldats, portant l’uniforme de la Waffen SS. Devant le tollé qui se profilait, le tweet fut rapidement effacé. Lisons quelques extraits de discours de ce curieux et parfois amusant personnage : « Je serai le plus grand président de l’emploi que Dieu ait créé ; Croyez-moi. Personne ne construit des murs mieux que moi. Je vais construire un grand, grand mur sur notre frontière sud et je ferai payer les Mexicains ; J’ai un patrimoine bien supérieur à dix milliards de dollars. Ce n’est pas pour me vanter, parce que vous savez quoi ? Je n’ai pas à le faire ; Si on veut résoudre le problème de la criminalité, il faut arrêter d’être aussi politiquement correct ; Je pense que la seule différence entre moi et les autres candidats, c’est que je suis plus honnête et que mes femmes sont plus belles ; Je ne suis pas pour le mariage gay. Les gens savent que ce n’est pas mon truc ; Devenir riche est facile, le rester est plus dur »…

Capture 2.JPG

 

 

CACHEZ CES ÉGORGEMENTS QUE LES TARTUFFES NE SAURAIENT VOIR

 

C’est Michel Janva, du blog Salon Beige qui le raconte. Le Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence a fait modifier la mise en scène de L’Enlèvement au sérail, proposée par l’Autrichien Martin Kusej. Le sérail était devenu un camp de djihadistes où était retenue prisonnière la jeune fille que son fiancé cherche à libérer. Dans une scène, on voyait des drapeaux de l’Etat islamique et aussi des sacs en plastique supposés renfermer des têtes de prisonniers décapités. Tout cela a disparu. Le directeur du festival, Bernard Foccroulle, s’en est expliqué : « La question de l’image est devenue extrêmement sensible, nous n’avons pas voulu que des images piochées dans la production se retrouvent sur internet hors contexte. Ce n’est pas de la censure, c’est de la maturité. » Ben, voyons, cachez ces égorgements que les Tartuffes ne sauraient voir…

 

ROBERT MÉNARD : “LA GAUCHE A PEUR DE LA RÉVOLUTION QUI VIENT

 

La justice a donné raison à Robert Ménard dans « l’affaire de la crèche de Béziers » : une première fois en référé, une seconde, sur le fond. C’est une belle victoire d’autant que le rapporteur public avait donné raison à la Ligue des droits de l’homme et, très généralement, le tribunal suit ses recommandations. Robert Ménard vient d’accorder une interview à Boulevard Voltaire dans laquelle il revient sur les attendus du jugement. Il note que le tribunal admet qu’il n’est pas nécessaire de justifier d’une tradition locale pour mettre en place une crèche. Ensuite, il reconnaît que son installation en mairie, à partir du moment où elle s’inscrit dans un champ culturel, ne contrevient pas à l’article 28 de la loi de 1905. Le tribunal affirme aussi que la commune avait parfaitement le droit d’acheter des santons, qu’il ne s’agissait nullement du financement d’un projet cultuel. « Bref, dit-il, sur l’essentiel, le tribunal nous a suivis ou, plutôt, a refusé de suivre une argumentation sectaire qui tient davantage de la bigoterie laïque que de la défense de la laïcité. » Ménard conclut par ces mots : « Au fond, la gauche n’est plus que sur la défensive. La réactionnaire, c’est elle. La conservatrice, qui essaye de conserver les « acquis » de Mai 68, c’est elle. Elle a peur de la révolution qui vient. La gauche vit dans le cauchemar de la parole libérée, de l’action libératrice, du retour de la vitalité et de la volonté. » Bien vu ! Sauf que Ménard n’est plus du tout partisan de la « parole libérée » quand il s’agit de Jean-Marie Le Pen et que le président d’honneur du Front national s’exprime dans nos colonnes.

 

“LE POUVOIR JUIF DE WALL STREET : IMPITOYABLE ET SANS MERCI”

 

Deux sociétés sud-coréennes, filiales du groupe Samsung, le plus grand conglomérat familial de la Corée du Sud, ont décidé de fusionner, dans une démarche de consolidation. Si l’on en croit des grands media sud-coréens, les “Juifs” ont tenté de bloquer l’accord. Une publication a écrit que le pouvoir juif de Wall Street « a longtemps été connu pour être impitoyable et sans merci ». Un autre journaliste a écrit que « les Juifs sont connus pour exercer un pouvoir énorme à Wall Street et dans les milieux financiers mondiaux » et que « c’est un fait bien connu que le gouvernement américain est influencé par le capital juif ».

Nous l’ignorions…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

22/07/2015

Chronique du Front occupé et asservi

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3197 du 16 juillet 2015

 

CERTAINS Rivaroliens avaient quelque espérance quant à Marion Maréchal-Le Pen, supposée être d’une autre classe, d’une autre vertu que Ganelone. Eh bien, ils ont tout simplement eu tort. Ganelone bis s’oppose au retour de son grand-père, déclarant sur le plateau de BFM TV le 9 juillet que Jean-Marie Le Pen, après le procès pourtant gagné, ne devait « plus être président d’honneur » du Front national. Humaniste, elle précise : « Pas tant pour le titre, mais pour les conséquences de ce titre : être membre de droit de toutes les instances du Front national. Et, vu les circonstances, la cohabitation avec Marine Le Pen devient compliquée et beaucoup de militants sont las ». Odieuse, celle qui a été “créée” par son grand-père, ajoute : « Je connais le personnage (le personnage, évoquant son grand-père !) et il fallait s’attendre à ce que ce soit compliqué, long et fastidieux (pour le tuer ?). Mais je crois que Jean-Marie Le Pen n’a rien gagné d’autre que du temps, je doute qu’il puisse se maintenir au poste de président d’honneur », a-t-elle précisé. D’où la réponse pleine d’esprit et du tac au tac du Menhir sur Twitter : « Proverbe provençal : fais du bien à Bertrand, il te le rendra en caguant.

 

MARION C’EST GANELONE BIS !

 

Sur une affiche, lorsqu’il était candidat aux régionales en PACA en 1992, on voyait le Menhir porter tendrement dans ses bras sa petite-fille, Marion, alors âgée de 2 ans. Vingt-trois ans plus tard celle-là lui vole sa place aux régionales en PACA, lui indique sèchement le chemin de la sortie, entend qu’il finisse ses jours à l’hospice et qu’il fiche la paix à sa descendance. Alors que le Menhir a fait toute la carrière politique de Marion, comme de Marine avant elle, qu’il lui a choisi une circonscription en or dans le Vaucluse, à Carpentras, pour qu’elle soit élue en 2012 (ce qui fut le cas), qu’il l’a couvée, lui a dispensé ses judicieux conseils, est venu la soutenir, l’encourager lors de toutes les soirées électorales, et encore fin mars lors des départementales, l’applaudissant, la félicitant, l’embrassant, voilà comme elle le traite alors qu’elle n’a que 24 ans ! La tante et la nièce ne valent décidément pas mieux l’une que l’autre. Ecœurant ! Tout en le dézinguant, la petite-fille sait toutefois utiliser à des fins électorales l’affection des militants envers le fondateur du FN puisque, pour sa campagne, elle a fait distribuer une photo où on la voit avec son aïeul lors de la soirée électorale du second tour des départementales. Difficile d’aller plus loin dans la perversité !

 

Sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, Marion Maréchal-Le Pen a aussi révélé que ses relations avec Jean-Marie Le Pen ne sont pas au beau fixe. « Manifestement, il m’en veut d’avoir été mis à l’écart de cette campagne des élections régionales, même si c’était le deal de départ (sic !). Je le regrette, j’en suis attristée, mais je n’y peux rien », a déclaré le député FN. Quelle hypocrisie, quelle honte ! C’est tout simplement dégueulasse, comme le dirait notre ami Roger Holeindre. JMLP, quant à lui, a rajeuni de vingt ans depuis sa victoire judiciaire.

 

MARINE LE PEN FUME LA MOQUETTE

 

Décidément, Marine Le Pen devient de plus en plus excitée. Tout à sa haine contre son père sans lequel elle ne serait rien, voici qu’elle accuse Elkabbach d’avoir téléphoné à son géniteur pour le soutenir ! Rien que cela. Le 5 juillet, invitée du « Brunch Politique » de Sud Radio, Marine Le Pen est revenue sur une allégation de Valeurs Actuelles selon laquelle Jean-Pierre Elkabbach aurait téléphoné à son père pour lui apporter son soutien. « C’est incroyable et c’est vrai. Jean-Pierre Elkabbach a téléphoné à Jean-Marie Le Pen pour lui exprimer toute sa considération, tout son soutien », a alors répondu la présidente du Front national. Mais comment est-elle supposée avoir cette supposée info ? A-t-elle placé le téléphone de Jean-Marie Le Pen sur écoute alors qu’elle n’a plus aucun contact avec son père depuis des mois ? Et d’ajouter : « Ça peut paraître étonnant mais c’est une réalité. Peut-être qu’il se projette dans la situation de Jean-Marie Le Pen. Je ne sais pas ce qui peut justifier cet amour soudain de Jean-Pierre Elkabbach. ». Lequel déclare qu’il s’agit de « fantasmes et fariboles », ajoutant : « Je l’invitais (JMLP) à ma matinale. MLP n’a pas honte de mentir ».

 

JEAN-MARIE LE PEN COGNE

 

Triomphant suite à ses victoires judiciaires, Jean-Marie Le Pen s’est félicité sur iTélé de voir la justice remettre « les choses en ordre », mais a aussi dénoncé la démarche « tout à fait totalitaire » de Marine Le Pen. De son côté, Marine Le Pen a fustigé sur BFM TV une « saga judiciaire organisée » visant à « nuire au Front national », qui a prévu de faire appel. Extrait de l’entretien accordé par Jean-Marie Le Pen à Marianne daté du 10 juillet :

 

« La ligne développée par Philippot et Marine est un gauchissement du FN. Justifié par eux par le fait qu’il y a beaucoup de gens de gauche qui passent au vote FN. C’est vrai, mais ce n’est pas là que se situe le gisement de voix dans un pays où il y a une très grande proportion d’abstentionnistes. J’ai la conviction qu’une partie de ces abstentionnistes va se mobiliser à partir d’événements prévisibles à venir très prochainement. Or, l’événement le plus probable, c’est le déferlement migratoire consécutif à l’explosion démographique du monde, à son appauvrissement

et au déficit démographique de l’Europe. Ces événements pousseront les abstentionnistes vers la droite.

 

Or, le gauchissement du Front national laisse libre l’accès à l’aile droite de l’électorat des Républicains. Or, en temps normal, le Front National flanc-garde l’UMP sur la droite. S’il se déplace sur la gauche, il libère cette frontière. Et ceux qui, portés par les événements en cherchant des issues, les classes moyennes en réalité, se porteront sur l’ex-UMP au lieu du Front National […] Il est bon que le FN s’ouvre à des clientèles nouvelles, mais à condition de ne pas perdre les plus anciennes […].

 

A supposer que le FN poursuive son évolution actuelle, l’interroge Marianne, imaginez-vous que le courant de la droite nationale que vous représentez ne soit pas présent à l’élection présidentielle ?

 

Si mon courant n’est pas représenté, il n’y aura pas de victoire. Moi, je crois représenter la majorité silencieuse du mouvement. Compte tenu de mon âge, j’ai transmis le flambeau, je ne me présenterai pas, évidemment. Mais quelqu’un le pourra peut-être… D’ailleurs, si ce courant n’est pas représenté, Sarkozy aura tout le loisir de renouveler sa stratégie de 2007 et de siphonner les voix du FN. Je crois qu’il a compris pourquoi il avait perdu en 2012 et rien ne l’arrêtera sur ce terrain. Et Marine Le Pen, si elle s’écarte de la ligne classique du FN, sera débordée […] »

 

FN EN PACA : LA RÉVOLTE GRONDE…

 

On sait que Marion Maréchal-Le Pen vient de lancer sa campagne pour les élections régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). On ne peut pas dire que l’ambiance soit au beau fixe. La guerre totale de Marine Le Pen à l’encontre de son père fait des dégâts. Sur vingt conseillers régionaux sortants, quinze soutiennent Jean-Marie Le Pen. Les soutiens de Marine Le Pen et de Phillipot sont le patron de la fédération du Var, Frédéric Boccaletti, devenu directeur de campagne de Mme Maréchal-Le Pen, la Marseillaise Hélène Bez, proche du sénateur Stéphane Ravier, le Toulonnais Jean-Yves Waquet, Valérie Laupies et Thibault de La Tocnaye, membres du bureau politique du FN. Jean-Louis Bouguereau, premier vice-président du groupe FN au conseil régional PACA, qui siège depuis 1986, a rendu les dissensions publiques, jeudi 9 juillet. Dans un communiqué, l’élu varois demande la démission de Florian Philippot, « en raison de ses actes commis à l’encontre du président d’honneur du Front national, qui constituent des fautes politiques et juridiques de nature à compromettre l’unité du parti ». « La grande majorité des autres élus FN à la région soutient cette démarche », dit-il. Le Menhir, qui entend répliquer coup après coup, a nommé un nouveau secrétaire général du groupe des élus, Laurent Comas, un fidèle, en remplacement de Boccaletti qui avait choisi le camp de Philippot. Le ton monte. Comas a dénoncé la façon dont certains cadres, et notamment Stéphane Ravier, ont « assassiné le menhir. Je lui ai demandé qui il était pour faire la morale au président fondateur », assure-t-il. Depuis, je suis à l’écart. »

 

Laurent Comas a été immédiatement suspendu du parti, tout comme Jean-Louis Bouguereau par Marine Le Pen. Le fonctionnement du parti est stalinien. Comas avait, il est vrai, tout fait pour se faire bien voir par Ganelone et son entourage: celui-ci avait comparé Florian Philippot au « gourou d’une secte vaudou », qui « mène le FN dans une voie mortifère ». Dans les Alpes-Maritimes, la révolte gronde aussi. L’investiture d’Olivier Bettati, ancien adjoint de M. Estrosi à la mairie de Nice, suscite le mécontentement de nombreux cadres locaux, dans ce département où les soutiens de Jean-Marie Le Pen restent nombreux.

 

YONNE : LE FN MARINISTE ÉLIMINÉ

 

Une élection départementale partielle s’est déroulée dimanche 5 juillet à Villeneuve-sur-Yonne. Le candidat mariniste l’avait emporté aux récentes élections départementales mais le scrutin avait été entaché de fraudes. Un cas des plus curieux : un binôme FN, Claude Thion et Erika Roset, avait été élu au second tour. Moins de trois semaines après avoir été élu, Claude Thion avait démissionné de son mandat, invoquant des raisons professionnelles. Son remplaçant, André Fisher, avait refusé de prendre sa suite, d’où l’organisation de nouvelles élections. Mais ce n’est pas fini. La seconde du binôme, Erika Roset, a déclaré dans une interview sur France Bleu Auxerre avoir quitté le parti après avoir été candidate « à son insu » et avoir subi des “pressions”. Elle a toutefois décidé “d’assumer” son rôle de conseillère départementale. Compliqué tout cela… Toujours est-il que le candidat du FN mariniste est arrivé troisième et se retrouve éliminé.

 

CATHOLIQUE, ANCIEN PARACHUTISTE, ANCIEN GUDARD : LE FN MARINISTE LE CONDAMNE À MORT !

 

Minute le raconte : Gaëtan Dirand n’est plus secrétaire départemental du FN pour le Maine-et-Loire. Il a remis, le 4 juillet, sa démission du poste qu’il occupait depuis avril 2011, expliquant qu’il ne se sentait plus en phase avec « la ligne politique du FN » ni avec « la stratégie de ses dirigeants ». En fait la colère de Gaëtan Dirand s’explique par la décision du FN mariniste d’investir comme tête de liste aux régionales pour le Maine-et-Loire, le jeune Aymeric Merlaud, un mignon tout mignon, protégé de l’homosexualiste Sebastien Chenu, le cofondateur de GayLib. Il est vrai que Gaëtan Dirand n’a que des défauts. Ce pilier historique du FN n’est pas homosexuel, est marié, père de quatre enfants, ancien para et catholique. De plus, il fut dans ses jeunes années le responsable du GUD. Autant de bonnes raisons pour l’exterminer. La « madone à pédés » s’y est donc employée.

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

15/07/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3196 du 9 juillet 2015

 

RIVAROL avait informé ses lecteurs, la semaine dernière de cette infamie. Voici quelques informations complémentaires. La Commission des affaires juridiques du Parlement européen a voté le mercredi 24 juin 2015 en faveur de la levée de l’immunité parlementaire du Député européen Udo Voigt, membre du parti nationaliste allemand NPD. Il avait, il est vrai, commis une abomination en 2006. Udo Voigt avait diffusé une image assez sobre, qui affirmait : « Blanc : pas seulement une couleur de maillot. Pour une vraie équipe nationale (de football). » Cela lui avait valu une ahurissante condamnation en 2014 par le tribunal du Land de Berlin à un an de prison avec sursis pour « appel à la haine raciale et offense ». Oui mais, pour qu’il fût définitivement condamné et égorgé, il fallait que son immunité de parlementaire européen fût levée. Pas de problème : les députés européens ont voté la remise d’Udo Voigt à la satrapie justicière allemande. On ne dira jamais assez à quel point l’Allemagne est aujourd’hui un pays dégénéré et tyrannique à l’encontre des résistants.

 

UN DÉPUTÉ EUROPÉEN, NATIONALISTE ALLEMAND, LIVRÉ AUX CHIENS PAR LE FN MARINISTE (SUITE)

 

Ah, au fait, deux Français figuraient dans le peloton d’exécution. Deux Français élus sur les listes du FN mariniste. Parmi eux, le très brillant Gilles Lebreton, que rigoureusement personne ne connaît ni ne connaitra jamais, qui, il y a quelques années, avait jugé que le FN était trop radical, avant de rejoindre avec amour le FN mariniste ; et puis il y aussi, une étonnante oiselle, Joëlle Bergeron, qui, au lendemain de son élection, s’aperçut avec horreur que le FN mariniste était trop radical (si, si, c’est possible !), se déclarant en faveur du droit de vote des étrangers. Elle rejoignit le groupe formé autour de l’UKIP britannique. Certains lecteurs ont sans doute vu cette vidéo filmée au Parlement européen. Jean-Marie Le Pen était interviewé par une télévision, dans l’aula du parlement. Arrive un député de l’UKIP qui bouscule volontairement le Menhir lors de l’interview. Voilà les méthodes que pratiquent ces abrutis à l’encontre des résistants… Mais revenons, en conclusion, au fascinant Lebreton, que j’ai décidé de mettre dans ma ménagerie. Il a déclaré : « Marine Le Pen, à laquelle j’ai personnellement exposé cette affaire, a appelé toute la délégation FN à voter comme moi ». Rappelons à Marine Le Pen cet adage latin : Hodie mihi cras tibi… (nous traduisons pour l’illettrée de Nanterre : aujourd’hui moi, demain toi). Le mépris est bien plus meurtrier que les balles, croyez-le. Et puis, chantons le chant des Lansquenets : « Un jour viendra, où tous les traîtres paieront !

Capture 1.JPG

 

 

MAIS QUI EST LE MARINISTE LEBRETON ?

 

Membre du SIEL, groupuscule fondé par Paul-Marie Coûteaux, et conseiller politique de Marine Le Pen pour l’enseignement supérieur, Gilles Lebreton avait rejoint le FN en 2014. Il fut élu sous l’étiquette du Rassemblement bleu marine et devint immédiatement membre du bureau politique. Professeur de droit public, il a fait paraître en 2008, aux éditions Dalloz, Libertés publiques et droits de l’Homme, un ouvrage où il se montrait très critique à l’égard du Front national. Il lui reprochait alors d’avoir fait référence dans des écrits théoriques à Carl Schmitt, célèbre juriste allemand présenté par certains (on devine lesquels) comme un des théoriciens officiels du 3e Reich. Carl Schmitt est tenu en très haute estime par les juristes. Pas par Lebreton, qui, à l’époque déjà, maniait avec enthousiasme la brosse à reluire à l’égard de qui nous savons. Il avait écrit : « Cette pensée (celle de Carl Schmitt) doit être analysée parce qu’elle constitue désormais une menace réelle pour l’avenir de nos libertés publiques. Elle n’est, en effet, rien d’autre qu’une philosophie de l’exclusion d’autant plus dangereuse qu’un parti politique français, le Front national, s’en est emparé. En prêchant l’obéissance à l’instinct d’identité, il ouvre la voie à de dangereuses tentations d’exclusion, poursuivait-il. Tous ceux qui sont perçus comme autres sont potentiellement menacés dans leurs libertés. Les immigrés et les juifs ont été les premières victimes désignées. Puis, est venu le tour des “sidaïques”, qu’il a proposé d’incarcérer dans des établissements spéciaux. À quand le tour des homosexuels, des vagabonds, des universitaires mal pensants ? » Oui mais, depuis, l’inénarrable universitaire a rejoint Marine Le Pen, ce qui n’étonnera aucun Rivarolien. Son argument est implacable : « Le Front a considérablement évolué ces dernières années. Pour ma part, j’ai émis un certain nombre de critiques constructives et elles ont été entendues. J’ai la certitude que les références à Carl Schmitt, qui datent de 1990, ne sont plus d’actualité ». Sur onze membres de la Commission des affaires juridiques du Parlement européen, onze, dont Lebreton et Joëlle Bergeron, ont voté la levée de l’immunité parlementaire du député européen nationaliste allemand Udo Voigt. C’est ainsi que cela se passe chez ces gens-là…

 

TENDONS LA MAIN, AVANT DE NOUS LA FAIRE COUPER, AUX JEUNES DJIHADISTES…

 

Les djihadistes coupent les têtes, mais pas question de couper le contact humaniste avec eux. C’est l’avis inspiré d’Eva Joly, ancienne candidate à l’élection présidentielle pour le compte des Verts. Elle vient de déclarer : « Il ne faut pas couper le lien avec les jeunes partis en zone de guerre. La société doit leur donner une deuxième chance, leur tendre la main ». On est émerveillé devant cet Everest d’imbécillité, mais on tient à la disposition de nos camarades djihadistes les coordonnées d’Eva Joly, histoire qu’ils viennent engager un dialogue fructueux avec elle…

Capture 2.JPG

 

 

GRAND PRIX DE L’HUMOUR POLITIQUE

 

Nicolas Sarkozy s’est vu récompenser du Grand prix de l’humour politique 2015 pour sa saillie à l’encontre de François Bayrou : « Pour désespérer de François Bayrou, encore faudrait-il que j’aie un jour placé de l’espoir en lui. » Qu’il est méchant ! (mais lucide) !

 

DE VRAIS SOURNOIS IMAGINATIFS, CES JUIFS ORTHODOXES NEW-YORKAIS !

 

Contrairement aux grands media, les juifs orthodoxes new-yorkais n’aiment pas du tout l’homosexualité. Du coup, ils ont créé un Comité juif d’action politique et organisé une contre-manifestation lors du défilé en faveur du “mariage” homosexuel, dimanche 28 juin à New York, la fameuse gay-pride. Oui mais des journalistes du quotidien américain The New York Times ont été intrigués par l’allure de plusieurs hommes portant de larges pancartes, vêtus du châle de prière juif, clamant que « le judaïsme interdit l’homosexualité » et autres slogans du même acabit. Les journalistes « intrigués par l’allure » des manifestants ? Bon, il faut comprendre qu’ils n’avaient pas vraiment des bobines de juifs, si tant est que les juifs soient physiquement identifiables, ce qui reste à prouver, Georges Montandon n’étant plus là pour nous apporter son expertise (il fut ethnologue au musée de l’Homme, l’un des théoriciens d’un racisme dit “scientifique” avant la Seconde Guerre mondiale, et fut abattu, ainsi que sa femme, par des résistants, à la fin de la guerre).

 

Explication du questionnement du New-York Times : les supposés juifs orthodoxes qui manifestaient étaient en fait… des travailleurs mexicains payés pour protester. Ces hommes ont été embauchés pour grossir les troupes un peu maigrelettes des manifestants juifs et surtout pour pallier l’absence d’étudiants juifs qui auraient normalement dû participer à l’événement. Mais pourquoi une telle absence ? Explication : « Les rabbins ont dit que les “yechivah boys” [les jeunes gens étudiant la Torah, le Talmud et le judaïsme] ne devaient pas venir, à cause de ce qu’ils pourraient voir au défilé. » Ils auraient en effet risqué de croiser plusieurs paires homosexuelles en train de s’embrasser — au risque de les choquer. Toujours est-il que les contre-manifestants ont reçu des jets de bouteilles d’eau (remarquez que cela aurait pu être pire), ce qui prouverait l’existence d’un antisémitisme avéré chez les homosexuels, les trans, et les lesbiennes américains…

 

GÉRIN VENT DEBOUT CONTRE L’ISLAMISME

 

André Gérin est le maire communiste de Vénissieux. Il vient de faire paraître un texte audacieux dans lequel il évoque un « espace public gangrené », une « évolution vestimentaire », des « imams qui tiennent un discours anti-France », des « territoires où se mêlent mafia et islamisme », et il conclut en assénant : « l’ennemi de la France, c’est l’islamisme ».

 

Voici son libelle dont le titre est « L’intégrisme islamique : une menace de l’intérieur » :

 

« Va-t-on enfin regarder la vérité en face ? L’intégrisme et le salafisme qui rongent nos banlieues représentent un danger mortifère.

 

Depuis les années 1990, nous ne voulons pas voir la radicalisation d’une fraction des musulmans de France. Cela se traduit par l’enfermement et l’endoctrinement d’enfants, d’adolescents. Cela se voit à travers l’évolution vestimentaire sur la voie publique, à l’exemple du voile intégral et cela s’entend par l’entremise de prédicateurs ou d’imams autoproclamés qui tiennent un discours radical, voire anti-France.

 

Actuellement, sur certains territoires, se mêlent drogue, mafia et islamisme afin d’exercer un contrôle dans des quartiers.

 

Oui, la menace islamiste est intérieure au territoire national. Ce sont nos enfants de France qui sont conditionnés. Comme je l’ai souvent dit, l’espace public est désormais gangrené.

 

Aujourd’hui, on ne peut plus se contenter de la moindre demi-mesure. Les responsables de l’autorité du pays et les responsables politiques doivent le dire clairement, l’ennemi de la France, c’est l’islamisme.

 

Il faut combattre ce fanatisme et ses hordes d’assassins tout en restant fidèles à nos valeurs républicaines et à celles qui fondent la démocratie et l’humanisme. Nous devons mener une guerre idéologique car nous n’avons plus rien à attendre et plus rien à tolérer sur le sujet ».

 

Et il conclut par cette phrase : « La parade policière, judiciaire voire militaire se pose alors de manière sérieuse. »

 

Mais ce n’est pas avec les « valeurs républicaines » que l’on peut combattre efficacement l’islamisme.

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

08/07/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3195 du 2 juillet 2015

 

L’IGNOBLE parricide dont Marine Le Pen s’est rendue coupable ne lui porte pas chance, et ce n’est que justice. Elle enchaîne, selon un sondage du Point, son quatrième mois de baisse consécutive : avec 25 % de bonnes opinions (-3 points) et 71 % de mauvaises, elle retombe à son niveau d’août 2011. Son plus mauvais score depuis quatre ans. Mais comment pouvait-il en être autrement ? Les Français n’aiment pas les traitres et encore moins les parricides qui sont vomis dans toutes les civilisations et cultures : européennes, juives, musulmanes, orientales, etc. En attendant, elle n’est pas la seule à s’effondrer.

 

GANELONE CHUTE DANS LES SONDAGES

 

Hollande chute de 4 points, et se retrouve, avec 20 % de bonnes intentions, à son niveau d’avant Charlie. Sarkozy chute de 6 points, avec 31 % de bonnes opinions. Hollande est celui qui est le plus martyrisé : — 9 points chez les sympathisants PS (48 % de bonnes opinions), — 9 points chez les 18-24 ans, et 11 points de moins chez ceux dont les revenus sont les plus modestes (moins de 1 200 euros). Ceux qui avaient voté François Hollande au premier tour de la présidentielle en 2012 voteraient aujourd’hui majoritairement contre lui. Avec 77 % d’avis négatifs à deux ans de la présidentielle, la pente de l’impopularité paraît infiniment longue à remonter, commente Le Point. C’est le moins que l’on puisse dire… « Du jamais-vu de mémoire de sondeur ! Sa réélection relèverait aujourd’hui de l’exploit surnaturel », commente fort justement l’hebdomadaire. Quant à Alain Juppé , il bénéficierait de 57 % de bonnes opinions (+ 2 points). Les sympathisants PS lui accordent 56 % de bonnes opinions, (en hausse de 3 points). Mais qu’en est-il des sondés FN ? 45 % de bonnes opinions (+ 11 points). Autant que pour Sarkozy. De quoi se poser des questions quant à la conscience politique de certains sympathisants du FN mariniste…

 

HONTEUSE SOUMISSION DE LA FRANCE AUX ETATS-UNIS ET AU LOBBY JUIF : COLLARD APPROUVE…

 

Anne Kling avait abordé le sujet dans son récent livre Shoah, la saga des réparations, un livre remarquable que tout Rivarolien se doit de lire (toujours disponible à nos bureaux, 22 euros franco). L’Assemblée nationale a donné le 24 juin son feu vert pour un accord France-Etats-Unis sur l’indemnisation de certaines (certaines !) victimes de la Shoah déportées depuis le territoire français. Tous les groupes de gauche, ainsi que l’UDI, ont voté pour. La plupart des députés Les Républicains (LR) se sont abstenus. Frédéric Lefebvre, député (LR) des Français d’Amérique du Nord, qui est connu pour être une puissante personnalité dans le registre de la soumission, s’est lui prononcé pour cet accord « parfaitement équilibré ». Pardi… Gilbert Collard (Front mariniste) a soutenu le texte « de tout cœur », malgré des manques selon lui. Quels manques ? On serait curieux de savoir. Cet accord, signé à Washington le 8 décembre 2014 après près d’un an de négociations, prévoit notamment la mise en place d’un fonds ad hoc de 60 millions de dollars, versé par les autorités françaises, géré par les autorités américaines (pardi !), ouvert aux ressortissants des États-Unis ou d’autres pays non couverts par d’autres régimes d’indemnisation (et Dieu sait qu’ils sont nombreux !) Les sites sionistes n’en peuvent plus d’allégresse. Très pédagogues, ils expliquent : « Certains déportés survivants ou leurs ayants-droit n’ayant pas eu accès au régime de pensions d’invalidité mis en place en France du fait de leur nationalité, ou à des compensations versées par d’autres Etats ou institutions, ont en effet tenté à partir des années 2000 d’obtenir réparation par d’autres voies, notamment devant la justice américaine ». Et bien sûr, ils l’ont obtenue. Le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Harlem Désir a expliqué qu’il s’agissait d’une « mesure de justice individualisée autant qu’un moyen d’éviter des contentieux lourds et coûteux, notamment pour la SNCF ». Nous y voilà. Comme le raconte Anne Kling dans son livre, plusieurs actions judiciaires ont été intentées aux Etats-Unis depuis l’an 2000 contre la SNCF, accusée notamment de complicité de crime contre l’Humanité, mais aussi dans certains cas contre la Caisse des dépôts et contre l’Etat français. Certains élus français se rebiffent. C’est le cas étonnamment de Pierre Lellouche, pourtant juif, pro-américain, sioniste et membre des “Républicains”. Il a déclaré à l’Assemblée : « Vous avez organisé une forme de capitulation française devant une forme de chantage de cabinets d’avocats et de certains législateurs américains. » A l’inverse, l’UDI Meyer Habib, élu des Français de l’étranger, notamment d’Israël, a salué « un accord qui semble équilibré » et qu’il a dit approuver « en tant que Français, en tant que juif ». En tant que Français d’abord, ou en tant que juif français ultra-sioniste d’abord ? Il y avait eu un petit moment d’émotion, tendance indignation, en commission. L’examen du texte en séance avait été reporté. Pensez… L’accord portait la mention « le gouvernement de Vichy », qui aurait pu laisser croire à une continuité des actes de ce régime avec la République française. Inacceptable, bien entendu. Dieu merci, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius s’est finalement engagé le 9 juin à faire supprimer la formule litigieuse. Du coup, la formule retenue sera : « autorité de fait se disant gouvernement de l’Etat français ». Décidément, ces abrutis ne reculent devant rien, et c’est bien à cela qu’on les reconnaît…

Capture 1.JPG

 

 

QUAND “MGR” DUFOUR SOUHAITE UN “BON RAMADAN” AUX MUSULMANS

 

“Mgr” Dufour, l’“évêque” conciliaire d’Aix et d’Arles, y est allé franco de port dans le registre de la soumission. C’est le blog « l’Observatoire de l’islamisation » qui le raconte. Dufour écrit à ses amis musulmans : « A vous, amis musulmans, vous commencez ce mois de Ramadan, temps de jeûne, de prière, de partage. En ce moment important nous prions Dieu qu’il vous bénisse. Un hadith prophétique de votre tradition dit bien: « Nul d’entre vous n’est un croyant tant qu’il ne souhaite pour son frère ce qu’il souhaite pour lui-même. » (Les Quarante Hadîths de Nawawi). Voici ce que le célèbre juriste sunnite An-Nawawi (1233-1277), cité plus que servilement par Monsieur Dufour écrit dans le hadith n°8 : « Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa ». Et puis, dans le hadith n°8, il appelle à « faire couler le sang du musulman » s’il s’agit d’un “apostat”. Brillant esprit, ce Dufour… crématoire aurait dit Le Pen !

 

DU CÔTÉ DES TRAÎTRES ET DES IMBÉCILES…

 

On n’avait pas encore tout vu ni entendu. Voici que Raffarin propose d’accueillir les clandestins dans les villages français. Bien entendu, aux yeux de Raffarin, les clandestins ne sont plus des clandestins, mais des “migrants”. Il avait clamé récemment : « Nous avons dans notre monde rural un déficit démographique important. Très souvent, on ferme des écoles. On pourrait très bien en sauver un grand nombre en faisant en sorte qu’une, deux ou trois familles puissent venir dans un certain nombre de villages. On ferait en sorte que l’étranger, au lieu de venir déranger, vienne sauver un territoire, participe à une dynamique. Si c’est à doses humainement acceptables par les uns et par les autres, l’intégration est globalement réussie ». Yves Jego (UDI), un ahuri de très haut vol, est sur la même ligne. Il vient de déclarer : « Je propose qu’on nomme très rapidement un secrétaire d’Etat aux migrants. Ce secrétaire d’Etat aurait deux tâches. Une première d’organiser les choses dans notre pays. Je ne serais pas choqué qu’on dise que chaque commune doit accueillir 0,10 ou 0,20 % de sa population à travers des gens qui sont demandeurs d’asile ». Il n’existe pas de terme (qui ne tombe pas sous le coup de la loi), pour qualifier de tels zozos qui sont les complices actifs du Grand Remplacement.

Capture 2.JPG

 

 

QUI EST GÉRALD DARMANIN, LE MAIRE DE TOURCOING ?

 

Gérald Darmanin est le député maire des Républicains de Tourcoing. C’est aussi un des proches conseillers de Nicolas Sarkozy. Dans un récent numéro de RIVAROL, j’ai eu l’occasion d’évoquer le personnage au travers de ses frasques pro-islamiques, tout en écrivant qu’il convenait de le suivre de très près. Valeurs Actuelles nous apprend que la ville de M. Darmanin financera d’un montant de 200 000 euros le déménagement de l’antenne de l’Institut du monde arabe dans sa ville. Mais encore ? Penchons-nous sur le personnage. Gérald Moussa Darmanin est le fils de Gérard Darmanin, tenancier de bar à Valenciennes, et de Annie Ouakid, femme de ménage. Son grand-père, Moussa Ouakid, né en 1907, d’origine algérienne, adjudant-chef dans l’armée française, médaillé militaire, fut fait prisonnier durant la Seconde Guerre mondiale avant de s’évader pour participer à la Libération. Gaulliste, il participe ensuite à la Guerre d’Algérie dans l’armée française. Son autre grand-père est un juif maltais. A propos, la ville de Tourcoing est aujourd’hui massivement islamisée, on se demande pourquoi…

 

POLÉMIQUES AU SUJET D’UNE “MESSE” AU LAVANDOU !

 

Cela fait vingt ans qu’une “messe” est célébrée tous les étés « sur le terrain de boule de la Place Reyer », au Lavandou. C’est fini. Il est vrai que cette cérémonie mettait hautement en péril le vivre-ensemble et risquait d’exacerber les tensions entre diverses communautés. Le père Joseph a été destinataire d’un courrier signé par le maire, Gil Bernardi, qui interdit la cérémonie « en espérant que les tensions religieuses qui menacent la France s’éteignent ». Cette décision était bien entendu justifiée par la crainte de débordements dus aux forces d’occupation. Dans un premier temps le maire, un personnage exceptionnel sans aucun doute, pleurniche, geint dans le registre sirupeux, se couche, se vautre, bat sa coulpe, s’autoflagelle et justifie sa décision par son désir fort de ne pas irriter des musulmans, « en espérant que les tensions religieuses qui menacent la France s’éteignent » et « retrouver toute la tolérance dont la France est capable depuis des siècles ». Ah, au fait, Gil Bernardi est Républicain (ex-UMP), pas socialiste… Puis dernière nouvelle : devant l’indignation générale, la “messe” vient d’être rétablie ! Mais ne vous réjouissez pas trop vite : c’est une synaxe, pas la messe traditionnelle, latine et grégorienne. Il ne faut quand même pas trop leur en demander !

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

01/07/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3194 du 25 juin 2015

 

ON NE peut pas être bon dans tous les domaines. Valls, comme on le sait avait fait récemment une virée à La Réunion et à Mayotte. Le décalage horaire l’avait-il épuisé ? Avait-il bu ? On ne sait pas. Toujours est-il que ce géographe d’envergure a, dans une interview à la chaîne locale Réunion 1ère, asséné : « La Réunion, c’est le premier département, c’est la première région d’outre-mer, c’est 800 000 habitants, c’est une place majeure dans le Pacifique ». La Réunion située dans l’océan Pacifique, c’est comme situer les Kerguelen en Méditerranée ! Les habitants de La Réunion, l’une des « perles de l’océan Indien » ont hautement apprécié la plaisanterie.

Capture 1.JPG

 

 

MAYOTTE ENVAHIE

 

Manuel Valls était accompagné de Najat Belkacem et du ministre des Outre-mer dans sa visite à Mayotte. L’île aux parfums est aujourd’hui plutôt l’île aux odeurs, pour paraphraser Jacques Chirac. L’immigration clandestine, en provenance des Comores, fait vivre un enfer aux Mahorais et leur “pourrit” la vie, a déclaré, face à Valls, le président du conseil départemental, M. Ramadani. 80 000 illégaux se baladent sur une île de 212 000 habitants. « Il y en a trop, on ne sait plus où les mettre […] Depuis que Hollande est au pouvoir, la situation est insoutenable », entend-on partout. Mais qui est le principal responsable de cette situation ? Pour une fois ce n’est pas Hollande, mais bien Sarkozy qui a eu l’idée de faire de Mayotte un département français sans adopter parallèlement le droit du sang. Les élus mahorais, désespérés, préconisent la suppression du droit du sol. Mayotte est la « première maternité de France » avec 8 000 naissances par an dont 70 % sont le fait de Comoriennes en situation irrégulière. Mais pour Valls, « la question du droit du sol, je ne veux pas l’ouvrir », ajoutant, la nuque raide et le regard fou : « Ce n’est pas possible d’avoir un droit du sol ici et un droit du sang là-bas (en métropole) ». « Mayotte, c’est pleinement la France et la France est pleinement Mayotte. »

 

Oui mais, Valls ne reste pas inactif pour autant. Il a décidé l’embauche de 16 gendarmes et de 44 agents de police supplémentaires afin de faire face au « niveau de délinquance inquiétant » et la construction d’un nouveau centre de rétention. D’où un contrat de plan État-région pour 2015-2025 de 378 millions d’euros. Mais ce n’est pas fini. Il n’y a pas assez d’écoles. La moitié de la population est âgée de moins de 20 ans. Pas de souci. Valls fait passer le budget consacré chaque année à la construction scolaire du ministère des Outre-mer de 10 millions d’euros à 100 millions d’ici 2025. Il a également annoncé cinq millions d’euros pour la création d’un internat mixte, et encore 30 millions pour deux autres prochainement. C’est tellement facile de gaspiller l’argent du contribuable.

 

LESQUEN SE RIVAROLISE

 

Henry de Lesquen, le patron de Radio Courtoisie, n’y va pas de main morte. Après avoir déclaré que Jean-Marie Le Pen est un “héros”, il évoque sa fille indigne : « Elle doit le Front national à Jean-Marie Le Pen. Alors, je sais bien qu’en politique, l’ingratitude est souvent une vertu ; je crois que là, c’est un vice. Elle est visiblement sous influence… » Et Lesquen de poursuivre : « De plus, ce sont ses convictions profondes. Marine Le Pen est une femme de gauche. Les gens ne le savent pas, mais c’est une femme de gauche […]. Je l’avais dit au Nouvel Observateur, ça m’a été reproché… Elle est inculte. Ce qui lui plaît, c’est de s’éclater en boîte de nuit en écoutant de la musique nègre ». Mais qu’en est-il du programme du FN mariniste ? Réponse de Lesquen : « On garde tous les immigrés. On en prend 500 000 de plus en 5 ans. L’UMP pourrait signer ». Et vlan ! Lesquen se rivarolise ! Bienvenue au club !

 

MARINE LE PEN S’APLATIT D’IMPORTANCE

 

On sait qu’il y avait eu quelques (petits) incidents entre la presse et des militants du FN lors de la manifestation en l’honneur de Jeanne d’Arc. Bruno Gollnisch avait quelque peu malmené, à coup de parapluie, un micro indiscret du Petit Journal, qui avait l’outrecuidance de vouloir enregistrer en catimini son dialogue avec ses amis. Nous avons vécu dimanche 7 juin, dans « Le Supplément » de Canal +, un grand moment. L’animateur Cyrille Eldin présenta son caméraman à Marine Le Pen, « celui qui s’est fait cogner par vos militants le 1er mai ». La présidente du FN en fut bouleversée. Elle se mit à gémir : « J’aimerais savoir si vous avez déposé plainte et j’aimerais savoir qui est le type qui vous a fait ça, parce que je pense que nous serons partie civile à vos côtés. Je trouve ça absolument lamentable, je le dis de la manière la plus claire qui soit. » Pour être claire, elle est claire. Un petit procès contre Bruno Gollnisch, aux côtés de Canal+ et du Petit Journal ? Tout est possible. En tout cas, il y a des personnes qu’il vaut mieux ne pas avoir comme voisines en période révolutionnaire…

 

LE PRÉSIDENT DE FRANCE-ISRAËL, MEMBRE DU COMITÉ DIRECTEUR DU CRIF, AVOCAT DE PHILIPPOT !

 

Gilles-William Goldnadel sera l’avocat de Florian Philippot dans le procès pour diffamation que le Qatar lui a intenté. Le vice-président frontiste avait accusé le pays de financer l’islamisme armé, mais aussi d’avoir “corrompu” une partie des élites françaises. Il a choisi pour avocat l’ultra-sioniste Gilles-William Goldnadel, membre du parti Les Républicains (ex-UMP), président de l’association ultra-sioniste France-Israël, membre du comité directeur du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Du côté des avocats du Qatar, on retrouvera Jean-Pierre Mignard, un ami personnel de François Hollande, et Francis Szpiner, proche de l’ex-UMP.

Capture 2.JPG

 

 

C’EST BEAU, C’EST PROFOND COMME LE TALMUD !

 

Ruth Elkrief recevait sur BFM TV Yvan Levaï et Jacques Séguéla. Ils se sont surpassés. Jacques Séguéla y est allé de son couplet : « Il faut que les Français apprennent l’islam et il faut que l’islam apprenne le français » et puis : « Demain tout sera monocolore, il faut habituer nos enfants au métissage ». Yvan Levaï a, quant à lui, été grandiose, déclarant : « Faire en sorte que l’islam se comporte exactement et s’intègre comme les Juifs se sont intégrés avec le CRIF, parce que, au fond, l’islam de France on le pense comme les Juifs ont bâti le CRIF », « On voudrait qu’il y ait un islam de France comme il y a un judaïsme français, comme il y a une civilisation judéo-chrétienne bien installée dans notre pays ». Et demain une civilisation judéo-musulmane ?

 

PAS FACILE, LE DIALOGUE ENTRE MUSULMANS…

 

Une importante et émouvante « journée de dialogue » vient d’avoir lieu, lundi 15 juin, au ministère de l’Intérieur à laquelle participaient les différents responsables musulmans de France. Hassen Chalghoumi, le président de l’Association culturelle des musulmans de Drancy, en était forcément. Considéré hautement par le pouvoir, il est décrit comme un traître à sa communauté par un grand nombre de musulmans. Il ne rate pas, en effet, la moindre occasion de se rendre dans une synagogue, de dialoguer avec des rabbins ou d’exprimer sa haute considération pour les valeurs défendues par le Crif. Inutile de dire qu’il se trouve très probablement sous très haute protection policière. Mais les media l’aiment bien, on se demande pourquoi. Toujours est-il que le personnage fut interviewé par la télé au sortir de cette réunion. Alors qu’il pontifiait, l’air pénétré, Anas Saghrouni, le président des Etudiants musulmans de France qui avait participé à cette réunion au ministère de l’Intérieur, lui coupa la parole, lançant aux journalistes : « Cette personne ne représente aucun musulman, il est rejeté par tous les jeunes musulmans. » Sans laisser son interlocuteur répondre, il ajoute que « c’est une honte pour la communauté musulmane ». Hassen Chalghoumi, désarçonné, eut à peine la force de dire : « C’est un avis parmi tant d’autres ». En voilà un qui a du souci à se faire. Mais ceci… ne nous regarde pas. En attendant, le président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), Amar Lasfar, proche des Frères musulmans, a demandé que les deux grandes fêtes de l’islam, l’Aïd el- Fitr et l’Aïd el-Adha, soient fériées en France, déclarant : « J’aimerais que les deux grandes fêtes musulmanes soient des jours fériés ». Ils ne reculent décidément devant rien…

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.