Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2014

Une séance ordinaire de reprogrammation mentale des petits Français

La scène se déroule à l’école primaire de Saint-Bohaire, avec la participation de la Scène nationale de Blois. Cette « scène » est sponsorisée notamment par la Nouvelle République, qui a diffusé cette vidéo.

 

 

Une propagande totale à travers toute l’Europe et jusqu’en Suisse, où des élèves de 10 ans vont être contraint de regarder un film interdit pourtant aux moins de 16 ans, No Place on Earth.


Ce film, pour démontrer l’existence de la “Shoah” est centré autour de cinq familles qui… y ont réchappé en se cachant dans des grottes en Ukraine – l’histoire ne dit pas si ce fut avec des loups.
Le film a été interdit au moins de 16 ans en raison de scènes violentes, qui seront donc infligées à de jeunes enfants pour la seule nécessité d’imposer de force le dogme de la “Shoah”. Aux États-Unis, le film est interdit au moins de 13 ans, classification habituelle de films exposant par exemple des scènes de torture.

« Le sujet est difficile, mais les images ne sont pas choquantes » a indiqué une responsable juive à l’origine de l’opération de rééducation.

 

Contre-info.JPG

 

Les commentaires sont fermés.