Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2014

François Hollande ridiculise la France !

timthumb.jpg

N’ayant aucun goût pour le voyeurisme ni le zèle crypto-totalitaire de certains de mes confrères pour la « transparence », je me serais volontiers passé de parler de la vie privée du président François Hollande.

Mais c’est lui-même qui – comme d’ailleurs son prédécesseur, auquel il prétendait si bien s’opposer – a mis en scène cette vie privée pour ses intérêts politiques. C’est lui-même qui a fait du « Gayetgate » une affaire d’État – qui a, en particulier, le « mérite » de distraire l’attention du peuple de problèmes un tantinet plus graves !

Ce qui me gêne dans cette affaire, c’est d’une part ce que cela révèle du personnage, et d’autre part – et surtout – l’image que cette affaire donne de notre pauvre pays à l’étranger.

S’agissant du caractère de François Hollande, nous aurons pu constater sur pièces que l’homme était un adolescent immature, incapable de fixer ses affections et incapable d’engagement durable.

Nous aurons pu constater aussi qu’il était un menteur patenté, puisque, d’après la presse, lorsqu’il disait que Valérie Trier­weiler était la femme de sa vie, il commençait à aller regarder ailleurs. Au moins Mitterrand ne prétendait pas que Danielle était la femme de sa vie !

Et nous avons constaté l’abyssal mépris qu’il porte aux autres êtres humains. Je ne peux pas dire que j’aie une tendresse immodérée pour Mme Trier­weiler, qui m’a toujours semblé la quintessence de la bobo de gauche imbue d’elle-même et qui nous a coûté une fortune. Mais, enfin, lui apprendre sa répudiation par voie de presse est le summum de la goujaterie.

Cependant, c’est surtout l’image de la France à l’étranger qui me préoccupe. Comment voulez-vous qu’un chef d’État étranger ait la moindre envie de discuter avec un pareil personnage ? Et, s’il le fait malgré sa répugnance, quelle estime pourra-t-il lui accorder après ces palinodies ?

Palinodies coûteuses d’ail­leurs, puisque, malgré tous les démentis, il est probable que Mme Trierweiler ait, de rage, cassé un vase de Sèvres inestimable. « Le Monde », quotidien de la bien-pensance, appelé à la rescousse pour faire taire la « rumeur », l’a « sourcée » sur un blogue « militant », le 20 janvier. Manque de chance, le « Daily Telegraph » du 19 faisait état de la même information. Il est vrai qu’il est plus simple de faire taire un blogue militant qu’un quotidien britannique. Cela en dit long, en tout cas, sur la connivence entre politique et médias – et spécialement sur la complaisance de ces derniers pour Hollande…

Jean Rouxel dans les 4 verites

Altermedia.JPG

Les commentaires sont fermés.