Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3172 du 22 janvier 2015

 

« Je me sens Charlie Coulibaly. » Sur Facebook, publié dimanche 11 janvier, le polémiste Dieudonné a associé le slogan de soutien à Charlie Hebdo, « Je suis Charlie », et le nom de l’auteur des attaques de Montrouge et du supermarché casher de la porte de Vincennes, Amedy Coulibaly. Visé lundi par une enquête pour « apologie du terrorisme », il a été placé en garde à vue, mercredi 14 janvier, et sera jugé en correctionnelle le 4 février. Tout cela quelques jours seulement après que des millions de Français eurent défilé pour la liberté d’expression, il faut le faire ! Dieudonné a vu le courageux ministre Bernard Cazeneuve qualifier sa sortie d’“abjection”. Lui faisant écho, le Premier ministre, Manuel Valls, a invité les Français à « ne pas confondre la liberté d’opinion avec l’antisémitisme, le racisme, le négationnisme ». La christianophobie ? Bof, rien de particulier à signaler, on n’en parle pas…

 

TOUS CONTRE DIEUDONNÉ !

 

Quant à cet abruti de super bourgeois, caricature de ce qu’il y a de plus haïssable dans l’esprit bourgeois, Marc Ladreit de Lacharrière, dont le fonds d’investissement contrôle Vega, un exploitant de plusieurs Zénith, il a annoncé dans la foulée avoir donné instruction à ses équipes de « ne pas programmer le spectacle de Dieudonné », visé par une enquête pour apologie du terrorisme. Heureusement, le juge des référés a ordonné à la société Vega exploitant du Zénith d’ouvrir la salle et de permettre la tenue du spectacle de l’humoriste le 16 janvier à Metz et le 17 à Strasbourg, lesquels ont obtenu un grand succès populaire. Agitant sur scène un fusil factice, Dieudonné, à un moment, fait mine de tirer sur les premiers rangs. « Si je dégomme un journaliste, juif de surcroît, ils rouvrent le Procès de Nuremberg », ironise l’humoriste, encouragé par les applaudissements. Pour notre part nous préférons rire avec Dieudonné plutôt que de subir la mine patibulaire de Valls qui croit manifestement que la guerre d’Espagne n’est pas finie. Quant au maire UMP de Limoges, Emile-Roger Lombertie, il va prendre un arrêté pour interdire le spectacle de l’humoriste prévu en juin dans sa ville. Le CRIF se félicite dignement qu’une enquête ai été ouverte pour apologie du terrorisme par le parquet de Paris. Il demande (donne l’ordre) aux autorités et à toutes les salles de spectacles qui accueillent Dieudonné de le déprogrammer, sauf à injurier la mémoire des victimes des tueries de Vincennes, de Montrouge, de Charlie Hebdo et injurier tous les Français qui ont manifesté dans les villes de France. La Suisse a, quant à elle, autorisé les spectacles de Dieudonné mais sous conditions. Deux inspecteurs de la police judiciaire assisteront aux trois représentations du 24 au 26 janvier prévues à Lausanne qui seront également filmées, permettant au procureur de le visionner en cas de doute. La municipalité est convenue avec l’organisateur du spectacle qu’en cas de dénonciation pour propos calomnieux, diffamatoires ou contraires aux normes antiracistes, les représentations suivantes seraient annulées. La ville pourra aussi interrompre le spectacle en cas d’atteintes caractérisées à l’ordre public. Bref, Dieudonné est en liberté surveillée. Il n’y a pas que sous la charia que l’on n’est pas libre !

 

Capture 1.JPG

 

 

QUAND LE GALLOU DÉNONCE LA PASTEURISATION DU FN

 

Voici ce qu’écrit Jean-Yves Le Gallou sur son blog : « Le défilé du 11 janvier fut ainsi un éloquent symbole de l’unanimisme cosmopolite de la superclasse mondiale servie par les media de propagande. Hollande est un grand président. Il va remonter dans les sondages. L’attaque contre Charlie Hebdo et l’hyper casher de Vincennes sont des aubaines pour lui. Le voici devenu père de la nation, l’artisan d’un nouveau consensus français : “Ensemble”, et le président autour duquel la planète se presse. Mieux que l’Union nationale, l’Union mondiale ! Chapeau, l’artiste ! » Le Gallou rappelle que les événements de Paris, Dammartin-en-Goële et Vincennes sont la conséquence de quarante ans de politique migratoire (depuis le regroupement familial décidé par Chirac en 1976) :une politique à laquelle toute la classe politique défilante a pris sa part et la folle politique de la nationalité, consistant à donner le titre de Français à des Coulibaly ou des Kouachi qui ne le sont ni par l’origine, ni par la culture, ni par leur cœur. Il rappelle que Coulibaly était reçu en 2009 par le président Nicolas Sarkozy à l’Elysée : l’occasion d’obtenir un portrait flatteur dans Le Parisien. Coulibaly et Kouachi n’étaient pas considérés comme des marginaux mais comme des exemples. Il rappelle que les frères Kouachi avaient été invités par France 2 comme rappeurs et ajoute à propos du défilé du 11 janvier : « A vrai dire, ce fut le défilé des incendiaires : politiques de Sarkozy à Hollande, internationaux de Cameron à Merkel, associatifs de SOS-Racisme à l’UOIF qui avait réclamé l’interdiction des dessins sur Mahomet. » Et Le Gallou a cette excellente remarque : « Le défilé du 11 janvier 2015, c’était un peu comme une marche silencieuse pour le droit des enfants, avec au premier rang Marc Dutroux, Emile Louis et Patrick Henry. » Mais le Front national, dans tout ça ? « Le Front national lui-même semble avoir été réduit au silence : soit parce qu’il n’a pas eu la parole ; soit parce que ses principaux dirigeants ont fait profil bas. A l’image de ce premier tweet de Florian Philippot : “Horreur, infinie tristesse” ; ou de la “déclaration solennelle” de Marine Le Pen évoquant le “Pas d’amalgame” ou “les Français de toutes origines” et appelant à “l’Union nationale”. Pas un mot sur les causes, pas un mot sur les responsabilités. »

« Devenu littéralement inaudible, le Front national semble avoir payé le prix fort de la pasteurisation, sans recueillir pour autant le bénéfice de la dédiabolisation car il est resté totalement marginalisé et pestiféré. Il y a là incontestablement une double limite au discours “national-républicain” » On ne saurait mieux dire. Bravo, Jean-Yves Le Gallou !

Son excellente conclusion « Il est aussi vain que naïf de penser parvenir au pouvoir par une entreprise de séduction des media. Ils montrent enfin la nécessité de structurer et de former sans concessions les acteurs de la France de demain. Ils montrent surtout le rôle déterminant des media alternatifs et des réseaux sociaux, seules possibilités d’émission d’un autre discours. Le combat ne fait que commencer. Et ce n’est pas une stratégie bisounours qui permettra de le gagner. » Rien à rajouter, merci Jean-Yves !

 

Capture 2.JPG

 

 

INTERDICTION D’ÉVOQUER LES ISLAMISTES : IL CONVIENT DE PARLER DE “TERRORISTES”

 

Fabius passe les consignes à la presse aux ordres. Après “Daech” plutôt que « Etat Islamique » c’est “terroristes” à la place d’“islamistes”. Car il s’agit, bien entendu, de ne pas faire d’amalgame. Il a déclaré, avec une puissante rectitude « Je n’aime pas… Je ne veux pas faire le censeur (sic), mais je pense que l’expression “islamiste” — et j’en avais aussi fait la remarque dans l’expression Etat islamique —est probablement pas celle qu’il faut utiliser. J’appelle ça des terroristes. Parce dès lors que vous utilisez le mot islam, vous favorisez une espèce de vision de continuité entre le musulman, qui pratique sa religion qui est une religion de paix, et puis quelque chose qui serait une certaine interprétation de la religion musulmane. » Ce crétin de très haut vol, qui rejette tout “amalgame”, préconise de bannir le mot “islamiste”. Voilà où en est la France…

 

“CHRÉTIENS EUROPÉENS ET OCCIDENTAUX, VOUS SOUFFRIREZ DANS UN AVENIR PROCHE !”

 

L’archevêque de Mossoul, Mgr Amel Shimoun Nona, fait partie de ces réfugiés irakiens de confession chrétienne qui ont fui la barbarie islamique du “califat”. Rappelons-nous ses propos : « Notre souffrance est un prélude à ce que vous-mêmes, chrétiens européens et occidentaux, souffrirez dans un futur proche », a crié l’archevêque à ses frères chrétiens d’Occident. « S’il-vous-plaît, il faut que vous compreniez. Vos principes libéraux et démocratiques n’ont aucune valeur ici. Vous devez reconsidérer la réalité du Moyen-Orient, car vous accueillez un nombre croissant de musulmans. Vous aussi, vous êtes en danger. Il vous faut prendre des décisions courageuses et dures, y compris en allant à l’encontre de vos principes. Vous croyez que tous les êtres humains sont égaux, mais ce n’est pas une chose certaine. L’Islam ne dit pas que tous les êtres humains sont égaux. Vos valeurs ne sont pas leurs valeurs. Si vous ne comprenez pas cela rapidement, vous tomberez victimes d’un ennemi que vous aurez accueilli dans votre maison. »

 

PETITE PLAISANTERIE FORT SÉRIEUSE QUI CIRCULE SUR INTERNET

 

« Peur d’un attentat à Paris ? Réfugiez-vous au PSG. C’est le seul endroit que n’attaqueront pas les djihadistes financés par le Qatar ».

 

UN PIGEON QUI N’AIME PAS LE PINGOUIN !

 

Entre volatiles, tout est possible, même l’improbable. Le chef de l’Etat, présent à la manif du dimanche 11 janvier, serrait longuement dans ses bras l’urgentiste Patrick Pelloux, qui fait partie de l’équipe de Charlie Hebdo, quand l’improbable se produisit. Un pigeon avait choisi de lâcher sa fiente sur François Hollande. Il y avait une chance sur un million que cela se produisît. Le pingouin la saisit ! Hurlements de rires, bien entendu dans son entourage. Commentaire du dessinateur Luz de Charlie Hebdo : « Hollande pourrait intégrer Charlie Hebdo parce que, malgré lui, il a fait rire toute l’équipe en cinq secondes. Ce pigeon malicieux doit être un fidèle lecteur de Charlie Hebdo… » T’as rien compris, Luz, le pigeon est un fidèle de RIVAROL ! En un instant, le pigeon a mis Hollande à sa vraie et juste place : celle qu’en sortant on est prié de laisser aussi propre qu’on l’a trouvée en entrant !

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

14/01/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3170 du 8 janvier 2015

 

MARINE Le Pen serait-elle totalement hystérique et la fréquentation des folles de son entourage  a-t-elle aggravé son cas ? C’est la grave question que l’on est en droit de se poser. Un récent bureau politique du FN vient d’illustrer ce qui ressemble diablement à un sévère pétage de plombs. « Maintenant, ça suffit ! Bruno, tu vois, là, il y a deux portes, celle des toilettes et celle de la sortie. Si tu n’es pas content, tu peux t’en aller ! » a-t-elle éructé en pleine réunion, écumant de rage, à l’adresse de Bruno Gollnisch. Ce dernier avait, il est vrai, eu l’audace de critiquer, un peu, oh un tout petit peu, l’ouverture du FN mariniste au lobby LGBT avec l’arrivée du fondateur de Gay-Lib Sébastien Chenu promu président du collectif Culture. Et que fit Bruno ? Rien, rien de rien. Désespérant…

 

DU LAXATIF VERSÉ DANS LE VERRE DE VIN DE LOUIS ALIOT

 

Le concubin de Marine Le Pen avait été en déplacement dans le département de la Gironde en mai dernier. Une conférence de presse fut organisée dans les locaux bordelais du parti où, comme on le sait, les tensions sont sévères comme dans de nombreux départements. Trois militants, qui ne semblent pas porter Aliot dans leur cœur (on se demande pourquoi vu la grande intelligence du bonhomme), dont le responsable départemental du Front national de la jeunesse, avaient décidé de commettre une blague de potache. Les trois hommes auraient dévissé les ampoules de la salle où devait se tenir la réunion de Louis Aliot, puis disposé en évidence des ouvrages de Bruno Gollnish, ce qui est, reconnaissons-le, d’une rare insolence, et organisé sournoisement l’arrivée de vieux militants du FN soupçonnés d’idées antisémites et antimaçonniques. Pire, ils auraient déversé du laxatif dans le verre de vin de Louis Aliot. Convoqués, fin octobre, à Nanterre, à la commission des conflits, qui est, comme on le sait, sévère mais juste, deux de ces militants quelque peu imaginatifs et originaux furent derechef expulsés du parti. A défaut d’être pendus à des crocs de boucher (la loi française ne l’autorise pas).

 

L’ÉLU FN CONVERTI À L’ISLAM (SUITE)

 

Maxence Buttey est ce conseiller municipal FN de Noisy-Le-Grand, converti à l’islam il y a quelques mois. Cela a suscité quelque émoi chez certains militants du FN, mais pas plus que cela. Il n’en fut évidemment pas exclu, contrairement à de courageux militants nationalistes. Au lieu de se terrer, il vient de faire reparler de lui. Il a largement fait la publicité de sa participation aux Mokhtar Awards, une cérémonie islamiste qui ne cache pas plus son caractère prosélyte que sa vision politique conquérante de l’islam. Il s’agit d’une petite soirée (le repas coûte 59 euros) destinée, entre autres, à remplir les caisses des sectateurs de l’islam. Il participe même à un spot publicitaire destiné à attirer le chaland. Le président du festival, Gibran Hasnaoui, vient de déclarer « Maxime vient prier à la mosquée et il nous a rendu fiers lors de son passage au Grand Journal de Canal Plus. Il fait partie des nôtres. » Le président du festival ajoute : « Le discours nationaliste ou antinationaliste ne nous intéresse pas, ce qui nous intéresse c’est de ramener les gens à Allah (…) » Et Maxence Buttey fait partie du Front national, dont il est élu ! Mais à part ça il ne faut surtout pas critiquer Marine Le Pen car elle est formidable !

 

L’EFFROYABLE PERSÉCUTION QU’A SUBIE PAUL AMAR

 

Dans son ouvrage Blessures (Ed. Tallandier), le journaliste Paul Amar (l’homme qui offrit des gants de boxe, lors d’un débat, à Jean-Marie Le Pen et à Bernard Tapie) revient sur sa jeunesse, ses débuts et les temps forts de sa carrière. « J’ai voulu raconter notre histoire, l’histoire de notre pays, j’ai été stigmatisé pendant des années, comme d’autres journalistes, intellectuels, artistes ou personnalités françaises d’origine juive », explique très sérieusement le journaliste sur France 24. On en a les larmes aux yeux… Pauvre chéri, il a été stigmatisé. Salauds de Français !

 

LE CRIF DIT NON À LA TOURNÉE DE LA HAINE

 

Nous avions évoqué dans ces colonnes les terribles gémissements, couinements, aboiements, des lobbys, dont le Crif, face à ce qu’ils appellent la « tournée de la haine » de Dieudonné. Les lobbys ont fermement demandé aux exploitants des salles de refuser la présence de Dieudo. Fimalac, qui est l’exploitant le plus important, a tenté sournoisement de les amadouer, leur offrant des valises d’argent pour qu’ils se taisent et proposant de reverser les dividendes (enfin, on imagine, une partie des dividendes) à des organisations antiracistes. Oui mais, attention, ces gens, contrairement aux apparences, ont leur dignité. Déclaration du Crif : « Les entreprises qui contribuent à la propagation des messages haineux de Dieudonné contreviennent à la morale publique ». Les voici prévenues de ce qui les attend… Et le Crif d’ajouter : « Il ne s’agit pas d’un problème financier. » Eh bien dites donc. C’est bien la première fois que le doux cliquetis du tiroir-caisse ne les fait pas vibrer d’émotion et de désir… Cuki (Roger Cukierman), le président du Crif, déclare avec une gravité qui l’honore : « Il serait obscène que des associations antiracistes reçoivent des fonds provenant de la tournée d’un multirécidiviste condamné pour incitation à la haine raciale et dont la place n’est pas dans des salles régies par des concessions de service public ». Le sort de Dieudo est d’ores et déjà scellé : il sera pendu. Les exploitants collabos des salles seront tout simplement guillotinés, après quelques petits sévices…

 

INCROYABLE : UNE STATION ESPION AMÉRICAINE, EN PLEIN PARIS

 

On savait déjà que la Chine espionnait la France grâce à une station d’écoute installée sur le toit d’une annexe de l’ambassade de Chine à Chevilly Larue, en banlieue parisienne. La NSA américaine a, quant à elle, installé une station d’écoute sur le toit de l’ambassade des Etats-Unis, place de la Concorde, à quelques mètres de l’Elysée. Les fenêtres avec volets fermés que l’on peut voir sont en fait fausses, à la façon des villages Potemkine, créés afin de masquer leur pauvreté lors de la visite de l’impératrice Catherine II en Crimée en 1787… Cette station d’écoute qui ne cible pas que les Français, a sans doute été installée entre 2004 et 2005. Elle est opportunément située à seulement 350m du palais de l’Elysée, 450m du Ministère de l’Intérieur, 600m du Ministère de la Justice, 700m du Ministère des Affaires Etrangères et de l’Assemblée Nationale, et 950m du Ministère de la Défense (et on trouve également dans un rayon d’un kilomètre plusieurs ambassades et des entreprises stratégiques)… Cette pratique est évidemment courante dans le monde du renseignement. Les Israéliens et les Russes, notamment, s’en donnent à cœur joie, eux aussi. Mais les Américains n’ont, cette fois-ci, sans doute pas commis l’incroyable faute de confier à des entreprises locales les travaux de rénovation de leur ambassade. Comme à Moscou, il y a 50 ans. Ils avaient alors décidé de construire une nouvelle ambassade, dont les travaux furent confiés à des entreprises soviétiques. Résultat : l’ambassade se trouva truffée de micros et fut inutilisable. Il est vrai que les Soviétiques savaient y faire. Une anecdote : à l’époque gaulliste, l’ambassadeur de France à Moscou était tombé sous le charme d’une ravissante Soviétique qui travaillait bien entendu pour le KGB. Il fut filmé dans ses ébats en long et en large, si l’on ose dire. Le KGB tenta de le faire chanter. Il eut l’honnêteté de se dénoncer et fut derechef rapatrié en France. De Gaulle, qui ne manquait pas toujours d’humour, le convoqua et lui posa la question suivante : « Alors, on couche ? »

 

Capture 1.JPG

 

 

LE PRÉSIDENT TURC RECEP TAYYIP ERDOGAN ÉVOQUE LA FAMILLE

 

Erdogan est père de quatre enfants et veut une Turquie « avec une population plus jeune et dynamique ». Il est opposé à la contraception et, bien sûr, à l’avortement. Il vient de déclarer à l’occasion des noces du fils de l’un de ses plus proches alliés, l’homme d’affaires Mustafa Kefeli : « Dans notre pays, les opposants se sont engagés dans la trahison du contrôle des naissances depuis des années, cherchant à assécher notre génération ». « Un enfant, c’est synonyme de solitude, deux de rivalité, trois d’équilibre et quatre d’abondance. Et Dieu prend soin du reste », a-t-il précisé, ce que ne risque pas de déclarer un dirigeant occidental. Erdogan avait déjà provoqué la colère des féministes en novembre, affirmant que les femmes n’étaient pas égales aux hommes… Quand on voit et quand on entend la tenancière de la cage aux folles, on se dit qu’il n’a peut-être pas tout à fait tort. Sauf que « la déménageuse » au côté “hommasse” (dixit Sarkozy) entourée de ses pédérastes activistes n’est pas un modèle de féminité, c’est le moins que l’on puisse dire !

 

Capture 2.JPG

 

 

“SOUMISSION”, LA FICTION DE HOUELLEBECQ QUI MET L’ISLAM AU POUVOIR

 

L’écrivain Houellebecq, qui fut prix Goncourt, s’était déjà singularisé par des propos peu amènes à l’encontre de l’islam, déclarant en 2001 au magazine Lire : « L’islam est la religion la plus con ». Une phrase qui lui avait valu d’être poursuivi par plusieurs associations mahométanes pour « injure envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance à l’islam » et « complicité d’incitation à la haine raciale ». L’écrivain avait été relaxé. Christine Tasin de Riposte laïque idem. Elle avait déclaré : « l’islam est une saloperie ».

Le thème du livre de Houellebecq ? En 2022, la France est au bord de la guerre civile, à l’issue du second mandat de Hollande. L’élection présidentielle permet à Mohammed Ben Abbès, président de la Fraternité musulmane d’être élu président au second tour face à Marine Le Pen. Grâce au ralliement de l’UMP et du PS, qui ont négocié un accord de gouvernement avec Fraternité musulmane, acceptant deux mesures phares : l’islamisation de l’éducation nationale et l’autorisation de la polygamie. François Bayrou est nommé Premier ministre. Voici la trame de Soumission, le nouveau roman de Michel Houellebecq, à paraître le 7 janvier chez Flammarion.

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

07/01/2015

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3169 du 24 décembre 2014 au 7 janvier 2015

 

LE CONSEILLER spécial de Marine Le Pen, Eric Domard, s’est lâché en répondant aux centaines de militants du FN, indignés devant l’arrivée du fondateur de Gay-Lib et organisateur de l’Europride 2013 à Marseille et qui l’avaient inondés de courriels, il a envoyé une réponse type, dans le registre, disons, viril :

 

« Monsieur,

Il ne faut pas être baptisé pour entrer au FN, il faut aimer la France tout simplement. Vous n’avez visiblement pas compris la vocation même du Front National qui est de rassembler, depuis sa création, des Français patriotes sans distinction d’origine, de religion, et d’orientation sexuelle.

Tous ceux qui ont la France au cœur sont les bienvenus à nos côtés et occupent des postes au seul regard de leurs compétences et de leur mérite.

Je vous invite en conséquence à rejoindre un groupuscule d’extrême droite qui végète dans le microcosme politique où vos exigences discriminatoires seront accueillies dans l’allégresse et la joie ».

 

Et cet exceptionnel oiseau de conclure son courriel par : « Salutations républicaines et laïques ». Peut-on manifester un plus grand mépris à l’égard de tous les nationaux qui sont choqués par l’homosexualisme du néo-FN ?

 

FATIMA ALLOUI VIRÉE DE LA DIRECTION DE L’UMP… ET QUI VA REJOINDRE LE FN !

 

Fatima Allaoui était secrétaire nationale de l’UMP. Etait… Elle venait d’être promue, il y a quelques jours, par NKM, vice-présidente déléguée de l’UMP. Elle avait, il est vrai de hautes qualités. NKM l’avait dit : « Elle était issue de la diversité » Patatras. Libé révèle qu’elle avait aussi été adhérente du SIEL, le micro-parti créé par Paul-Marie Coûteaux, associé à Génération Bleu Marine (ce dernier vient, au demeurant d’en être viré récemment au profit de Karim Ouchikh, le conseiller à la culture de Marine Le Pen). Nathalie Koscuisko-Morizet l’a immédiatement exterminée, déclarant : « Confiance trahie par Fatima Allaoui. Aucun rapprochement avec l’extrême-droite ne sera toléré »… Inch’Allah ! Mais l’histoire ne s’arrête pas là : Florian Philippot a proposé à Fatima Allaoui de rejoindre le FN. Et cette dernière s’est dite très intéressée. En quelques mois seulement SIEL, UMP et FN : le parcours de Fatima Allaoui donne le sentiment que l’on a vraiment affaire à une femme de conviction. Elle a donc toute sa place au FN mariniste !

 

ENFIN UNE CAMPAGNE EFFICACE CONTRE L’ANTISÉMITISME !

 

L’antisémitisme est, comme on le sait, un des « plus grands fléaux de l’humanité », dixit le quotidien Aujourd’hui. L’organisation juive européenne (OJE) lance sur Internet une importante campagne pour dénoncer cette horreur et en guérir les grands malades qui sont atteints de cet Ebola, puissance dix. On voit sur les affiches de l’organisation un médecin, souriant, tenant à la main une boîte de médicaments, avec pour nom “Antisemitox” associé à « le premier traitement contre l’antisémitisme ». L’organisation commente, avec ce qui se veut être de l’humour : « Cette haine, née de la peur de l’autre et de l’ignorance, est une maladie contagieuse, parfois grave, hautement transmissible, souvent héréditaire, qui peut toucher tout le monde, hommes ou femmes, de toutes origines et de toutes confessions. Désormais, grâce à Antisemitox, cette maladie n’est plus incurable ». Comme il n’y a pas de petits profits, les boîtes de “médicament” (10 000 sont actuellement en vente, chacune contenant trois pastilles de miel et le texte de loi rappelant ce qu’encourent les personnes exprimant leur antisémitisme) sont proposées sur le site de l’OJE, à partir de 5 euros. Avis aux amateurs Rivaroliens qui cherchent à se guérir de leur addiction. La notice précise que « le miel agit immédiatement en adoucissant les paroles et les comportements antisémites dès l’apparition des premiers symptômes ». Mais qu’en dit notre ami Couki (Cukierman, président du Crif) ? Il estime qu’il s’agit d’« une très bonne idée, sympathique et indolore » mais « doute que ce placebo guérisse les cas les plus graves ». Pas grave, Couki, il suffira de les faire piquer…

 

LE CRIF : “NON À LA TOURNÉE DE LA HAINE ! NON AUX TRIBUNES DE LA HONTE !

 

Mon Dieu, qu’ils sont dénonciateurs ! On dirait qu’ils ont ça dans le sang. Le CRIF relève avec effroi que dans quelques semaines, Dieudonné se produira dans une vingtaine de villes françaises. L’organisation « déplore que de nombreuses salles de spectacle aient choisi de lui offrir une tribune pour déverser, sur un public instrumentalisé, sa haine des Juifs ». Et le lobby d’ajouter, toujours dans la nuance : « Ces tribunes seront celles de la honte ». Les excités, qui s’y connaissent en humour, déclarent : « Il n’est plus un humoriste depuis longtemps et ses spectacles ne sont que des meetings politiques. » Et puis, ils se sont mis à balancer : « Le CRIF est tout particulièrement choqué que le groupe VEGA propriété du groupe FIMALAC, acteur majeur de ce secteur (qui sera proprement égorgé, après de multiples sévices), mette à la disposition de Dieudonné sept salles, soit 30 % des dates de sa tournée. Il note avec regret la participation dans une moindre mesure certes du groupe GL Events (qui sera lui, exterminé mais sans torture), compromis avec d’autres sociétés moins connues dans cette nouvelle tournée de la haine. L’irresponsabilité de ces exploitants est particulièrement grave alors que les violences antisémites progressent et se banalisent dangereusement. » Et puis, voici les ordres du lobby : « Le CRIF demande (c’est-à-dire, exige) au Ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, d’agir sans tarder auprès d’eux afin de les rappeler à leurs obligations, morale et juridique. L’implication de tous les acteurs du spectacle vivant dans le combat contre la nébuleuse de la haine, au cœur de laquelle se trouvent Dieudonné et Alain Soral, est indispensable à la réussite de la mobilisation contre le racisme et l’antisémitisme à laquelle ont appelé le Premier ministre Manuel Valls et le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. » Tout cela donne une furieuse envie d’aller voir le spectacle de Dieudonné…

 

Capture.JPG

 

 

GUILLAUME PELTIER ET GUY ALVÈS PLACÉS EN GARDE À VUE

 

Guillaume Peltier (la Droite forte) et Guy Alvès, co-fondateur de Bygmalion, avaient été placés en garde à vue, la semaine dernière : pour une misérable affaire de favoritisme et de prise illégale d’intérêts. Bref, rien du tout… Les hordes policières les ont cependant interpellés et ils ont été conduits, comme de vulgaires dealers, dans les locaux de la police judiciaire de Nice. C’est la division économique et financière de la PJ niçoise qui se charge de l’enquête. Du coup, Peltier fait profil bas, très bas. Il avait déjà été interpellé et perquisitionné en juin, à son domicile dans le Loir-et-Cher dans le cadre d’une affaire pour favoritisme et prise illégale d’intérêt, au sujet d’une petite affaire d’attribution de marchés publics à Menton en 2012. C’est suite à un dépôt de plainte de l’association anti-corruption “Anticor” que la procédure avait été lancée. A l’extrême joie de NKM qui exècre Guillaume Peltier ! Comme quoi, Guillaume, toi qui es passé du FN au MNR, du MNR au MPF et du MPF à l’UMP pour faire carrière, tu as tout raté et tu risques de te retrouver derrière les barreaux à cause de tes fréquentations dangereuses à l’UMP. Tu vois, Gui-Gui, ça ne sert à rien de trahir !

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.