Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2014

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRobert SPIELER

 

RIVAROL N° 3133 du 20 mars 2014

 

ON SAIT que les Britanniques ont un certain sens de l’humour. Chris Joannides, conseiller municipal conservateur du district londonien d’Enfield, le paie très cher. Sur sa page Facebook il avait posté une photo d’une femme en burqa, flanquée de sa fille, également en burqa, et de deux sacs-poubelles. Légende : « Je l’ai rencontrée là et je lui ai dit qu’elle avait trois beaux enfants. Elle n’avait pas à se mettre en rage et à me menacer. C’était juste une erreur ! » Du coup, la police, la justice, les media, les lobbys, ses amis qui aujourd’hui ne sont plus ses amis, le parti conservateur ont glapi d’importance. Il fallait qu’il fût exécuté. Le groupe conservateur au conseil municipal d’Enfield a immédiatement suspendu Joannides. Le Guardian a consacré tout un article à ce « racisme contre les musulmans ». Selon Azad Ali, président du Muslim Safety Forum, « c’est un exemple choquant de l’islamophobie institutionnalisée et normalisée. Nous comptons que le Parti conservateur prendra une position vigoureuse contre ce comportement, et qu’il prouvera que ses efforts en direction de la communauté noire et des minorités ethniques ne sont pas purement symboliques. Nous suivrons en outre cette affaire avec la police de Londres et veillerons à ce que toute la rigueur de la loi soit appliquée ». Et qu’a fait Cameron qui cherche à accroître la popularité (faible) du Parti conservateur parmi les minorités ethniques ? Il s’est couché ! Joannides quant à lui a expliqué qu’il n’était pas raciste. La preuve, il est issu d’une minorité “ethnique” (il est chypriote grec). Que voulez-vous que je vous dise. Avec des combattants pareils, on n’est pas sorti de l’auberge…

 

1.jpg

 

 

HOLLANDE, UNE HONTE POUR LA FRANCE

 

Comment est-il possible d’être aussi nul, aussi nullissime, aussi crétin ? C’en est presque incroyable. Hollande, cet exceptionnel zozo, n’a rien trouvé de mieux, lors du dîner du CRIF, où ce lèche-botte de première bourre était évidemment présent, histoire de se prosterner devant les kippas, que d’évoquer avec émotion l’affaire Merah. Hollande avait osé déclarer : « C’est le fanatisme et non l’islam, qui a guidé le bras assassin de Merah à Toulouse et à Montauban lorsqu’il a abattu Jonathan, Gabriel, Arieh, Myriam, Imad Ibn Ziaten, Mohamed Legouad et Abel Chennouf. Quatre juifs, trois musulmans. Tous Français ». Problème : Abel Chennouf, militaire tué par Mohamed Merah à Montauban, n’était absolument pas musulman, mais catholique. Le père d’Abel Albert Chennouf-Meyer a protesté dans une lettre ouverte à François Hollande, évoquant une « agression verbale ». Il a écrit au Pingouin : « Lors de votre intervention au dîner du Crif […], vous affirmiez dans votre discours […] que Merah avait assassiné quatre juifs et trois musulmans. Mon épouse Katia, Tony et Sabrina mes enfants et moi-même, nous nous élevons et condamnons fermement votre inculture, votre agression verbale et votre mépris vis-à-vis de notre enfant Abel Samy Arnaud, qui est catholique de son état et non musulman. Je vous saurai gré de ne plus citer le prénom de mon fils, laissez-le dormir en paix ». Et il conclut par ces mots : « J’en veux plus à l’Etat qu’à Merah ! » Décidément, Hollande est une honte pour la France…

 

LE DALAÏ LAMA, UN GRAND COMIQUE DANS SON GENRE…

 

Le dalaï lama était il y a quelques jours en visite officielle à Washington. Il n’a pas manqué de dire des choses importantes. Interrogé sur le mariage homosexuel, il a répondu : « Si deux personnes, un couple, estiment que c’est plus pratique (?), que cela les satisfait plus et que les deux côtés sont d’accord, alors d’accord ». Il a bien entendu, condamné l’homophobie, expliquant que « c’est une violation des droits de l’homme ». Et dire qu’il y a encore des gens pour croire que le dalaï-lama est un grand homme !

 

UN ÉTONNANT ROMAN “UCHRONIQUE”

 

C’est Bruno de Cessole qui évoque dans Valeurs actuelles un étonnant roman de Bernard du Boucheron, Le cauchemar de Winston (Editions du Rocher, 190 pages, 17 euros) qui paraît le 20 mars. Rappelons ce qu’est l’uchronie : c’est la tentation de refaire l’histoire avec des “si”. Si Louis XVI n’avait pas été arrêté à Varennes, etc. Bernard du Boucheron évoque la Seconde Guerre mondiale. Le Führer renonce à attaquer la Russie, et conclut avec Staline un traité de paix et d’amitié perpétuelle. L’Angleterre et le Reich se partagent leurs zones d’influence, suite à la médiation entreprise par Rudolf Hess. En France, le successeur du Maréchal, décédé en 1951, est un ancien secrétaire d’Etat aux prisonniers, qui avait séduit le Maréchal. François Mitterrand comme successeur du Chef de l’Etat français… Il fallait oser. Notons cependant en passant que si Hitler n’avait pas lancé l’opération Barbarossa et attaqué l’Union soviétique, la défaite de l’Allemagne aurait été assurée avec certitude quatre ou cinq ans plus tard. Les gigantesques capacités en hommes et en réarmement de Staline n’auraient pas permis de tenir sur la durée. C’est la thèse que développe en tout cas Benoist-Méchin dans un de ses ouvrages.

 

MARIAGE FORCÉ CHEZ LES CATHOS, DE QUI SE MOQUE-T-ON !

 

Un clip censé lutter contre les « mariages forcés » vient d’être diffusé à l’occasion de la Journée des Femmes. Il s’agit du “mariage” d’une petite fille de huit ans organisé par des parents très “BCBG” (Julie Gayet, la compagne de Hollande, et Alexandre Astier) avec un de leurs amis, un beau spécimen de vieux dégénéré. La “cérémonie” a lieu dans une somptueuse mairie de beau quartier avec grand escalier éclairé par un vitrail d’art chrétien. Le viol de la fillette est évidemment accompli. Dans la chambre apparaît fugacement un crucifix. L’ambiance est là. Les mariages forcés sont, comme on le sait, le fait, majoritairement des Chrétiens. Pas des Musulmans ! Surtout pas ! Bon, certes, Aïcha, âgée de six ans, fut donnée par son père, Abu Bakr à Mahomet, mais celui-ci sut se montrer raisonnable. Il ne consomma le mariage que lorsque l’enfant fut âgée de neuf ans… En attendant, l’AGRIF de Bernard Antony ne goûte absolument pas la plaisanterie et a décidé de porter plainte pour attaque et diffamation à l’encontre de la société chrétienne.

 

CETTE MÉPRISABLE “DROITE” PARISIENNE

 

GayLib a organisé vendredi 7 mars un « apéro politique » en présence de Roselyne Bachelot, de Nathalie Kosciusko-Morizet et de la candidate UMP à la mairie du IIIe Marie-Laure Harel. Cette dernière s’est prononcée en faveur de la GPA et a dénoncé « le manque cruel de courage de la gauche » qui n’a pas ouvert la PMA aux couples de femmes. Et elle ajouta : « On n’a pas été très progressistes à droite sur le mariage. Je suis déçue par la position de l’UMP, mais le mariage n’est pas la seule raison pour laquelle on choisit un parti. Nous sommes en train de faire chez nous le travail que d’autres ont fait à gauche il y a 10 ans. » Et elle précisa que si la droite remportait la municipalité, les subventions aux associations LGBT ne diminueraient pas. Il est bon de le savoir avant les élections.

 

RIONS… À PROPOS D’UNE DÉCLARATION D’IMPÔTS

 

A la question : Avez-vous des personnes à votre charge ? Un citoyen a répondu :

2,1 millions d’immigrés illégaux,

4,4 millions de chômeurs,

900 000 criminels répartis dans 85 prisons

650 crétins au parlement,

+ la totalité de la Commission Européenne.

L’administration lui a renvoyé sa déclaration en disant que sa réponse était inacceptable.

La personne a alors demandé : Pourquoi, j’ai oublié quelqu’un ?

 

LA MAGISTRATURE EN TABLIER

 

L’article paru sur le site Le Point.fr est des plus étonnants. Son titre : la magistrature en tablier et son sous-titre : « Gilbert Azibert (premier avocat général à la Cour de cassation), soupçonné d’avoir renseigné Nicolas Sarkozy, appartient à la franc-maçonnerie. Ce qui pose la question de sa double allégeance… » Gilbert Azibert aurait renseigné Nicolas Sarkozy sur une procédure en cours devant la Cour de cassation en lien avec l’affaire Bettencourt. Il aurait fait, il y a quelques jours, une chute malencontreuse dans les escaliers. D’aucuns évoquent une tentative de suicide. Toujours est-il que l’article excellent du Point y va franco de port. Extraits : « Ils troquent quelques heures par mois leur longue robe noire pour une autre panoplie : tablier et gants blancs. À tous les étages de la magistrature, et surtout aux plus élevés — c’est à cela que ça sert —, les francs-maçons sont là ». Un autre titre de l’article : « Un serment contre l’autre » Gilbert Azibert est l’un des dignitaires de la Grande Loge nationale française (GLNF), une loge dite plutôt de droite et connue pour son affairisme. L’auteur de l’article, qui ne manque ni d’insolence, ni de pertinence, ni de courage, poursuit : « Comme tous ses collègues initiés, il a donc prononcé deux serments : l’un dans les prétoires, l’autre en loge. Au-delà de l’affaire des écoutes, son exemple met en lumière toutes les difficultés qui résultent de cette double allégeance : est-ce que l’une, professionnelle, prend toujours le pas sur l’autre, discrète ? Une question d’autant plus douloureuse qu’aucun magistrat, en France, n’a jamais eu le courage d’effectuer son “coming out”. C’est obligatoire en Grande-Bretagne. En Italie, où le souvenir de la loge P2 demeure vivace, il est interdit de cumuler les deux statuts, l’un public, l’autre caché. Aux États-Unis, les francs-maçons assument et même affichent équerre et compas jusque sur leurs plaques d’immatriculation. En France, c’est l’omerta. Résultat : dès qu’une affaire éclate, le soupçon jaillit. » Bien dit ! En attendant, on apprend qu’“Annulator” était son surnom en tant que secrétaire général du ministère de la Justice, et président de la chambre de l’instruction à Paris où il exterminait allègrement des dossiers parfois sensibles. On se demande au profit de qui…

 

2.jpg

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

 

Les commentaires sont fermés.