Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2014

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3155 du 18 septembre 2014

 

IL SERAIT évidemment dommage de ne pas s’efforcer de recueillir, par paresse, toute la substantifique moelle du livre de la mégère Trierweiler. Allons-y encore de quelques anecdotes. Elle évoque « les rappels à l’ordre de tous les hauts personnages de l’Etat et des ténors du PS », suite à son tweet anti-Royal qui fit scandale, notant : « Je sais qu’aucun d’entre eux ne se serait permis ces attaques sans l’aval de François ». Et elle ajoute : « L’une de mes amies dira plus tard cette phrase terrible : “C’est Hollande lui-même qui a délivré le permis de tuer.” » Elle révèle aussi avoir suggéré un nom de ministre (il s’agit de Valérie Toranian, directrice du magazine Elle, pour le ministère des Droits des femmes). Hollande ne donna pas suite, ce qui suscita la rage de la mégère qui l’accuse de machisme. On apprend aussi à connaître les goûts culinaires du Pingouin.

 

TRIERWEILER / HOLLANDE (SUITE)

 

« Il préfère […] se passer d’un repas lorsque ce n’est pas du premier choix, ne mange pas mes fraises si elles ne sont pas des “gariguettes”, ne goûte pas aux pommes de terre si elles ne proviennent pas de “Noirmoutier” et met directement à la poubelle la viande si elle est sous vide. Il connaît si peu le prix des choses. Il n’est pas flambeur pour autant. Son apparence d’ailleurs lui importe peu. Il est capable d’acheter ses chemises et ses chaussures à l’hypermarché ». Sans vouloir défendre Hollande, cette affirmation paraît tout de même totalement saugrenue. On voit mal le président de la République faire les soldes… Valérie Trierweiler n’avait reçu que trois messages de sympathie de la part de conseillers, et seuls quatre ministres, dont Benoît Hamon et Aurélie Filipetti lui ont envoyé un petit mot après son hospitalisation. Par contre Claude Chirac, Carla Bruni-Sarkozy, Cecilia Attias, Alain Delon et même Jean-Luc Mélenchon se sont fendus d’un message. Sacré Mélenchon ! Quel tendre révolutionnaire !

 

EMIGRATION DES JUIFS FRANÇAIS EN ISRAËL

 

Le gouvernement Netanyahou vient de lancer un plan d’action, « pour investir d’urgence dans la promotion de l’alya et l’aide à l’intégration des juifs de France », qui sont, on le sait, terriblement menacés sur notre terre. Le 22 juillet, à Ashkelon, ville israélienne proche de Gaza, 6 000 Franco-Israéliens avaient afflué de tout le pays pour enterrer le soldat Jordan Bensemoun, mort au combat à 22 ans. Ce garçon avait émigré de Lyon à l’âge de 16 ans pour s’engager dans le corps d’élite de l’armée israélienne. La France est en pole position des pays d’émigration vers Israël. Rien que sur les huit premiers mois de l’année 2014, 4 566 Juifs français ont fait leur alya. En 2013, il y avait déjà eu une hausse importante des départs pour la terre promise : 52 % de plus qu’en 2012. Leur âge médian est de 38,3 ans et ils font partie des classes privilégiées. 30 % d’entre eux ont une profession scientifique, libérale ou technique. Objectif de Netanyahou : attirer 40 000 Français, en plus des 150 000 déjà présents en Israël. Et ça semble marcher. L’Agence juive a considérablement renforcé ses effectifs à Paris et, en un an, 30 000 personnes ont assisté à des réunions d’information sur l’alya. Oui mais, 20 à 30 % des immigrants repartent d’Israël pour revenir en France ou pour immigrer ailleurs. Quelles sont les raisons de cette fuite. Les sites sionistes évoquent évidemment le climat d’insécurité antisémite qui prévaut en France. Mais certains observateurs bien informés relèvent d’évidentes raisons fiscales dont ne bénéficient pas les catholiques qui ne peuvent pas espérer, eux, planquer leur patrimoine au Vatican…

 

Capture 1.JPG

 

 

TRIERWEILER ET CES MAUDITS LIVREURS DE CROISSANTS

 

On se souvient qu’au petit matin, à l’heure du laitier, le Président et l’actrice Julie Gayet se faisaient tranquillement livrer des croissants par un agent du service de sécurité de l’Elysée. Il paraît que depuis, la mégère n’aime plus les croissants. Elle en veut à mort à l’agent de sécurité qui s’est autorisé à frayer avec les croissants. Pas de chance pour lui, il croise Trierweiler qui, après sa crise de nerfs, avait eu une entrevue avec Hollande à leur domicile, rue de Cauchy. Ils prennent tous les trois l’ascenseur pour descendre les six étages de l’immeuble. Et là, l’épouvantable mégère se met à éructer : « Et aujourd’hui, vous n’avez pas apporté de croissants ? C’est ainsi que vous concevez votre métier de policier ? Je ne comprends même pas que vous soyez encore là ! » Trierweiler raconte qu’il regardait ses chaussures, le regard embué. Et François ne disait pas un mot…

 

APRÈS LES “ SANS-DENTS”, CES ODIEUX HANDICAPÉS…

 

Les pauvres sont, selon Hollande, des “sans-dents”. Et les handicapés ? Il faut, comme chacun le sait, s’en méfier. L’ex-première dame interrogeait le président au sujet de Philippe Croizon, sportif amputé des quatre membres et qui a relié les cinq continents à la nage. Réponse de l’hurluberlu : « Je n’aime pas les handicapés qui font commerce de leur handicap ». Il n’a pas forcément tout à fait tort, au demeurant. La vénalité des handicapés est bien connue depuis la présidence de Hollande…

 

DÉSESPÉRANTE RÉSISTANCE EUROPÉENNE…

 

Les lecteurs de RIVAROL connaissent le sénateur Roberto Calderoli, vice-président du Sénat, membre de la Ligue du Nord et qui fut souvent en pointe dans le combat contre l’invasion. Il s’était fait remarquer le 12 juillet 2006, en affirmant que l’Italie a battu une équipe (de France de football) qui, pour obtenir des résultats, « a sacrifié son identité en alignant des nègres, des musulmans et des communistes ». Il avait salué le titre de champion du monde de l’Italie comme « une victoire de l’identité italienne d’une équipe qui, (elle), a aligné des Lombards, des Napolitains, des Vénitiens et des Calabrais ». Il s’en était pris récemment, sans beaucoup de finesse, il est vrai, à l’ex-ministre de l’Intégration, Cécile Kwenge, d’origine congolaise, et l’avait traitée d’orang-outang. Las, il a découvert mi-août… un serpent de deux mètres dans sa cuisine. Il aurait aussi perdu sa mère, depuis quelques mois. Du coup, il soupçonne être victime d’un « macumba », d’une malédiction, et d’avoir été ensorcelé. Par qui ? Mais par le père congolais de Cécile Kyenge. Ce dernier aurait organisé une cérémonie pour guérir le sénateur de son racisme… On se dit qu’on a du souci à se faire avec des résistants qui croient en des fadaises pareilles… Consternant.

 

QUAND GANDHI ÉCRIVAIT À HITLER EN LUI DONNANT DU “MON CHER AMI”…

 

Voici la lettre adressée à Hitler par Gandhi, le 23 juillet 1939. « Mon cher ami, des amis m’ont encouragé à vous écrire au nom de l’humanité. J’ai résisté à leur requête, pensant qu’une lettre de ma part serait une impertinence. Mais quelque chose me dit que je ne dois pas faire de calcul et que je dois faire cet appel, quel qu’en soit le prix. Il est assez clair que vous êtes aujourd’hui la seule personne au monde qui puisse empêcher le déclenchement d’une guerre pouvant réduire l’humanité à l’état sauvage. Devez-vous payer ce prix pour atteindre votre objectif, aussi précieux vous semble-t-il ? Ecouterez-vous l’appel d’un homme qui a délibérément évité la solution de la guerre, non sans un certain succès ? » Et Gandhi de conclure : « Je sollicite néanmoins votre pardon au cas où j’ai commis une erreur en vous écrivant. Je reste Votre ami sincère, Sd. M. MK Gandhi. » Rappelons que si Gandhi est aujourd’hui un personnage vénéré, il y a en Inde bien plus de statues de Shandra Bose que de Gandhi. Shandra Bose, qu’évoque Duprat dans ses “cahiers”, fut le vrai leader du nationalisme et du “fascisme” indien et leva une division indienne qui combattit aux côtés des divisions allemandes.

 

Capture 2.JPG

 

 

LE PÈRE DE MARION LE PEN EST MORT

 

Roger Auque vient de mourir à l’âge de 58 ans. Journaliste, il avait été l’otage pendant plus d’un an, du Hezbollah au Liban, en 1987. Celui qui se qualifiait lui-même de « grand reporter, baroudeur et play-boy » s’était battu aux côtés des phalanges libanaises avant de choisir la plume plutôt que le fusil. Nicolas Sarkozy le nomma en décembre 2009 ambassadeur de France en Erythrée. C’est la journaliste Christine Clerc qui révéla, dans son livre Les conquérantes ce que tout le monde savait dans le milieu nationaliste : Roger Auque est le père biologique de Marion Maréchal Le Pen, petite-fille de Jean-Marie Le Pen et fille de Yann Le Pen.

 

HORREUR : JACK L’ÉVENTREUR SERAIT JUIF

 

Le mystère serait enfin résolu. « Jack the Ripper », le tueur en série responsable d’au moins cinq meurtres de prostituées à l’automne 1888, serait un coiffeur juif polonais du nom d’Aaron Kosminski. Cette affaire, qui a passionné le monde, avait amené de multiples personnes à être suspectées, depuis un petit-fils de la reine Victoria jusqu’à l’ancien Premier ministre William Gladstone. Des analyses ADN sur un châle qui aurait appartenu à une des victimes de Jack l’éventreur démontreraient qu’il s’appellerait Aaron Kosminski, un juif polonais de 23 ans, immigré en Angleterre avec sa famille pour fuir les pogroms russes et qui fut suspecté, mais relâché par la police, faute de preuves. Il fut interné, deux ans plus tard, pour schizophrénie et restera dans un asile jusqu’à sa mort, en 1919.

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici. 

 

Les commentaires sont fermés.