Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3185 du 23 avril 2015

 

FLORIAN PHILIPPOT AIME LE MÉTISSAGE

 

On connaissait les propos de Nicolas Sarkozy, à la gloire du métissage. Rappel : « L’objectif c’est relever le défi du métissage. Le défi du métissage […] ce n’est pas un choix, c’est une obligation, c’est un impératif », et puis ceux de François Hollande : « Il faut croire au métissage », et enfin ceux de Jean-Luc Mélenchon — « Notre chance c’est le métissage ». Mais voici qu’apparaît aussi le vice-président du Front mariniste, Florian Philippot, qui a éructé : « Moi j’aime le drapeau métissé français. Le bleu, le blanc et le rouge. » Consternant…

 

MARION MARÉCHAL-LE PEN DÉZINGUE GOLLNISCH ET CONDAMNE SON AÏEUL

 

Marion Maréchal Le Pen a confirmé sa candidature en Paca, aux élections régionales, mais refuse absolument de faire un tandem avec Bruno Gollnisch, que Jean-Marie Le Pen imaginait, vu son expérience, en cas de victoire, voir présider la Région. Bruno Gollnisch incarne en effet, aux yeux de la petite-fille du Menhir, « le Front d’une certaine époque » (les années les plus sombres de l’Histoire ?), « une époque qui (lui) semble un peu révolue ». Elle insiste au cas où l’on n’aurait pas compris : « Je n’accepterai pas d’en faire (un ticket) avec Bruno Gollnisch ». Et elle précise : « Je ne me reconnais pas dans sa ligne, même si je sais que l’on nous met souvent dans le même lot mais c’est un raccourci grossier et faux. Moi, je suis clairement dans le Front national de Marine Le Pen. » Elle poursuit avec ces fortes paroles : « J’ai un immense respect pour Jean-Marie Le Pen. Je lui dois énormément. Mais je ne me trompe pas de combat. Je ne me sens pas une femme d’extrême droite. Le totalitarisme, le racisme, ce n’est pas moi » (Mais c’est Jean-Marie Le Pen, si l’on décrypte les propos de la benjamine !). Et puis, elle l’affirme : « Je n’ai jamais été l’objet de mon grand-père. Je m’étais détachée de ses propos lors de l’épisode sur “la fournée”. Je ne cautionne ce qu’il a dit ni sur la forme, ni sur le fond. ». Sa conclusion : Bruno Gollnisch est un ringard : « Je ne peux pas être d’accord avec lui. Je ne suis pas de ce FN des années 1970, de l’après-guerre d’Algérie. » a-t-elle confié sans ménagement à La Provence. Nous voici informés. Merci, Marion… On s’en souviendra.

 

CE COLLARD DE COLLARD VEUT MAINTENANT ADHÉRER AU FN

 

Ce « collard de Collard », qualificatif imagé que JMLP a attribué à l’avocat-député mariniste, que tous les Rivaroliens sauront décrypter, saute le pas. Il vient de déclarer sur Radio Classique : « J’ai toujours dit que je suis mariniste. Moi, je n’ai pas adhéré au FN parce que Jean-Marie Le Pen y était. J’ai toujours dit que je ne pouvais pas adhérer à certains de ses propos. C’est la raison pour laquelle je suis apparenté Front national au Parlement, mais je n’ai pas ma carte. Mais là, maintenant, je considère que plus rien ne s’oppose, vu la mise en retrait de Jean-Marie Le Pen à ce que j’aie ma carte. » On n’en attendait pas moins de ce Collard.

 

FLORIAN PHILIPPOT N’A JAMAIS VOTÉ JEAN-MARIE LE PEN

 

On est soulagé de l’apprendre. Florian Philippot dévoile, dans une interview, cette information sensationnelle : il assure n’avoir « jamais voté Jean-Marie Le Pen ». Il déclare avoir « voté blanc » lors du second tour de l’élection présidentielle de 2002, et ajoute « Je ne l’ai jamais diabolisé », soulignant : « Je ne vais pas dire que j’approuve tout ce qu’il a dit, bien évidemment, mais je lui reconnais un grand courage, celui d’avoir porté le thème de l’immigration très tôt, à un moment où ce n’était franchement pas facile ». Et Philippot de conclure : « on aurait mieux fait de l’écouter ».

Houlà, mais que se passe-t-il ? Philippot deviendrai-il humaniste à l’égard de Jean-Marie qu’il vouait aux gémonies trois jours plus tôt, déclarant, à la suite de ses propos à RIVAROL que « la solution préférable » était que le président d’honneur du FN parte « de lui-même » car « il s’est mis de lui-même en marginalité du mouvement ». Explication de texte : Philippot est mort de trouille à l’idée que le Chef commence à envisager de s’énerver d’importance à son encontre… Mais il n’en démord pas : Le Pen ne peut plus occuper un poste de direction au sein du FN, il doit « prendre du champ » dit-il avec arrogance.

 

JEAN-MARIE LE PEN A RENCONTRÉ LES NATIONALISTES EUROPÉENS

 

Il s’agit du premier pied de nez de Jean-Marie Le Pen à sa fille et à sa clique. Et sans doute pas le dernier, parions-le. Le président d’honneur du FN vient de rencontrer le 13 avril (et se faire prendre en photo, voir le site de Lionel Balland), au Parlement européen de Bruxelles des personnages considérés par la camarilla comme hautement sulfureux : le fasciste italien Roberto Fiore (Forza Nuova-Italie), Nick Griffin (Royaume-Uni) du British national Party et le député du parti ultranationaliste allemand NPD (que les âmes sensibles décrivent volontiers comme étant néo-nazi), le révisionniste Udo Voigt. Mais comment, diable, la camarilla pouvait-elle imaginer qu’un combattant comme Jean-Marie Le Pen se laisse poignarder dans le dos sans contre-attaquer ? Ils n’ont pas fini de souffrir…

 

Capture 1.JPG

 

 

L’AUSTRALIE RÉSISTE ! “PAS QUESTION, VOUS NE SEREZ PAS CHEZ VOUS EN AUSTRALIE !

 

Le gouvernement australien vient de mettre en place les mesures de protection de ses frontières les plus sévères de tous les temps. Voici les textes des affichettes et de la propagande internet qu’il vient de diffuser :

– « Si vous montez sur un bateau sans visa, vous n’arriverez pas jusqu’en Australie.

– Toute embarcation qui cherche à gagner illégalement l’Australie sera interceptée et reconduite

hors des eaux territoriales.

– Ces règles s’appliquent à tout le monde : familles, enfants accompagnés ou non, travailleurs qualifiés.

– Peu importe qui vous êtes et d’où vous venez, vous ne serez pas chez vous en Australie. Pensez-y à deux fois avant de gaspiller votre argent, les passeurs sont des menteurs… »

 

Capture 2.JPG

 

 

RUQUIER : “J’AI ENFIN COMPRIS LE CALVAIRE DU PRÉSIDENT

 

« J’ai compris enfin le calvaire qu’a vécu notre président de la République pendant des années ! » a plaisanté Laurent Ruquier sur le plateau de On n’est pas couché. Il y avait eu, une semaine plus tôt, un violent clash entre Valérie Trierweiler et Laurent Ruquier. Valérie, qui avait sans doute abusé de certaines substances ou n’avait pas bu que de l’eau, avait reproché à Laurent Ruquier d’avoir dit à l’antenne que François Hollande était le père de Léonard Trierweiler, propos qu’il n’avait jamais tenus. Folle de rage, pour des raisons parfaitement fantaisistes, elle avait enjoint à Ruquier d’« apprendre à parler distinctement » et à faire preuve de « rigueur sur l’essentiel ». « Amuseur public est aussi un métier, à défaut d’être journaliste », avait-elle conclu. Du coup, Ruquier s’est amusé à se déchaîner, quelques jours plus tard, sur le plateau de son émission, envoyant perfidement une invitation à Trierweiler : « Nous vous convions à venir parce que je crois que votre œuvre littéraire de grande journaliste sort en livre de poche. Je serais ravi de recevoir vos cours de distinction ». Amusant quand les cloportes invectivent les cloportes…

 

TENTATIVE D’ASSASSINAT EN FLANDRES DE NOTRE CAMARADE FILIP DEWINTER

 

Un homme masqué et armé s’est introduit au domicile de Filip Dewinter, l’un des leaders du Vlaams Belang, parti national flamand, très en pointe contre l’islamisation de la Flandre et de l’Europe. Filip Dewinter était absent au moment des faits, ce qui lui a probablement sauvé la vie. Mais l’une des filles de Filip Dewinter, enceinte, ainsi que son mari et leur petit garçon de trois ans, étaient dans la maison et ont échappé au pire. Lorsque l’individu masqué et armé s’est retrouvé face au gendre de Filip Dewinter, il lui a demandé dans un anglais approximatif si Filip Dewinter habitait bien là. Le gendre de Dewinter a nié et l’intrus s’est enfui. Une voisine qui avait remarqué l’intrusion avait appelé la police qui est arrivée trop tard pour interpeller l’individu. La police locale d’Anvers vient de confirmer la “menace” qui pèse sur Filip et assure enfin sa protection, et celle de sa famille.

 

SÉVÈRE REPROCHE D’ELKABBACH À LA SOEUR DE BHL: “POURQUOI VOUS N’ÊTES PAS RESTÉE JUIVE ?

 

Jean-Pierre Elkabbach recevait Véronique Lévy, la sœur de BHL, qui livre un témoignage de sa conversion au “catholicisme” (conciliaire). Il y eut comme un petit moment de malaise, le journaliste lui posant cette question en forme de reproche : « Pourquoi vous n’êtes pas restée juive ? » Réponse qui étonnera peut-être certains de nos lecteurs mais qui est tout à fait dans l’esprit de Vatican II : « Je suis restée juive en devenant catholique. Catholique veut d’ailleurs dire universel. Un chrétien est un juif accompli. » Elkabbach ne lâche cependant pas le morceau de Torah : « Vous dites “je suis devenue catholique parce que je suis juive”. Mais est-ce que l’avenir d’un juif c’est de se convertir au Christ, est-ce que ça ne sonnerait pas comme la fin du peuple de Moïse ? » Véronique Lévy réplique : « Non, pour moi, c’est un accomplissement absolu. » Et puis Elkabbach de monter au front, avec ces fortes paroles : « Mais il vaut mieux que pour les juifs leur destinée ne soit pas de se fondre dans des conversions qui les fassent disparaître pire que d’autres ont essayé de la faire ». Alors là, amis Rivaroliens, il a touché à l’essentiel, au grandiose ! Dernière minute : la vidéo de la chaîne Public Sénat où Elkabbach tenait ces propos vient de se volatiliser. Incroyable…

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

Les commentaires sont fermés.