Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpg

Robert SPIELER

 

RIVAROL N° 3192 du 11 juin 2015

 

LE DÉPUTÉ européen Aymeric Chauprade avait eu l’incroyable insolence de critiquer l’islamisme qui menace l’Europe dans une vidéo enregistrée au Parlement européen durant une session. Dans la vidéo postée après les attentats de Paris des 7 et 9 janvier, l’eurodéputé appelait à la « lutte pour la désislamisation de notre pays ». « On nous dit qu’une majorité de musulmans est pacifique, certes. Mais une majorité d’Allemands l’étaient avant 1933 et le national-socialisme », affirmait-il notamment, dans un passage visé par l’enquête. Une analyse qui prenait soin d’éviter les amalgames, mais qui évoquait la présence en France d’une cinquième colonne potentielle en cas de confrontation majeure avec l’islam djihadiste. Elle a rencontré un écho certain, puisqu’elle a été visionnée près de 221 000 fois et est sous-titrée en huit langues. Oui mais, Chauprade n’était de ce fait pas dans le registre du politiquement correct, sauce Marine Le Pen malgré l’allusion au national-socialisme. Du coup, cette vidéo lui avait valu de perdre, à l’exigence de Marine Le Pen, son poste de représentant des eurodéputés FN tandis qu’une plainte de la part des associations antiracistes, LICRA, Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) et SOS-Racisme en tête a été déposée. L’enquête a donc été diligentée par le parquet de Paris pour « pour provocation à la haine, à la violence et à la discrimination à raison de l’appartenance à une religion ». C’est dans le cadre de cette enquête que le parquet de Paris a convoqué Aymeric Chauprade. Mais Chauprade ne se laisse nullement impressionner. Voici ce qu’il écrit à la police qui a la prétention de l’interroger :

 

Cher Monsieur,

 

Je fais suite à votre courriel du 2 juin dernier dans lequel vous entendez me convoquer dans le cadre de l’enquête diligentée à la demande de Mme Annabelle Philippe, Vice-Procureur près le Tribunal de Grande Instance de Paris,

 

Je tiens à vous informer que je ne me rendrai pas à cette convocation.

 

En effet, les propos pour lesquels je suis poursuivi ont été tenus dans le cadre de mon activité de député au Parlement Européen et alors que je me trouvais dans l’enceinte des locaux de l’Union Européenne à Bruxelles.

 

Par conséquent, j’entends à ce titre invoquer le bénéfice des dispositions de l’article 9 du Protocole sur les privilèges et immunités du 8 avril 1965 des parlementaires européens.

 

Cet article dispose en effet que : « les membres de l’Assemblée ne peuvent être recherchés, détenus ou poursuivis en raison des opinions ou votes émis par eux dans l’exercice de leurs fonctions ».

 

Par ailleurs, l’article 10 dispose que l’immunité couvre également les députés européens « lorsqu’ils se rendent au lieu de réunion de l’Assemblée ou en reviennent ». Tel était le cas en l’espèce.

 

Enfin, je tiens à préciser que je n’entends pas céder aux désidératas des ligues de vertu qui, à l’instar de la LICRA, prétendent fixer les limites de la liberté d’expression à des députés légitimement élus par le peuple français.

 

Je vous prie de croire, cher Monsieur, en l’assurance de mes sincères salutations.

 

Aymeric Chauprade

Député français au Parlement européen

 

ATTENDRISSANT, CE “COLLECTIF CULTURE” DU FN MARINISTE !

 

On connaît cette étonnante oiselle qu’est Sébastien Chenu, cofondateur de GayLib en 2001, association qui était à l’origine associée à l’UMP et favorable au LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels). Depuis, suite à de petites contrariétés (Dieu sait que les mignons sont facilement contrariés), Sébastien a rejoint le FN. Certes pas n’importe quel FN. Pas celui des antisémites, des racistes et des homophobes. Non, il a rallié avec joie le FN mariniste, ô combien respectable. Et, fier comme Artaban, le voici à la tête d’un « Collectif culture, création et liberté » (voir pour plus de détails l’article de François-Xavier Rochette page 5). Formellement rattachée au Rassemblement bleu marine, cette association a pour but de fournir des idées au FN en vue de la prochaine élection présidentielle sur les thèmes de la culture, de la presse, de la communication et du numérique. L’interdiction de RIVAROL devrait, en toute logique figurer dans son programme … Nous verrons. Le collectif revendique une petite cinquantaine de membres. Pas de noms connus, si ce n’est Brigitte Bardot qui « aime beaucoup » Mme Le Pen, comme elle le déclarait en 2014, et qui apporte sa signature à ce lancement avec un message de soutien. Normal : elle tenait sans doute ainsi à manifester sa sympathie à la chatte bengalaise de Marine Le Pen qui fut proprement gobée, il y a quelques mois, par le doberman nazi de Jean-Marie Le Pen. Nous avions évoqué en ces colonnes ce douloureux épisode. En dehors de Brigitte Bardot, personne, ou quasiment personne.

 

Et Alain Delon, que l’on sait courageux et qui exprima de la sympathie pour Jean-Marie Le Pen ? Mais vous plaisantez ? Les chéris n’aiment pas ce type de virilité et de brutalité d’autant plus que Delon avait tenu récemment quelques propos peu favorables au vice italien. Bref, il n’a pas été sollicité. Sébastien Chenu, le chéri en chef, explique sobrement : « C’est un proche de Jean-Marie Le Pen, et sa manière d’exprimer les choses est un peu violente ». Car, attention, ils sont délicats, très délicats, très sensible, les mignons ! Le secrétaire général de ce brillant collectif est Gabriel Robin qui a pourtant signé la charte LMPT (La Manif pour Tous). Il déclare avec un incroyable brio : « Les gens souffrent d’une insécurité culturelle, ils ne savent plus qui ils sont. Il faut réaffirmer la culture française classique et traditionnelle, sans pour autant rejeter l’avant-garde ». L’“avant-garde” ! Comme le « vagin de la Reine » de l’exposition “avant-gardiste” dégénérée présentée actuellement au château de Versailles ! Voilà où en est la culture au FN mariniste…

 

APRÈS LE SEXTOY DE LA PLACE VENDÔME, LE VAGIN DU CHÂTEAU DE VERSAILLES

 

Les dégénérés ont encore frappé. Voici un extrait d’une interview d’un “artiste” qui veut, avec la complicité des autorités, « inviter le chaos à Versailles » : « Face au tableau de David [dans la salle du jeu de Paume], j’ai placé un canon qui tire 5 kg de cire, une matière évoquant des corps en bouillie, dans un coin de la pièce ». « Un symbole phallique évident pour une installation controversée qui interroge sur la violence de notre société contemporaine », commente Yves Jaegle, dans un extraordinaire article (au second degré) paru dans le quotidien Aujourd’hui, le jeudi 4 juin, que j’aimerais reproduire intégralement en ces colonnes, tant il est à hurler de rire, tant on touche au grotesque. Petit extrait : « L’artiste a souvent parlé, au sujet de son œuvre, de descente vers les “limbes”, l’intérieur imaginaire du corps, la naissance. Ce qui provoque le choc, ce serait plutôt, sur le côté, un grand trou, comme une tombe ou un jeu, creusé profondément dans la terre des jardins royaux. » Etc. Face au château, il y aura une sculpture en acier rouillé de 10 m de haut, qui pèse plusieurs milliers de tonnes et avec des blocs de pierres tout autour. Là encore, à connotation sexuelle : « le vagin de la reine qui prend le pouvoir », commente l’“artiste”. Il nuance cependant : il décrit l’ouverture béante au bout d’un tuyau de 60 mètres telle « une oreille ou un vagin, on ne sait pas ». Une oreille ou un vagin ? Il convient d’y réfléchir. Et l’abruti y réfléchit… « La tonalité générale de ma démarche est sombre, je l’admets. À l’entrée de mon atelier, j’ai épinglé la une d’un journal mettant en garde contre le sentiment anti-islam qui se développe en Angleterre et ailleurs. »

 

Le dégénéré, auteur de l’“œuvre” se nomme Anish Kapoor. Il a grandi à Bombay d’un père hindou et d’une mère irakienne d’origine juive. L’“artiste” explique dans le catalogue de l’exposition qu’il veut « écorcher le tapis vert des jardins de Le Nôtre, l’éventrer tel un corps démembré ». « A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines », écrivait Léon XIII dans Rerum Novarum. Oui, revenons à nos origines grecques, romaines, chrétiennes et nordiques. Défendons jusqu’à la mort la France française, l’Europe boréale, la civilisation européenne et chrétienne qu’évoque Jean-Marie Le Pen dans sa récente interview dans RIVAROL !

Capture 1.JPG

 

 

LES MIGRANTS EN MÉDITERRANÉE ? “LES RENVOYER TOUS !”

 

Le dirigeant (certes très sioniste) du PVV hollandais, Geert Wilders, vient d’écrire sur Twitter : « 5 000 immigrés économiques en Méditerranée au cours des dernières 24 heures. Les renvoyer tous ou des millions suivront ». Kadhafi disait en substance, peu avant la guerre menée par BHL contre les intérêts de la France et de l’Europe : « Si mon régime devait chuter, des millions d’Africains déferleront sur l’Europe ». C’est certainement ce qui était visé par les propagandistes de cette guerre en Libye.

Capture 2.JPG

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

Les commentaires sont fermés.