Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3177 du 26 février 2015

 

L’ANCIEN ministre et président du Conseil constitutionnel Roland Dumas, a tenu des propos pour le moins choquants aux yeux de certains, lundi 16 février, sur BFM TV. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin, l’ancien président du Conseil constitutionnel a estimé que la femme de Manuel Valls expliquait son engagement en faveur d’Israël. Il est vrai que Jean-Jacques Bourdin voulait du « politiquement incorrect » sur RMC et BFM TV, et pour cause. Roland Dumas, âgé de 92 ans, est en pleine promotion de son livre dont le titre est Politiquement incorrect… Dumas lui a répliqué : « Vous ne serez pas déçu » et nous n’avons pas été déçus ! « Manuel Valls est-il sous influence juive ? » demande Bourdin. Réponse : « Probablement. Je peux le penser. Tout le monde est sous influence ». Et plus précisément, est-il « sous l’influence de sa femme », la violoniste Anne Gravoin, qui est juive ?

 

Capture 1.JPG

 

 

MANUEL VALLS EST SOUS “INFLUENCE JUIVE”

 

Dumas enfonce le clou : « Pourquoi ne pas le dire ? C’est la réalité ». Ce grand moment arrive au bout de dix minutes d’interview. Il dénonce alors « des gens qui touchent à tout » et qui « enveniment l’atmosphère ». Il fait évidemment allusion à Bernard-Henri Lévy et bien sûr à Valls (qu’il exècre). Mais qu’en est-il de la profanation des tombes juives dans le cimetière de Sarre-Union ? « Qu’est-ce qui a provoqué ça ? », s’interroge-t-il ? Et il répond : « Il y a une atmosphère et les gens qui jettent l’huile sur le feu, aussi bien du côté des Arabes que du côté des Juifs. » Mais retour vers Valls : « Ce n’est pas ma tasse de thé », avoue Dumas, ajoutant : « Sous le prétexte que je défendais les Arabes contre Israël, il m’a agressé, alors que je le connais à peine. » C’est le moment que choisit Dumas pour dire : « Mais il a des alliances personnelles qui font que chacun sait qu’il est marié avec quelqu’un, quelqu’un de très bien d’ailleurs, qui a une influence sur lui. » Bourdin rebondit à ce moment pour poser la fameuse et audacieuse question : « Manuel Valls est-il sous influence juive ? » On connaît la réponse de Roland Dumas. Du coup les lobbys se sont mis à s’indigner et les synagogues à couiner. La question que relaient les réseaux sociaux est : Dumas est-il antisémite et/ou sénile ? Ou, tout simplement, lucide ? Mis en cause par tous les couineurs professionnels, lobbys, politiques, médias l’ancien ministre des Affaires étrangères a tranquillement déclaré sur France Info : « Je n’ai pas l’intention de présenter des excuses. Je ne vois pas pourquoi, ni à qui. Je répondais à une question, et ce n’est pas mon genre de faire des réponses de normand. Ni de tourner autour du pot. » Ces propos ont déchaîné les sites juifs, Roland Dumas se fait « l’indigne héritier » de la rhétorique du complot juif (Drumont, Céline, Maurras) et se range auprès des Soral, Dieudonné et Ramadan. Il se place dans l’indignité nationale déclare Dreuz info, site français ultra-sioniste, qui écrit : « La fréquentation et la défense des grands criminels politiques, ses interventions glauques dans les coulisses de la politique, ont conduit Dumas à une vision manichéenne de l’histoire et par un mécanisme de projection propre à tous les grands pervers, il imagine (comme Hitler) qu’il y a d’un côté les juifs et de l’autre le reste du monde. » Notez-le : « comme Hitler » ! Bref, pour ces fous furieux, Dumas n’est rien d’autre qu’un clone d’Adolf Hitler…Et Sydney Touati, auteur de ces pensées hautement rabbiniques d’ajouter : « Le malheur de l’Europe, ses drames passés et présents, ont pour source majeure la honte de son origine juive » (Mais où sont-ils allés chercher cela ?) « L’Europe est aujourd’hui encore, incapable de revendiquer son origine juive (Ils ne reculent décidément devant rien !). Tout le drame dans lequel l’Europe est plongée tient dans le déni de ses origines juives. (Bis repetita). Pour mettre un terme à la guerre civile qui se profile, il suffirait d’une phrase : que l’Europe grave dans le marbre de sa constitution l’origine biblique de ses valeurs. Qu’elle revendique avec fierté ses racines juives », écrit Sydney Touati. Quelle houtspa (culot monstre en hébreu) ! Qu’ils aillent se faire voir chez les Grecs ! Jean-Marie Le Pen a défendu les propos de Dumas. Sa fille les a au contraire condamnés, disant qu’« ils n’ont aucun sens » (sic). On comprend que Cukierman, le président du CRIF, ait pu dire le 23 février qu’en matière d’antisémitisme Marine Le Pen était « personnellement irréprochable ».

 

“JUPITER REND FOUS CEUX QU’IL VEUT PERDRE”

 

Souvenons-nous de cette pensée romaine : « Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre… » Quelle est l’origine de cet effroyable antisémitisme qui est, selon Roger Cukierman, « un échec pour la République » ? Le Directeur général du think tank Fodapol a émis cette accusation mardi 17 février sur France Inter. Dominique Reynié a estimé, au micro de Patrick Cohen, que « les proches du Front de gauche et les électeurs de Jean-Luc Mélenchon en 2012 » sont un des « trois foyers d’expression de l’antisémitisme très forts » dans la société française. Dans sa classification, ce foyer est le troisième en importance, les deux premiers étant d’abord « les proches du Front national et les électeurs de Marine Le Pen en 2012 », puis certains « Français musulmans, où on trouve également une opinion antisémite qui se partage plus facilement » (Ah bon ?) Bourdin fut lui aussi durement mis en cause. Pensez… Il avait donné la parole à un effroyable antisémite et l’avait poussé à évoquer l’« influence juive »… Ça a chauffé pour son matricule. Mais Bourdin a tout de même courageusement répliqué (parions qu’il est parfaitement excédé par l’arrogance des lobbys) : « Il faudra s’habituer à des journalistes indépendants qui ne prennent pas parti et qui sont libres de toute influence, libres de toute chapelle (Y compris de chapelles juives ? Bourdin prend des risques…) Je continuerai à faire mon métier, je ne regrette rien, absolument rien. » Mais, au fait, Manuel Valls, qui fut dans une vie antérieure, pro-palestinien, est-il sous « influence juive ? » Nos lecteurs le savent, mais cela ne coûte rien de rappeler ses propos tenus en 2011 sur les ondes d’une radio communautaire juive alsacienne, Radio Judaïca Strasbourg, à savoir qu’il est « par (sa) femme (la violoniste juive Anne Gravouin) », « lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël ». Mazel Tov !

 

UNE SOIXANTAINE DE DÉPUTÉS ONT UN PASSEPORT FRANCO-ISRAÉLIEN

 

Meyer Habib, député UDI des Français de l’étranger estime que « l’Etat juif est le certificat de survie du peuple juif » et qu’une soixantaine de députés français ont un passeport franco-israélien ! Interrogé par Audrey Pulvar sur i-Télé, il réagissait aux propos de Benjamin Netanyahu appelant les juifs d’Europe à immigrer en Israël. Il pense que « l’écrasante majorité des Français juifs resteront en France » même si le sionisme est « un choix positif », qui consiste à « revenir dans un Etat qui est l’Etat du peuple juif depuis 2000 ans » et considère que « le sionisme ne doit pas être une solution dans une situation d’angoisse mais un choix politique ». En attendant, il est tout de même ahurissant d’apprendre que 60 députés français disposent d’un passeport israélien…

 

Capture 2.JPG

 

 

LE BUSTE DE LA MARIANNE NOIRE REMPLACÉ PAR CELUI D’UNE MARIANNE BLANCHE

 

À Frémainville, commune de l’Oise de 495 âmes, le maire — Marcel Allegre — a décidé de remplacer le buste de la Marianne noire par celui d’une Marianne blanche. Il trônait depuis 1999, à l’initiative de l’ex-maire “Verts”, dans la salle des mariages, et le nouveau maire — sans étiquette politique — qui avait pris ses fonctions en 2014, avait décidé de remettre les choses à l’endroit. Il s’explique disant que le buste noir était« un bon symbole pour la fin de l’esclavage, mais en vertu de quoi l’élèverait-on au rang de Marianne de la République ? » L’ancien maire est hautement agacé. Il « ne voit pas pourquoi la République ne serait pas noire, il suffit de regarder l’équipe de France de football ». Voici un argument hautement imparable ! Le CRAN (Conseil représentatif des associations noires) s’en étouffe d’indignation. Il a saisi le procureur de la République, le Défenseur des droits et le préfet du département ! « Propos dignes des pires théoriciens du Ku Klux Klan et des mouvements suprématistes. », éructe-il. Thiaba Bruni, la porte-parole du CRAN, s’y entend en notion de République. Elle a déclaré : « De deux choses l’une : soit nous sommes dans une République raciale et blanche. Soit nous sommes dans une République universaliste, et il faut donner tort au maire de Frémainville ». Eh bien, camarade Thiaba Bruni, ne vous en déplaise, nous sommes sur une terre européenne et qui entend rester blanche !

 

NKM SE REND INSUPPORTABLE, MÊME À L’UMP

 

On sait que NKM, la numéro deux du parti sarkozyste, avait lourdement énervé ses collègues de l’UMP en déclarant qu’elle voterait socialiste dans la Doubs, face au FN. On apprend qu’en réunion à l’UMP, elle s’est excitée devant ses collègues, déclarant : « Je connais la France, et le Doubs, ce n’est pas la France. » Contrairement sans doute, dans son esprit, à la Seine-Saint-Denis. Elle fut huée par ses collègues. On entendit : « Tu ne connais pas la France, tu as quitté ta circonscription pour les beaux quartiers ! » Son discours lors du conseil national de l’UMP fut plus que fraîchement accueilli par les militants. Elle est, il est vrai, parfaitement insupportable à force de prendre des positions qui ne leur conviennent pas. Un ancien ministre a, quant à lui, résumé sa personnalité : « C’est une emmerdeuse »…

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

Les commentaires sont fermés.