Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3180 du 19 mars 2015

 

« SUIS-JE UN pur démocrate, vient de se demander Poutine sur le ton de l’humour devant des media russes. Bien sûr que oui. Absolument. Le problème est que je suis le seul, le seul de mon espèce dans le monde entier. Il suffit de regarder ce qui se passe en Amérique, c’est terrible, la torture, les sans-abri, Guantánamo, les personnes détenues sans procès ni enquête. Et regardez la violence avec laquelle l’Europe traite les manifestants, des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes sont utilisés dans une capitale après l’autre, des manifestants sont tués dans les rues… Je n’ai plus personne à qui parler depuis que Gandhi est mort. » Ces propos ont-ils vraiment été tenus par Poutine ? « Si non e vero, bene e trovato » (Même si ce n’est pas vrai, c’est bien trouvé)…

 

CHARLES PASQUA, UN TENDRE HUMANISTE

 

Comment lutter contre le djihadisme ? Charles Pasqua a la solution. Interrogé par Laurent Delahousse dans l’émission « 13h15 le dimanche » sur France 2, l’ancien ministre de l’Intérieur de 88 ans a proposé d’isoler les islamistes radicaux sur une île et de leur faire accomplir des travaux forcés. Il a asséné : « Qu’est-ce-que j’apprends, moi ? Je lis le journal comme tout le monde. J’apprends qu’on va regrouper tous les détenus islamistes dangereux au même endroit. Et c’est où cet endroit ? C’est sur le sol de la métropole ? Non ce n’est pas sérieux ». Le journaliste lui demanda perfidement : « Un Guantanamo à la Française ? » l’ancien ministre a répondu « Qu’on les mette sur une île, qu’on les mette loin, bien entendu ». Avant de déclarer, « On a qu’à recréer les travaux forcés ».

 

VALLS TREMBLE COMME ADOLF HITLER

 

On se souvient de l’extraordinaire film La Chute qui raconte les derniers jours du Führer dans son bunker, à Berlin. Hitler, atteint de la maladie de Parkinson, maîtrisait tant bien que mal ses tremblements. Manuel Valls est-il atteint de la même maladie ? C’est la grave question que nous sommes en droit de nous poser au vu des vidéos publiées sur Vidéo Voltaire où l’on voit Valls, tremblotant de la main gauche (comme Hitler), répondre à une question de Marion Maréchal-Le Pen à l’Assemblée nationale qui l’accusait, il est vrai, pour faire simple, de crétinisme aigu. Grave question que s’autorise Boulevard Voltaire : Que ce soit pour des raisons médicales (neurologiques) ou par simple perte de contrôle due à l’énervement, les Français ont le droit de savoir aux mains, fussent-elles tremblotantes, de qui se trouve le pays…

 

IL FAUT BOYCOTTER LES MÉDICAMENTS JUIFS

 

Bénédicte Bauret est conseillère municipale (Gauche Citoyenne) de Mantes-la-ville et Présidente de la section LDH de Mantes-la-Jolie et du Mantois. Elle vient de dénoncer sur Facebook les supposés rapports entre un laboratoire pharmaceutique israélien et les « pharmaciens juifs ». Elle écrit : « Voici quelques informations très importantes concernant les médicaments génériques TEVA. Il y a une caisse spéciale pour les génériques TEVA réservée aux pharmaciens juifs à qui 20 % sont déduits, ces 20 % allant directement à Israël. Ce système est appelé Pharmadom ». D’après Bénédicte Bauret, ce système a été imaginé pour contrer le boycott des laboratoires israéliens. Elle a lancé un appel sans ambiguïté : « Alors, faites comme moi, et mettez sur votre carte Vitale le petit autocollant “TEVA, j’en veux pas” ». Du coup, la LDH est légèrement gênée aux entournures face à cet abominable acte antisémite.

 

EFFRAYANTE PERSÉCUTION À L’ENCONTRE D’ANNE-SOPHIE LECLÈRE

 

Anne-Sophie Leclère est cette ex-candidate du Front national aux municipales à Rethel dans les Ardennes, qui avait été condamnée à 9 mois de prison ferme, cinq ans d’inéligibilité, assortie d’une amende de 50 000 euros, pour un photomontage humoristique qu’elle avait diffusé sur les réseaux sociaux, assimilant le ministre de la Justice, Christiane Taubira, à un singe. La justice avait été saisie par le mouvement indépendantiste guyanais Walwari, co-fondé en 1992 par l’actuelle garde des Sceaux, et l’affaire avait été jugée en première instance à Cayenne. Aucun avocat local n’avait accepté de la défendre. Elle n’avait, de plus, évidemment pas les moyens pour se rendre sur place. De nombreux observateurs, fussent-ils de gauche, avaient dénoncé un verdict aberrant, pariant que l’affaire serait évidemment dépaysée en appel et que le procès aurait lieu en métropole. A la stupeur générale, on apprend que la Cour de cassation a rejeté sa demande de dépaysement. Autant dire que les choses se présentent bien mal pour elle, qui se retrouve persécutée par les chiens qu’évoquait François Mitterrand après le suicide de Pierre Bérégovoy, mais aussi lâchée par le FN mariniste. Quelle honte ! L’excellent et coruscant Me Jérôme Triomphe assurera sa défense en appel. Nous sommes de tout cœur avec elle…

 

Capture 1.JPG

 

 

TAUBIRA ET SA CONCEPTION DE LA DÉMOCRATIE

 

Elle est folle de rage, à l’instar de son alter ego Manuel Valls. Elle n’en dort plus la nuit ni même le jour, songeant avec effroi au succès probable du FN aux prochaines élections départementales. Du coup, elle assène des propos définitifs : il n’y a pas à tergiverser : le FN n’est pas compatible avec la République. « Je conteste aussi bien sa nature républicaine que sa nature démocratique », a dit la ministre. Cette grande démocrate explique : « Il ne suffit pas d’aller aux élections pour être un parti républicain, il faut accepter d’avoir les valeurs de la République ». En d’autres termes, les partis qui ne pensent pas comme elle ne devraient pas pouvoir se présenter. Elle prend en exemple l’horreur que représentent ces municipalités conquises par le FN et déclare : « Lorsque que dans les municipalités tenues par le FN, on se rend compte qu’ils font des distinctions entre les associations par exemple qui interviennent auprès des publics les plus vulnérables et qu’ils leur suppriment les moyens financiers, ils rompent le pacte républicain. » En fait d’association qui intervient « auprès des plus vulnérables », Taubira fait référence à la Ligue des Droits de l’Homme qui disposait, on se demande pourquoi, d’un local à Hénin-Beaumont, dont elle vient de se faire éjecter, ce dont on se consolera aisément.

 

Capture 2.JPG

 

 

QUAND TAUBIRA PLEURE, C’EST DANS SA CHAMBRE

 

Taubira souffre. Les attaques incessantes dont elle est l’objet la meurtrissent, mais elle sait rester digne. Dernière en date : la première adjointe au maire de Juvisy, une élue UMP, a en effet exprimé sur Facebook son souhait de voir le ministre de la justice « repartir là-bas » (à Cayenne). Taubira dénonce les « vieux démons » qui gagnent l’UMP dans la course menée contre le FN. S’il souffre de toutes ces attaques, le garde des sceaux assure courageusement vouloir garder pour lui ses états d’âme. « Parfois mon fils aîné trouvait que je résistais à trop de situations, et je lui avais dit “mais quand je pleure, je pleure dans ma chambre” », a résumé Taubira. Elle n’a pas fini de pleurer… On s’en occupe. En attendant, l’hebdomadaire Valeurs Actuelles a proposé avec esprit un sondage en ligne. La question est : « A votre avis, pourquoi Christiane Taubira pleure-t-elle dans sa chambre ? ». Quatre réponses ont alors été proposées : « parce que la GPA n’est pas encore autorisée », « parce que la Manif pour tous est une force d’opposition puissante », « parce qu’elle n’est pas Premier ministre », « parce qu’elle sent la défaite du PS aux départementales ». Fureur de Taubira et de Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, qui a qualifié ce sondage de “lamentable”.

 

UN CANDIDAT MARINISTE PÉDOPHILE

 

Le FN mariniste devient décidément un parti comme les autres. On y trouve des végétariens, des goinfres, des homosexuels, des mères de famille et des pédophiles. Surveillant pénitentiaire de son métier, Arnaud Couture, 23 ans, conseiller municipal FN de Cusset, a été mis en examen début mars pour « enregistrement, détention et diffusion d’images à caractère pédopornographique ». Il était candidat aux élections départementales dans l’Allier et vient d’annoncer qu’il renonçait « à l’ensemble de ses fonctions au sein du parti ainsi qu’à sa candidature ». Problème : sa candidature ayant été déposée dans les règles, il est impossible de la retirer. Le pauvrichon bat sa coulpe et déclare : « Dorénavant, je ne me considère plus comme candidat pour les départementales et à même de porter les couleurs du Front national ». Grâce à la démocratie, nous apprendrons cependant combien d’électeurs de l’Allier éprouvent de la sympathie pour la pédomanie.

 

LA SHOAH, RAUS ! (DEHORS)

 

Pour des raisons inconnues, la Shoah « n’entre pas » dans certaines écoles hollandaises. Enfin, des raisons pas si inconnues que cela. Il paraît, d’après des professeurs qui s’exprimaient dans un débat avec des députés du parti du centre, que les élèves musulmans s’opposaient à ces petites fantaisies. Horreur : « Bloeme Evers, un rescapé de la Shoah, n’ose pas donner de conférences en tant que conférencier extérieur dans certaines écoles », a dit Arie Slob, le chef parlementaire du parti et anciennement professeur d’histoire. « J’en suis consterné. Il est inconcevable que 70 ans après l’Holocauste, l’antisémitisme en Hollande soit en expansion ». Un professeur relève cette monstruosité : « Dans la classe, c’est toujours de la faute des Juifs. Certains élèves disent que les Juifs n’ont pas leur place. C’est dur ». Amis lecteurs, sortez vos mouchoirs !

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

18/03/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3179 du 12 mars 2015

 

LE CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France) est l’une des structures les plus arrogantes de France. Tous, tous, sans exception, politiciens, hommes d’influence, ministres, chefs d’Etat se vautrent à ses pieds, histoire de recueillir ses suaves et comminatoires ordres et exigences. Ils se sont tous couchés. Ils se couchent tous. Lisez à ce propos l’extraordinaire livre d’Anne Kling, consacré à l’officine. Lors du dernier dîner, le prix de la place était fixé à 900 euros par tête !

 

LE CRIF ORDONNE, LE CONTRIBUABLE PAIE

 

Et l’on apprend, grâce à un carton d’invitation qui s’est retrouvé sur internet, que l’on peut avoir une déduction fiscale sur ce montant exorbitant (en bas à droite du carton). Sur ces 900 euros, 66 % sont déductibles d’impôt, comme tout don à certaines associations. Ainsi, les participants-donateurs peuvent potentiellement déduire du fisc 528 euros. Les contribuables sont de cette manière mis à contribution pour financer la soirée. Alors, heureux, les Rivaroliens ?

 

MARINE LE PEN HUMILIE SON PÈRE

 

Marine Le Pen a déclaré dans L’Obs que le président d’honneur du FN ne dirigera pas la région PACA si jamais le FN remporte les élections régionales : « S’il l’emporte, il ne sera pas président de la région, mais je pense qu’il faut le dire aux électeurs avant. » En d’autres termes, ne votez pas pour lui. Décidément, consternant et honteux…

 

UNE IMMIGRÉE CLANDESTINE RÉDIGE UN RAPPORT SUR L’IMMIGRATION À BRUXELLES !

 

Kyenge Kashutu, d’origine congolaise, est députée européenne, italienne, paraît-il. Elle fut ministre de l’intégration et même immigrée clandestine. Ce qui ne semble pas incompatible en Italie. Kyenge s’appelait autrefois Cécile. Mais elle a choisi de reprendre son prénom congolais, Kyenge. Le Parlement européen vient de lui confier la rédaction d’un rapport sur l’immigration, sujet qu’elle maîtrise sur le bout des doigts. Les réseaux sociaux italiens se déchaînent évidemment. Exemple : « C’est une plaisanterie ? Dites-moi que c’est une plaisanterie », « Non, ce n’est pas une plaisanterie »), la plupart des internautes italiens ont tenté de se réfugier dans l’humour. « L’Union européenne confie à la Kyenge l’urgence migratoire. Un peu comme confier à Schettino la marine marchande ». (Francesco Schettino est le commandant du Costa Concordia qui vient d’être condamné à 16 ans de prison pour le naufrage de son bateau et l’abandon des passagers.) L’excellent site F de Souche rappelle : Cécile Kyenge a reconnu avoir pénétré illégalement sur le territoire italien lors de son arrivée. Elle est issue d’une famille de 38 enfants nés des quatre femmes de son père. Elle se définit comme « une femme noire et fière de l’être ». Elle demande la suppression de la notion d’immigrant clandestin. Pour Cécile Kyenge : « L’Italie est un pays métis » et « multi-ethnique ».

 

Capture 1.JPG

 

 

CECILE KYENGE VEUT PLUS D’AFRICAINS EN ITALIE ET EN EUROPE

 

Pour Cecile Kyenge, « l’Europe doit ouvrir davantage ses frontières ». Selon elle, « l’Europe a évité le déclin démographique grâce à l’immigration ». Elle veut « un président noir en Italie ». Elle en « rêve tous les jours ». Elle demande une loi européenne interdisant les partis qu’elle estime “racistes”. En Italie, elle a fait intensément campagne pour que les enfants d’immigrants deviennent citoyens italiens dès la naissance. Elle veut éradiquer l’idée « qu’il n’y a pas d’Italiens noirs ». Voilà où en est cette Europe décadente…

Il n’y a, au demeurant, pas que les Français à être délirants. Rappelons cet incroyable délire (que j’ai déjà évoqué) de Roberto Calderoli, vice-président du Sénat, qui avait comparé Kashetu Kuenge à un orang-outan et qui se plaint aujourd’hui d’être la victime d’un sort que, pour venger sa fille, le père de la députée aurait jeté sur lui. Depuis il ne cesserait d’être accablé de malheurs et il voudrait que l’auteur de cette malédiction la retire. Ce à quoi Cécile Kyenge répond qu’elle est bonne catholique et ne croit pas à la sorcellerie. Interdit de rire, car l’instant est grave…

 

RESPECTONS LES BOUCHERS

 

Cela fait longtemps, beaucoup trop longtemps, que je n’ai pas évoqué en ces colonnes ma Cricri (Christine Boutin). Elle était, il y a quelques jours, en déplacement au Salon de l’agriculture. Cette grande spécialiste de la politique étrangère de la France n’y a pas mâché ses mots, estimant que « depuis le début, la politique européenne occidentale à l’égard de la Syrie n’est pas adaptée ». « Il convient d’avoir un contact avec Bachar al Assad. Il faut absolument rétablir un dialogue. » Très bien ! Manuel Valls, l’excité en chef, avait, quelques jours auparavant, qualifié le président syrien de “boucher”. Commentaire d’une haute teneur philosophique de la présidente d’honneur du Parti chrétien démocrate : « Utiliser le mot boucher est déplacé car il y a des bouchers qui sont magnifiques. Il faut faire attention à ce qu’on dit, le terme de boucher est par nature inappropriée. C’est un dictateur, M. Assad, d’abord. » Pas un boucher, Dieu merci pour la précision. Cricri est décidément insurpassable…

 

VAUCLUSE : LES DIVISIONS MORTIFÈRES

 

On savait que les divisions entre le Ligue du Sud de Jacques Bompard et le FN avaient coûté aux nationaux un poste de sénateur. Et voici que cela recommence. Pour des raisons d’ego, de convictions, de stratégie, les deux formations s’affronteront aux élections départementales des 22 et 29 mars. Dans les cantons d’Orange et de Bollène, fiefs de Jacques et Marie-Claude Bompard, mais aussi dans d’autres cantons. Navrant, d’autant que l’UMP locale est en pleine perdition. Ils ont été incapables de constituer un binôme à Bollène ! Et naturellement chaque camp accuse l’autre d’être seul responsable de cette division fratricide. C’est d’autant plus déplorable que le Vaucluse était l’un des rares départements à pouvoir tomber dans l’escarcelle des nationaux ce printemps.

 

Capture 2.JPG

 

 

BERT VAN DEN BRANDE NOUS A QUITTÉS. ADIEU, CAMARADE !

 

Bert, que certains camarades Rivaroliens connaissaient, était un formidable personnage, plein d’humour, plein de courage, plein de détermination. D’une fidélité absolue à son idéal. Nous l’aimions infiniment. Engagé dans la Kriegsmarine puis dans la division flamande Langemark, il combattit sur le front de l’Est contre le bolchevisme. Comme le raconte Hilde de Lobel, ancienne députée du Vlaams Belang, « la tristesse de cette nouvelle peut toutefois être teintée d’une certaine fierté. Fidèle à ses convictions il nous a en effet quittés de façon sereine et stoïque en regardant la mort bien en face. Il était entouré par ses enfants et quelques amis fidèles qui depuis un petit temps se trouvaient en permanence à son chevet ». Il y a quelques jours il avait même demandé à sa famille et à ses camarades de chanter quelques-uns de ses chants préférés. Il avait lui-même choisi l’exergue de son faire-part. Ce sont les mots du poète allemand Reiner Maria Rilke : « Si vous me cherchez, cherchez-moi dans votre cœur. Si j’y ai trouvé un abri, je serai toujours avec vous ». Bert, qui est mort à l’âge de 90 ans, marche désormais en esprit dans nos rangs.

 

HOMOSEXUALITÉ ET ZOOPHILIE, C’EST PAS PAREIL !

 

Un candidat FN aux élections départementales dans la Sarthe est suspendu du parti à la suite de propos assimilant homosexualité et zoophilie, a-t-on appris auprès du Front national. Louis Noguès s’était autorisé lors d’une délibération du conseil municipal du Mans à s’en prendre à la charte LGBT. L’audacieux avait dit : « J’ai remarqué que, maintenant, ce n’est plus LGBT. Vous avez ajouté : « lesbiennes, gay, bisexuels, transsexuels, intersexuels, queers and friendly […]. » Vous avez oublié certainement la zoophilie, vous avez oublié la zoophilie, c’est ça qui me gêne ». Du coup, la mitrailleuse lourde s’est mise à crépiter. L’élu a été “suspendu” du parti, a déclaré à l’AFP Pascal Gannat, secrétaire de la fédération FN de la Sarthe, disant « désapprouver pleinement » ces déclarations. Mais pas question que l’odieux délinquant s’en tire à si bon compte. Il vient d’être convoqué devant « les instances disciplinaires » du mouvement. Pascal Gannat, le Fouquier-Tinville du FN, a déclaré avec force : « Il n’est pas admissible que par le choix d’une comparaison injustifiée, Louis Noguès puisse laisser croire que le FN se situe dans une attitude de discrimination à l’encontre des personnes homosexuelles ». C’est beau comme de l’Antique. Mais à part ça il n’y a pas de lobby gay au néo-FN !

 

DE CURIEUX OISEAUX AU FN

 

Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, présidé par Carl Lang, sera candidat du parti à Beauvais 2 contre le Rassemblement Bleu Marine qui présente l’inénarrable Sébastien Chenu, militant homosexualiste, organisateur de la géante Europride 2013 à Marseille, et co-fondateur de l’association GayLib favorable aux parodies de mariages entre homosexuels et à l’adoption d’enfants par des “couples” gays. Il écrivait sur Facebook le 5 octobre 2014 à propos des manifestations des défenseurs de la famille traditionnelle : « Je reste consterné par ces manifestations qui opposent les familles aux gays. ». Et l’islam ? Pas de problème, il a des choses à dire : le 9 juillet 2010, au Conseil Municipal de Beauvais, il votait la vente du terrain pour la construction de la grande mosquée de Beauvais et déclarait, lyrique : « La véritable mosquée est celle qui est construite au fond de l’âme. » Mais où en est-il avec l’Européisme ? Il déclarait à l’Observateur de Beauvais le 28 mai 2009 lorsqu’il était candidat UMP aux Européennes : « Moi en tout cas j›ai décidé d’être un militant pro-européen. […] Je peux parler de ce que l’Europe apporte à Beauvais ». Et aujourd’hui, car il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ? « Moi je suis eurosceptique depuis longtemps » (Canal +, Le Grand Journal, le 16/02/15). Fermez le ban…

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

11/03/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3178 du 5 mars 2015

 

VOICI ce que vient de déclarer “Mgr” Batut, “évêque” conciliaire de Blois : « Il y a trois jours, le groupe Daech en Libye décapitait froidement 21 coptes égyptiens. Pourquoi ? Pas parce qu’ils étaient égyptiens, mais parce qu’ils étaient coptes, c’est-à-dire chrétiens, et pour aucune autre raison. » Au cas où on en aurait douté, ceux qui ont vu la vidéo diffusée sur internet pouvaient y lire que ces 21 malheureux étaient mis à mort parce qu’ils faisaient partie, je cite, « du peuple de la croix fidèle à l’Église égyptienne ennemie. »

 

LE HONTEUX COMMUNIQUÉ DE L’ELYSÉE

 

C’est pourquoi personne ne peut être fier du communiqué de l’Élysée condamnant, je cite, « avec la plus grande fermeté l’assassinat sauvage de “21 ressortissants égyptiens”. Non, personne ne peut être fier de ce (honteux) communiqué, parce qu’il ne fait pas honneur à notre pays. D’où vient le fait qu’il paraît impossible à certains de nos dirigeants de reconnaître qu’il y a des pays où les chrétiens sont persécutés ou même assassinés parce qu’ils sont chrétiens, et non parce qu’ils sont égyptiens ou libyens ? Reconnaître cela serait-ce attentatoire à la laïcité ? J’affirme aujourd’hui haut et fort que si — ce qu’à Dieu ne plaise — certaines personnes le pensent, même et surtout si elles ont de hautes responsabilités au sommet de l’État, ce n’est pas à leur honneur, ni à l’honneur de la France. Et la situation du monde est trop grave en ce moment pour que, chrétiens ou non, nous puissions nous résigner à avoir honte de notre pays. » A noter que “Mgr” Batut, considéré comme plutôt conservateur quoique conciliaire, avait été désigné en 2013 pour prendre en charge l’évêché de Metz. Cela ne se concrétisa pas car sa nomination, votée par la « Congrégation des évêques » et acceptée par François, fut bloquée par le ministre de l’intérieur Manuel Valls. Le Concordat qui s’applique à l’Alsace et à la Moselle donne en effet ce pouvoir à l’Etat.

 

JEAN-MARIE LE PEN ET LES FEMEN

 

Dans son « journal de bord » n° 393, Jean-Marie Le Pen commente l’actualité de la semaine écoulée, à sa manière. « Les femen vont se balader avec leurs gros nichons dans les églises, mais jamais dans les mosquées ou les synagogues » Preuve que leur adversaire c’est le catholicisme et non pas les autres religions !

 

MARINE LE PEN S’EN PREND À ROLAND DUMAS

 

Lors d’une conférence devant l’Association des journalistes de la presse parlementaire, Marine Le Pen a déclaré : « Je trouve ses propos (de Roland Dumas) absolument inintéressants. Je trouve que ses propos n’ont aucun sens ». Roland Dumas ne faisait pourtant que répéter au grand public ce que Manuel Valls affirmait en 2011 devant la communauté juive : « Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël ». Dumas, qui accusait Valls d’être sous « influence juive », voilà qui était insupportable pour la présidente du FN. Se sentirait-elle aussi visée ? Serait-elle aussi sous « influence juive » à cause de son concubin sépharade ? Nous n’osons le croire.

 

MARINE LE PEN S’INSPIRE DE MCDONALD’S

 

Marine Le Pen aime McDonald’s, preuve qu’elle n’est pas gastronome. Elle aime tant McDonald’s qu’elle lui a emprunté sa phrase culte, « Venez comme vous êtes », histoire d’attirer de nouveaux adhérents. Elle s’explique : « J’essaie de faire avancer le parti ». Avec d’aussi puissants arguments, nul doute qu’elle y réussisse. Elle déclare dans un récent reportage du New York Times consacré au Front National : « Un leader doit être avant-gardiste, doit avoir une vision ». Reconnaissons que sa vision de McDonald’s comme modèle politique est d’une grandiose pertinence. Mais elle ne s’arrête pas en si bon chemin. Elle rappelle, histoire de se faire bien voir de la planète gay new-yorkaise, le ralliement de Sébastien Chenu, fondateur de Gaylib, ajoutant, et c’est hautement émouvant : « Pour moi, Sébastien représente l’idée que n’importe qui a sa place au Front National. On ne défend pas des intérêts religieux ou ethniques », a-t-elle confié à nos confrères, avant de conclure sur un argument définitif: « C’est comme McDonald’s : “Venez comme vous êtes !” » N’importe qui a sa place au Front national mais manifestement pas les « catholiques intégristes » qu’elle ne veut pas voir revenir, ni les révisionnistes, ni les nationalistes. En revanche les activistes gays ont eux toute leur place et… toutes les places !

 

“MARINE LE PEN EST IRRÉPROCHABLE”, DIXIT ROGER CUKIERMAN

 

Le président du Crif, Roger Cukierman, a fait cette déclaration quelques heures avant le traditionnel dîner de son association. Il a cependant ajouté que le FN était “infréquentable” Le FN n’était, en effet, pas convié au 30e dîner du Crif, contrairement à toutes les officines de gauche, de droite, et d’ailleurs. Dieu, que Marine Le Pen aurait aimé être présente ! Mais ça viendra, ça viendra… Pas tout de suite. Laissons du temps au temps et les reptations aux reptations. Le FN, estime Cuki, n’est pas fréquentable. La faute évidemment à Jean-Marie Le Pen, qui en reste pour l’instant, en tout cas, le président d’honneur. Et puis, il convient, pour Cuki, de faire la distinction entre le FN et sa dirigeante. « Je crois que nous sommes tous conscients dans le monde juif que, derrière Marine Le Pen, qui est irréprochable personnellement (normal, son concubin, Louis Aliot est d’origine juive), il y a tous les négationnistes, tous les vichystes, tous les pétainistes, et donc, pour nous, le Front national est un parti à éviter ». Mais le dirigeant du Crif enfonce le clou, déclarant ne rien avoir à lui reprocher “personnellement”. Du coup, certains se sont mis à couiner, dont Serge Klarsfeld : « Mme Le Pen n’a pas rompu avec son père. Elle dirige le Front national qui porte le passif des prises de position antisémites du père qui est président d’honneur du Front national » a dit l’ancien avocat. Mon Dieu, qu’ils sont méchants !

 

Capture 1.JPG

 

 

QUELQUES CITATIONS DE SYMPATHISANTS DU CRIF : À MÉDITER

 

« Nous souhaitons le développement des réseaux dans le tissu planétaire, nous appelons au métissage. » (Edgar Nahum, dit Edgar Morin, sociologue, in Terre-Patrie.) « Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux. » (Pierre Bergé, un des 3 propriétaires du groupe Le Monde). « Il faut encourager la diversité, partager les richesses, s’ouvrir aux cultures des autres, favoriser tous les métissages… » (Bernard-Henri Lévy). « [il faut] imposer par quotas la diversité dans les élections municipales, régionales, nationales, européennes et syndicales. » (Jacques Attali). — « Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d’une jeune française issue de l’immigration ce jour-là la France aura franchi un grand pas » (Laurent Fabius). — « Parce que la Turquie est un pays musulman, je souhaite qu’il entre dans l’Union Européenne ». (Pierre Lellouche, député (RPR, puis UMP).

 

LES RELATIONS DIFFICILES DE NICOLAS SARKOZY AVEC SON PÈRE

 

Les relations de Nicolas Sarkozy avec son père, Pal, sont des plus compliquées. Le père semble être particulièrement dur et moqueur avec son fils, si l’on en croit cet ouvrage, Même les politiques ont un père, écrit par la journaliste Emilie Lanez. « Le père a une constante obsession, celle de rabaisser son fils, expliquait-elle sur France 2 à la sortie de son livre. Pal Sarkozy voudrait que Nicolas Sarkozy ne soit pas devenu ce qu’il est devenu, c’est paradoxal. […] C’est une relation très singulière, un amour malade. Je ne pense pas qu’ils se détestent complètement, je pense qu’ils ont beaucoup de mal à s’aimer ». Le père ne manque jamais une occasion de dénigrer son fils, tenant des propos assez odieux. La journaliste raconte : « Tel un éleveur se gaussant du pedigree de son cheptel, [Pal Sarkozy] énumère le prénom de chacun de ses enfants, leur taille et leurs revenus annuels. “Guillaume, 1,90 m et des centaines de milliers d’euros par an. François, 1,87 m et des centaines de milliers d’euros. Olivier, 1,89 m et des millions d’euros. Caroline, elle, est très grande, elle aussi.” […] Une fois de plus, il n’a pas évoqué Nicolas. Il n’a donné ni sa taille, ni le montant de ses émoluments. Tous, sauf Nicolas. » Quand la journaliste lui a fait remarquer son “oubli”, Pal en a profité pour le tacler sur sa taille : « Il est tout petit, il tient de Dadu (la mère). Pour faire de la politique, il faut avoir des complexes, Nicolas en a beaucoup. » Le père indigne s’amuse aussi des déboires sentimentaux de son fils. Emilie Lanez raconte : « Il se régale de raconter que son fils a été trompé, puis quitté par sa femme », se gaussant avec cette vantardise : « Moi, une femme ne m’a jamais quitté ». On comprend mieux cette confidence de Nicolas Sarkozy : « À part d’un père, je n’ai manqué de rien. » Et la mère de l’ancien président ? Le livre ne l’évoque pas, mais voici quelques informations que m’a livré un de mes amis, Rivarolien de surcroît, et totalement fiable. Il paraît que c’est une femme de grande qualité, qui apporta son soutien aux prisonniers de l’OAS. Cet ami a surpris, par le plus grand des hasards, dans un restaurant en province, la conversation entre la mère de Nicolas Sarkozy et un de ses frères, qui demandait à sa mère : « As-tu des nouvelles de l’excité ? » Ambiance familiale…

 

Capture 2.JPG

 

 

QUAND MARTINE AUBRY EST SURNOMMÉE “TULLIUS DETRITUS”

 

Personnage de la bande dessinée Astérix et Obélix, Tullius Detritus fut envoyé par César pour semer la zizanie dans les rangs du village gaulois. François Hollande et Manuel Valls se plaisent, en tout humanisme, à surnommer ainsi Martine Aubry. Il est vrai qu’il est assez difficile de trouver plus enquiquineuse, plus pénible, plus épouvantable que Martine Aubry. Encore que. L’ancien ministre UMP Xavier Bertrand, qui ambitionne de très hautes fonctions au sein de la République a, paraît-il lui aussi, son petit surnom qui est… Tullius Detritus ! Pourvu que ces deux-là ne fassent pas des petits ensemble. On imagine d’avance les terreurs. Les albums d’Astérix sont décidément une mine pour piocher des surnoms. C’est ainsi que Manuel Valls fut surnommé « Pepe Manuel » par l’ancien ministre écologiste Cécile Duflot. Pepe Manuel a, dans la bande dessinée, la particularité d’être capricieux et fier. Mais Valls, lui, est en plus haineux. Il dénonce sans cesse la haine alors que lui-même en est empli. L’homme fait peine à voir. Et dire que c’est ça le Premier ministre de la France !

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

04/03/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3177 du 26 février 2015

 

L’ANCIEN ministre et président du Conseil constitutionnel Roland Dumas, a tenu des propos pour le moins choquants aux yeux de certains, lundi 16 février, sur BFM TV. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin, l’ancien président du Conseil constitutionnel a estimé que la femme de Manuel Valls expliquait son engagement en faveur d’Israël. Il est vrai que Jean-Jacques Bourdin voulait du « politiquement incorrect » sur RMC et BFM TV, et pour cause. Roland Dumas, âgé de 92 ans, est en pleine promotion de son livre dont le titre est Politiquement incorrect… Dumas lui a répliqué : « Vous ne serez pas déçu » et nous n’avons pas été déçus ! « Manuel Valls est-il sous influence juive ? » demande Bourdin. Réponse : « Probablement. Je peux le penser. Tout le monde est sous influence ». Et plus précisément, est-il « sous l’influence de sa femme », la violoniste Anne Gravoin, qui est juive ?

 

Capture 1.JPG

 

 

MANUEL VALLS EST SOUS “INFLUENCE JUIVE”

 

Dumas enfonce le clou : « Pourquoi ne pas le dire ? C’est la réalité ». Ce grand moment arrive au bout de dix minutes d’interview. Il dénonce alors « des gens qui touchent à tout » et qui « enveniment l’atmosphère ». Il fait évidemment allusion à Bernard-Henri Lévy et bien sûr à Valls (qu’il exècre). Mais qu’en est-il de la profanation des tombes juives dans le cimetière de Sarre-Union ? « Qu’est-ce qui a provoqué ça ? », s’interroge-t-il ? Et il répond : « Il y a une atmosphère et les gens qui jettent l’huile sur le feu, aussi bien du côté des Arabes que du côté des Juifs. » Mais retour vers Valls : « Ce n’est pas ma tasse de thé », avoue Dumas, ajoutant : « Sous le prétexte que je défendais les Arabes contre Israël, il m’a agressé, alors que je le connais à peine. » C’est le moment que choisit Dumas pour dire : « Mais il a des alliances personnelles qui font que chacun sait qu’il est marié avec quelqu’un, quelqu’un de très bien d’ailleurs, qui a une influence sur lui. » Bourdin rebondit à ce moment pour poser la fameuse et audacieuse question : « Manuel Valls est-il sous influence juive ? » On connaît la réponse de Roland Dumas. Du coup les lobbys se sont mis à s’indigner et les synagogues à couiner. La question que relaient les réseaux sociaux est : Dumas est-il antisémite et/ou sénile ? Ou, tout simplement, lucide ? Mis en cause par tous les couineurs professionnels, lobbys, politiques, médias l’ancien ministre des Affaires étrangères a tranquillement déclaré sur France Info : « Je n’ai pas l’intention de présenter des excuses. Je ne vois pas pourquoi, ni à qui. Je répondais à une question, et ce n’est pas mon genre de faire des réponses de normand. Ni de tourner autour du pot. » Ces propos ont déchaîné les sites juifs, Roland Dumas se fait « l’indigne héritier » de la rhétorique du complot juif (Drumont, Céline, Maurras) et se range auprès des Soral, Dieudonné et Ramadan. Il se place dans l’indignité nationale déclare Dreuz info, site français ultra-sioniste, qui écrit : « La fréquentation et la défense des grands criminels politiques, ses interventions glauques dans les coulisses de la politique, ont conduit Dumas à une vision manichéenne de l’histoire et par un mécanisme de projection propre à tous les grands pervers, il imagine (comme Hitler) qu’il y a d’un côté les juifs et de l’autre le reste du monde. » Notez-le : « comme Hitler » ! Bref, pour ces fous furieux, Dumas n’est rien d’autre qu’un clone d’Adolf Hitler…Et Sydney Touati, auteur de ces pensées hautement rabbiniques d’ajouter : « Le malheur de l’Europe, ses drames passés et présents, ont pour source majeure la honte de son origine juive » (Mais où sont-ils allés chercher cela ?) « L’Europe est aujourd’hui encore, incapable de revendiquer son origine juive (Ils ne reculent décidément devant rien !). Tout le drame dans lequel l’Europe est plongée tient dans le déni de ses origines juives. (Bis repetita). Pour mettre un terme à la guerre civile qui se profile, il suffirait d’une phrase : que l’Europe grave dans le marbre de sa constitution l’origine biblique de ses valeurs. Qu’elle revendique avec fierté ses racines juives », écrit Sydney Touati. Quelle houtspa (culot monstre en hébreu) ! Qu’ils aillent se faire voir chez les Grecs ! Jean-Marie Le Pen a défendu les propos de Dumas. Sa fille les a au contraire condamnés, disant qu’« ils n’ont aucun sens » (sic). On comprend que Cukierman, le président du CRIF, ait pu dire le 23 février qu’en matière d’antisémitisme Marine Le Pen était « personnellement irréprochable ».

 

“JUPITER REND FOUS CEUX QU’IL VEUT PERDRE”

 

Souvenons-nous de cette pensée romaine : « Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre… » Quelle est l’origine de cet effroyable antisémitisme qui est, selon Roger Cukierman, « un échec pour la République » ? Le Directeur général du think tank Fodapol a émis cette accusation mardi 17 février sur France Inter. Dominique Reynié a estimé, au micro de Patrick Cohen, que « les proches du Front de gauche et les électeurs de Jean-Luc Mélenchon en 2012 » sont un des « trois foyers d’expression de l’antisémitisme très forts » dans la société française. Dans sa classification, ce foyer est le troisième en importance, les deux premiers étant d’abord « les proches du Front national et les électeurs de Marine Le Pen en 2012 », puis certains « Français musulmans, où on trouve également une opinion antisémite qui se partage plus facilement » (Ah bon ?) Bourdin fut lui aussi durement mis en cause. Pensez… Il avait donné la parole à un effroyable antisémite et l’avait poussé à évoquer l’« influence juive »… Ça a chauffé pour son matricule. Mais Bourdin a tout de même courageusement répliqué (parions qu’il est parfaitement excédé par l’arrogance des lobbys) : « Il faudra s’habituer à des journalistes indépendants qui ne prennent pas parti et qui sont libres de toute influence, libres de toute chapelle (Y compris de chapelles juives ? Bourdin prend des risques…) Je continuerai à faire mon métier, je ne regrette rien, absolument rien. » Mais, au fait, Manuel Valls, qui fut dans une vie antérieure, pro-palestinien, est-il sous « influence juive ? » Nos lecteurs le savent, mais cela ne coûte rien de rappeler ses propos tenus en 2011 sur les ondes d’une radio communautaire juive alsacienne, Radio Judaïca Strasbourg, à savoir qu’il est « par (sa) femme (la violoniste juive Anne Gravouin) », « lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël ». Mazel Tov !

 

UNE SOIXANTAINE DE DÉPUTÉS ONT UN PASSEPORT FRANCO-ISRAÉLIEN

 

Meyer Habib, député UDI des Français de l’étranger estime que « l’Etat juif est le certificat de survie du peuple juif » et qu’une soixantaine de députés français ont un passeport franco-israélien ! Interrogé par Audrey Pulvar sur i-Télé, il réagissait aux propos de Benjamin Netanyahu appelant les juifs d’Europe à immigrer en Israël. Il pense que « l’écrasante majorité des Français juifs resteront en France » même si le sionisme est « un choix positif », qui consiste à « revenir dans un Etat qui est l’Etat du peuple juif depuis 2000 ans » et considère que « le sionisme ne doit pas être une solution dans une situation d’angoisse mais un choix politique ». En attendant, il est tout de même ahurissant d’apprendre que 60 députés français disposent d’un passeport israélien…

 

Capture 2.JPG

 

 

LE BUSTE DE LA MARIANNE NOIRE REMPLACÉ PAR CELUI D’UNE MARIANNE BLANCHE

 

À Frémainville, commune de l’Oise de 495 âmes, le maire — Marcel Allegre — a décidé de remplacer le buste de la Marianne noire par celui d’une Marianne blanche. Il trônait depuis 1999, à l’initiative de l’ex-maire “Verts”, dans la salle des mariages, et le nouveau maire — sans étiquette politique — qui avait pris ses fonctions en 2014, avait décidé de remettre les choses à l’endroit. Il s’explique disant que le buste noir était« un bon symbole pour la fin de l’esclavage, mais en vertu de quoi l’élèverait-on au rang de Marianne de la République ? » L’ancien maire est hautement agacé. Il « ne voit pas pourquoi la République ne serait pas noire, il suffit de regarder l’équipe de France de football ». Voici un argument hautement imparable ! Le CRAN (Conseil représentatif des associations noires) s’en étouffe d’indignation. Il a saisi le procureur de la République, le Défenseur des droits et le préfet du département ! « Propos dignes des pires théoriciens du Ku Klux Klan et des mouvements suprématistes. », éructe-il. Thiaba Bruni, la porte-parole du CRAN, s’y entend en notion de République. Elle a déclaré : « De deux choses l’une : soit nous sommes dans une République raciale et blanche. Soit nous sommes dans une République universaliste, et il faut donner tort au maire de Frémainville ». Eh bien, camarade Thiaba Bruni, ne vous en déplaise, nous sommes sur une terre européenne et qui entend rester blanche !

 

NKM SE REND INSUPPORTABLE, MÊME À L’UMP

 

On sait que NKM, la numéro deux du parti sarkozyste, avait lourdement énervé ses collègues de l’UMP en déclarant qu’elle voterait socialiste dans la Doubs, face au FN. On apprend qu’en réunion à l’UMP, elle s’est excitée devant ses collègues, déclarant : « Je connais la France, et le Doubs, ce n’est pas la France. » Contrairement sans doute, dans son esprit, à la Seine-Saint-Denis. Elle fut huée par ses collègues. On entendit : « Tu ne connais pas la France, tu as quitté ta circonscription pour les beaux quartiers ! » Son discours lors du conseil national de l’UMP fut plus que fraîchement accueilli par les militants. Elle est, il est vrai, parfaitement insupportable à force de prendre des positions qui ne leur conviennent pas. Un ancien ministre a, quant à lui, résumé sa personnalité : « C’est une emmerdeuse »…

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.