Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2014

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3147 du 25 juin 2014

 

L’IMPROBABLE bestiole qui siège à l’Elysée n’a certes aucune compétence pour diriger la France. Pas grave. Il se rattrape en commentant les matchs de la Coupe du monde de football. Le chef de l’Etat a regardé le match avec les médaillés français des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Sotchi, conviés pour la circonstance dans la salle des fêtes du palais de l’Elysée. La France l’avait emporté 3-0 face au Honduras. Du coup, il s’est autorisé à donner des conseils. Pas de triomphalisme, il appelle à rester « serein et prudent », ajoutant cette haute considération : « Il fallait l’emporter parce qu’on sait bien que c’est un match qui pouvait psychologiquement marquer les esprits. » « Ce n’était pas facile », a commenté François Hollande à l’issue du match, assurant avoir découvert « une équipe solidaire, une équipe qui savait marquer des buts […] et puis une équipe qui a dû résister à un choc physique » ; « Je pense que pour les jeunes de France, c’est un bel exemple. »

 

ALERTE ! ET VOICI QUE LE PINGOUIN SE PIQUE DE COMMENTER LA COUPE DU MONDE

 

Mais attention, dit le sélectionneur bis de l’équipe de France, il ne faut pas « s’emballer » : « la France a encore deux matchs à jouer pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la compétition », ce que nous ignorions. Supporter « de tout cœur » des Bleus, pronostiqueur “confiant” en la victoire tricolore, il a suscité quelques sarcasmes sur la Toile. La députée UMP des Yvelines Valérie Pécresse y est allée de son tacle : « F. Hollande en commentateur sportif à l’Elysée alors que les grévistes de la SNCF prennent en otages les lycéens le jour du bac : surréaliste ». Certains commentateurs relèvent que l’oiseau prend de sérieux risques en usant de grands mots, tels « l’unité de la France ». Et si l’équipe de France venait à sombrer lors des prochains matchs ? Une stratégie de communication qui pourrait s’avérer périlleuse. Le chroniqueur Bruno Roger-Petit note très justement sur le site du Nouvel Observateur : « En vérité, si François Hollande entend vraiment capitaliser sur l’événement, il conviendrait de lui recommander de pratiquer la discrétion qui sert l’authenticité ». C’est à dire de la boucler… Mais ces egos boursoufflés en sont-ils capables ? On se souvient, en 2010, avant le premier match contre l’Uruguay, de Nicolas Sarkozy qui avait directement appelé le sélectionneur Raymond Domenech, histoire d’encourager l’équipe de France. La France avait terminé dernière de son groupe, quelques jours plus tard, avec zéro victoire au compteur. Pure méchanceté de ma part, je ne peux m’empêcher de penser que Hollande a une tête à apporter la scoumoune…

 

“OH FRANCE ! VOICI LE JOUR OÙ IL FAUDRA TE RENDRE DES COMPTES !”

 

Les troupes de l’ex-FLN devaient, grâce en soit rendue à Hollande, défiler sur les Champs-Elysées, le 14 juillet. Découvrez ce couplet de l’hymne national algérien : « Ô France ! Le temps des palabres est révolu. Nous l’avons clos comme on ferme un livre. « Oh France ! Voici le jour où il te faudra rendre des comptes. Prépare-toi ! Voici notre réponse, le verdict ! Notre Révolution le rendra. Car nous avons décidé que l’Algérie vivra ! Soyez-en témoins ! Soyez-en témoins ! Soyez-en témoins ! » L’annonce en avait été faite par Kader Arif, secrétaire d’État aux Anciens combattants et le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, carpette en diable, avait même renchéri lors de sa visite en Algérie le 20 mai dernier : « C’est une preuve que nous sommes entrés dans une phase pacifiée avec l’Algérie » (AFP). Oui, mais en définitive, il n’y aura pas de militaires algériens le 14 juillet à Paris (Sources : le quotidien algérien El Watan du 18 juin 2014). C’est désormais officiel. La position du gouvernement algérien est claire et sans appel : « On pourra imaginer un défilé militaire ensemble lorsque l’ancienne puissance coloniale présentera ses excuses pour les crimes commis en Algérie. » Et Saïd Abadou, ancien ministre des Moudjahidines, en rajoute sur le journal El Khabar : « Nous refusons toute manifestation de militaires algériens à côté des soldats de l’ancienne puissance coloniale. Ce sujet ne doit même pas être abordé tant que la reconnaissance de la criminalisation du colonialisme n’est pas réglée. » Quelle arrogance !

 

Capture 1.JPG

 

 

L’HOMONCULE XAVIER BERTRAND DONNE DES ORDRES À MARINE SUR RADIO J

 

Personne ne le connait, mais l’ancien ministre UMP Xavier Bertrand, qui prétend être candidat à la prochaine élection présidentielle, a donné des ordres à Marine Le Pen. Sur Radio J, of course, une radio juive. Xavier Bertrand a jugé que la présidente du Front national, Marine Le Pen, devait suspendre son père de « toutes ses fonctions ». Et, attention, ce n’est « pas une brouille familiale » à laquelle on assiste, mais c’est « la question du vrai visage du Front national » qui est posée. Cet extravagant oiselet, par ailleurs député-maire de Saint-Quentin (Aisne) poursuit gravement : « Jean-Marie Le Pen est président d’honneur du Front national, il y a deux mots de trop. Président, car quand on a tenu des propos comme ceux qu’il a tenus, on ne peut pas le rester et il n’y a pas d’honneur. C’est le déshonneur total ! » L‘excité du bocal’, pour reprendre le qualificatif que donnait Jacques Laurent à Sartre poursuit plaintivement : « Marine Le Pen a parlé d’une faute politique de son père, je suis choqué. […] Pour moi, c’est une faute morale et il faut qu’elle reconnaisse la faute morale ». Sévèrement donneur de leçons, il ajoute : « Quand, aujourd’hui, Mme Le Pen semble prendre timidement ses distances avec Jean-Marie Le Pen, il faut qu’elle aille jusqu’au bout, qu’elle le suspende de toutes ses fonctions, mais qu’elle fasse elle-même le ménage dans son propre entourage », (bref, qu’elle les carpacciote, qu’elle les découpe en fines rondelles, qu’elle les écartèle, qu’elle les extermine et qu’elle en finisse avec une petite giclée de Zyclon B). Oui mais, selon lui, elle « n’est certainement pas prête à prendre les mesures qu’il faut pour écarter définitivement du Front national les personnes qui pensent comme Jean-Marie Le Pen ». « Le Front national sera toujours prisonnier du passé » conclut gravissimement ce zozo exceptionnel. Et la connerie sera toujours prisonnière de la connerie… Quand Marine Le Pen comprendra-t-elle qu’il ne sert à rien de faire la moindre concession à ces gens-là ?

 

“LE FN, UN PARTI STRUCTURELLEMENT RACISTE”

 

Toute à son opération de cirage de pompes de la communauté juive, Marine Le Pen a aussi déclaré dans cette interview : « Je ne cesse de le répéter aux Français juifs, qui sont de plus en plus nombreux à se tourner vers nous : non seulement le Front national n’est pas votre ennemi, mais il est sans doute dans l’avenir le meilleur bouclier pour vous protéger, il se trouve à vos côtés pour la défense de nos libertés de pensée ou de culte face au seul vrai ennemi, le fondamentalisme islamiste ». Réponse en forme de remerciement pour tant de sollicitude, de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) : « Aujourd’hui, c’est le Front national, parti structurellement raciste et antisémite, qui est une menace pour les juifs et les autres ».

 

Capture 2.JPG

 

 

PHILIPPOT SOUTIENT LES GRÉVISTES DE LA SNCF !

 

Alors que les Français étaient massivement exaspérés par cette grève imposée par quelques minoritaires de la SNCF et des syndicats tels la CGT et Sud-Rail et même si l’on peut à bon droit être critique envers une totale libéralisation du rail, le vice-président du FN, Florian Philippot n’a rien trouvé de plus intelligent que de déclarer qu’il “comprenait” les grévistes, ajoutant qu’ils avaient « des motivations de bonne foi, d’intérêt général et (qu’il) ne voulait pas criminaliser par avance un mouvement social ». Les usagers pris en otage sans qu’ils n’y soient pour rien apprécieront.

 

LE GRAND INTELLECTUEL JAMEL DEBBOUZE S’AUTORISE À VIVEMENT CRITIQUER LE FN

 

Le pseudo-comique Jamel Debbouze a livré au Monde son avis sur ces salauds de partisans du Front national. Notons que cela prouve l’état de décrépitude totale de ce quotidien qui relaie une telle insignifiance. Ce crétin prétend penser. Voici ses propos : « Il faut faire très attention aux discours [du FN] qui tentent d’arrondir les angles. Marine Le Pen — je devrais dire Jean-Marine Le Pen (que cet imbécile est drôle !) n’a pas changé, ses paroles sont dangereuses et font du mal à la France. Les gens qui y adhèrent sont fous. » A l’instar de Yannick Noah, il souhaite l’engagement des milieux culturels face à la montée du FN. Il a cette puissante pensée : les artistes doivent « gueuler […] que l’on vit dans l’ère du métissage, qu’on n’a pas d’autre alternative que de faire avec l’autre, que l’étranger n’est pas une mauvaise nouvelle, mais, au contraire, une très bonne nouvelle, qu’il faut faire corps ensemble face à l’adversité ».

 

Rivarol.JPG

 Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

 

Les commentaires sont fermés.