Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3195 du 2 juillet 2015

 

L’IGNOBLE parricide dont Marine Le Pen s’est rendue coupable ne lui porte pas chance, et ce n’est que justice. Elle enchaîne, selon un sondage du Point, son quatrième mois de baisse consécutive : avec 25 % de bonnes opinions (-3 points) et 71 % de mauvaises, elle retombe à son niveau d’août 2011. Son plus mauvais score depuis quatre ans. Mais comment pouvait-il en être autrement ? Les Français n’aiment pas les traitres et encore moins les parricides qui sont vomis dans toutes les civilisations et cultures : européennes, juives, musulmanes, orientales, etc. En attendant, elle n’est pas la seule à s’effondrer.

 

GANELONE CHUTE DANS LES SONDAGES

 

Hollande chute de 4 points, et se retrouve, avec 20 % de bonnes intentions, à son niveau d’avant Charlie. Sarkozy chute de 6 points, avec 31 % de bonnes opinions. Hollande est celui qui est le plus martyrisé : — 9 points chez les sympathisants PS (48 % de bonnes opinions), — 9 points chez les 18-24 ans, et 11 points de moins chez ceux dont les revenus sont les plus modestes (moins de 1 200 euros). Ceux qui avaient voté François Hollande au premier tour de la présidentielle en 2012 voteraient aujourd’hui majoritairement contre lui. Avec 77 % d’avis négatifs à deux ans de la présidentielle, la pente de l’impopularité paraît infiniment longue à remonter, commente Le Point. C’est le moins que l’on puisse dire… « Du jamais-vu de mémoire de sondeur ! Sa réélection relèverait aujourd’hui de l’exploit surnaturel », commente fort justement l’hebdomadaire. Quant à Alain Juppé , il bénéficierait de 57 % de bonnes opinions (+ 2 points). Les sympathisants PS lui accordent 56 % de bonnes opinions, (en hausse de 3 points). Mais qu’en est-il des sondés FN ? 45 % de bonnes opinions (+ 11 points). Autant que pour Sarkozy. De quoi se poser des questions quant à la conscience politique de certains sympathisants du FN mariniste…

 

HONTEUSE SOUMISSION DE LA FRANCE AUX ETATS-UNIS ET AU LOBBY JUIF : COLLARD APPROUVE…

 

Anne Kling avait abordé le sujet dans son récent livre Shoah, la saga des réparations, un livre remarquable que tout Rivarolien se doit de lire (toujours disponible à nos bureaux, 22 euros franco). L’Assemblée nationale a donné le 24 juin son feu vert pour un accord France-Etats-Unis sur l’indemnisation de certaines (certaines !) victimes de la Shoah déportées depuis le territoire français. Tous les groupes de gauche, ainsi que l’UDI, ont voté pour. La plupart des députés Les Républicains (LR) se sont abstenus. Frédéric Lefebvre, député (LR) des Français d’Amérique du Nord, qui est connu pour être une puissante personnalité dans le registre de la soumission, s’est lui prononcé pour cet accord « parfaitement équilibré ». Pardi… Gilbert Collard (Front mariniste) a soutenu le texte « de tout cœur », malgré des manques selon lui. Quels manques ? On serait curieux de savoir. Cet accord, signé à Washington le 8 décembre 2014 après près d’un an de négociations, prévoit notamment la mise en place d’un fonds ad hoc de 60 millions de dollars, versé par les autorités françaises, géré par les autorités américaines (pardi !), ouvert aux ressortissants des États-Unis ou d’autres pays non couverts par d’autres régimes d’indemnisation (et Dieu sait qu’ils sont nombreux !) Les sites sionistes n’en peuvent plus d’allégresse. Très pédagogues, ils expliquent : « Certains déportés survivants ou leurs ayants-droit n’ayant pas eu accès au régime de pensions d’invalidité mis en place en France du fait de leur nationalité, ou à des compensations versées par d’autres Etats ou institutions, ont en effet tenté à partir des années 2000 d’obtenir réparation par d’autres voies, notamment devant la justice américaine ». Et bien sûr, ils l’ont obtenue. Le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Harlem Désir a expliqué qu’il s’agissait d’une « mesure de justice individualisée autant qu’un moyen d’éviter des contentieux lourds et coûteux, notamment pour la SNCF ». Nous y voilà. Comme le raconte Anne Kling dans son livre, plusieurs actions judiciaires ont été intentées aux Etats-Unis depuis l’an 2000 contre la SNCF, accusée notamment de complicité de crime contre l’Humanité, mais aussi dans certains cas contre la Caisse des dépôts et contre l’Etat français. Certains élus français se rebiffent. C’est le cas étonnamment de Pierre Lellouche, pourtant juif, pro-américain, sioniste et membre des “Républicains”. Il a déclaré à l’Assemblée : « Vous avez organisé une forme de capitulation française devant une forme de chantage de cabinets d’avocats et de certains législateurs américains. » A l’inverse, l’UDI Meyer Habib, élu des Français de l’étranger, notamment d’Israël, a salué « un accord qui semble équilibré » et qu’il a dit approuver « en tant que Français, en tant que juif ». En tant que Français d’abord, ou en tant que juif français ultra-sioniste d’abord ? Il y avait eu un petit moment d’émotion, tendance indignation, en commission. L’examen du texte en séance avait été reporté. Pensez… L’accord portait la mention « le gouvernement de Vichy », qui aurait pu laisser croire à une continuité des actes de ce régime avec la République française. Inacceptable, bien entendu. Dieu merci, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius s’est finalement engagé le 9 juin à faire supprimer la formule litigieuse. Du coup, la formule retenue sera : « autorité de fait se disant gouvernement de l’Etat français ». Décidément, ces abrutis ne reculent devant rien, et c’est bien à cela qu’on les reconnaît…

Capture 1.JPG

 

 

QUAND “MGR” DUFOUR SOUHAITE UN “BON RAMADAN” AUX MUSULMANS

 

“Mgr” Dufour, l’“évêque” conciliaire d’Aix et d’Arles, y est allé franco de port dans le registre de la soumission. C’est le blog « l’Observatoire de l’islamisation » qui le raconte. Dufour écrit à ses amis musulmans : « A vous, amis musulmans, vous commencez ce mois de Ramadan, temps de jeûne, de prière, de partage. En ce moment important nous prions Dieu qu’il vous bénisse. Un hadith prophétique de votre tradition dit bien: « Nul d’entre vous n’est un croyant tant qu’il ne souhaite pour son frère ce qu’il souhaite pour lui-même. » (Les Quarante Hadîths de Nawawi). Voici ce que le célèbre juriste sunnite An-Nawawi (1233-1277), cité plus que servilement par Monsieur Dufour écrit dans le hadith n°8 : « Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa ». Et puis, dans le hadith n°8, il appelle à « faire couler le sang du musulman » s’il s’agit d’un “apostat”. Brillant esprit, ce Dufour… crématoire aurait dit Le Pen !

 

DU CÔTÉ DES TRAÎTRES ET DES IMBÉCILES…

 

On n’avait pas encore tout vu ni entendu. Voici que Raffarin propose d’accueillir les clandestins dans les villages français. Bien entendu, aux yeux de Raffarin, les clandestins ne sont plus des clandestins, mais des “migrants”. Il avait clamé récemment : « Nous avons dans notre monde rural un déficit démographique important. Très souvent, on ferme des écoles. On pourrait très bien en sauver un grand nombre en faisant en sorte qu’une, deux ou trois familles puissent venir dans un certain nombre de villages. On ferait en sorte que l’étranger, au lieu de venir déranger, vienne sauver un territoire, participe à une dynamique. Si c’est à doses humainement acceptables par les uns et par les autres, l’intégration est globalement réussie ». Yves Jego (UDI), un ahuri de très haut vol, est sur la même ligne. Il vient de déclarer : « Je propose qu’on nomme très rapidement un secrétaire d’Etat aux migrants. Ce secrétaire d’Etat aurait deux tâches. Une première d’organiser les choses dans notre pays. Je ne serais pas choqué qu’on dise que chaque commune doit accueillir 0,10 ou 0,20 % de sa population à travers des gens qui sont demandeurs d’asile ». Il n’existe pas de terme (qui ne tombe pas sous le coup de la loi), pour qualifier de tels zozos qui sont les complices actifs du Grand Remplacement.

Capture 2.JPG

 

 

QUI EST GÉRALD DARMANIN, LE MAIRE DE TOURCOING ?

 

Gérald Darmanin est le député maire des Républicains de Tourcoing. C’est aussi un des proches conseillers de Nicolas Sarkozy. Dans un récent numéro de RIVAROL, j’ai eu l’occasion d’évoquer le personnage au travers de ses frasques pro-islamiques, tout en écrivant qu’il convenait de le suivre de très près. Valeurs Actuelles nous apprend que la ville de M. Darmanin financera d’un montant de 200 000 euros le déménagement de l’antenne de l’Institut du monde arabe dans sa ville. Mais encore ? Penchons-nous sur le personnage. Gérald Moussa Darmanin est le fils de Gérard Darmanin, tenancier de bar à Valenciennes, et de Annie Ouakid, femme de ménage. Son grand-père, Moussa Ouakid, né en 1907, d’origine algérienne, adjudant-chef dans l’armée française, médaillé militaire, fut fait prisonnier durant la Seconde Guerre mondiale avant de s’évader pour participer à la Libération. Gaulliste, il participe ensuite à la Guerre d’Algérie dans l’armée française. Son autre grand-père est un juif maltais. A propos, la ville de Tourcoing est aujourd’hui massivement islamisée, on se demande pourquoi…

 

POLÉMIQUES AU SUJET D’UNE “MESSE” AU LAVANDOU !

 

Cela fait vingt ans qu’une “messe” est célébrée tous les étés « sur le terrain de boule de la Place Reyer », au Lavandou. C’est fini. Il est vrai que cette cérémonie mettait hautement en péril le vivre-ensemble et risquait d’exacerber les tensions entre diverses communautés. Le père Joseph a été destinataire d’un courrier signé par le maire, Gil Bernardi, qui interdit la cérémonie « en espérant que les tensions religieuses qui menacent la France s’éteignent ». Cette décision était bien entendu justifiée par la crainte de débordements dus aux forces d’occupation. Dans un premier temps le maire, un personnage exceptionnel sans aucun doute, pleurniche, geint dans le registre sirupeux, se couche, se vautre, bat sa coulpe, s’autoflagelle et justifie sa décision par son désir fort de ne pas irriter des musulmans, « en espérant que les tensions religieuses qui menacent la France s’éteignent » et « retrouver toute la tolérance dont la France est capable depuis des siècles ». Ah, au fait, Gil Bernardi est Républicain (ex-UMP), pas socialiste… Puis dernière nouvelle : devant l’indignation générale, la “messe” vient d’être rétablie ! Mais ne vous réjouissez pas trop vite : c’est une synaxe, pas la messe traditionnelle, latine et grégorienne. Il ne faut quand même pas trop leur en demander !

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

Les commentaires sont fermés.