Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2013

Islamisation de la France : prophétie

Un peu comme un médecin qui voit s’accumuler les symptômes d’une pathologie de crise chez son malade, lequel n’en tient aucun compte, nous sommes un certain nombre à avoir mis en garde, depuis plus de dix ans, contre un processus inéluctable. (1) Ce processus a pour carburant la démographie (immigration incontrôlée et natalité supérieure des allochtones), l’aveuglement irresponsable des élites souvent masochistes ou complices, la volonté offensive et de nature bien plus ethnique que religieuse de l’islam qui opère par la ruse, l’intimidation (2) et…la loi du nombre.

Les combats pour la ”laïcité” et les références à la ”République” sont partout en recul. L’islam s’impose, en progressant à pas de mouches mais à pas rapides. Récemment – exemple parmi tant d’autres – la commune de Raincy (93) a voulu réserver un club  de sport aux femmes. Les exemples se multiplient partout où les musulmans deviennent des fortes minorités ou des majorités : imposer leur loi aux autres, progressivement, dans une terre qu’ils sont en train de conquérir (Dar Al Arb) par le bas, par le peuplement,  sans combat : la nôtre. 

En dépit de la loi chiraquienne contre le port du voile islamique, dans certaines circonstances, (3) qui est une barrière de papier, nous risquons de voir progressivement s’installer le processus suivant. À la fois dans les communes de plus en plus nombreuses qui auront des majorités arabo-musulmanes (et bientôt des municipalités arabo- musulmanes) mais aussi au niveau national.

 

A) Évolutions au niveau local

1)   Abolition progressive de facto de l’interdiction du voile féminin dans les espaces administratifs et de service public, y compris l’école et les lieux de travail. (4) 

2)   Généralisation du port du voile dans les zones à forte majorité musulmane, avec pression sur les non-musulmanes d’en faire autant.

3)   Abolition de la mixité dans les piscines et lieux sportifs et, peu à peu, dans certaines écoles primaires.

4)   Repas sans porc dans les cantines scolaires, interdiction de l’alcool dans les réceptions officielles avec musulmans présents ; disparition progressive des commerces vendant de la charcuterie, de l’alcool, des produits non hallal.

5)   Adoption subreptice des règles de la charia dans les municipalités à majorité musulmane ; subventions des lieux de cultes et associations musulmanes. Non-entretien systématique des églises et chapelles, démolies ou peu à peu converties en mosquées.

6)   Changement de nom de communes aux consonances trop « chrétiennes ».

7)   Ouverture d’écoles coraniques ou madrasas. 

B) Évolutions au niveau national

1)    Suppression de jours fériés de fêtes calendaires chrétiennes au profit de fêtes musulmanes (l’Église sera d’accord, ne vous inquiétez pas).

2)      Salles de prière musulmanes obligatoires dans les GE et les PME.

3)      Abolition généralisée de l’interdiction du port du voile en tous lieux.

4)      Modification des programmes et manuels scolaires de manière à supprimer (en sciences et en histoire) tout ce qui est ”anticoranique”.

5)      Durcissement des lois contre l’”islamophobie” et impossibilité progressive de toute critique des dogmes musulmans.

6)      Enseignement de l’arabe privilégié dans l’Éducation nationale.

7)      Remise en cause des mariages homos et de la ”parité” sexuelle (ça, c’est plutôt drôle…)

8)       Et pour couronner le tout, modification de la politique étrangère de la France islamisée qui s’ouvrira en outre de plus en plus à une immigration massive de provenance musulmane. 

Vous pouvez imaginez le reste. Tout cela a déjà commencé. Je ne fais qu’anticiper l’évolution d’une courbe.  Cela vous semble aujourd’hui impensable ? Mais dites-vous bien que, si rien ne change, la majorité de la population de la France sera musulmane en 2050 ! Tout cela sera alors parfaitement possible !  La logique démographique sera à l’œuvre mais aussi les conversions massives par pression ou confort social qui risquent inévitablement de surgir. L’intégration, l’assimilation, oui, mais à l’envers.

Bien sûr, comme je l’ai déjà indiqué dans plusieurs de mes essais, certaines de ces évolutions vont heurter de front la gauche bien-pensante (notamment féministe et pro-gays) : la contradiction va être terrible avec l’islamophilie (au nom de l’”antiracisme”) des progressistes, idiots utiles. De même (cf mon essai La Nouvelle Question Juive, Éd. du Lore), les Juifs et les adversaires de l’antijudaïsme vont avoir du souci à se faire.  

Ce scénario repose sur l’hypothèse que le navire coulera doucement, que la France disparaîtra dans la tiédeur (la Warmtod, la ”mort tiède”, dont parlait Konrad Lorenz), sans crise majeure, sans combat. Le remplacement…Cependant, il y une raison d’espérer : une telle islamisation de la France (et d’une partie de l’Europe) qui est en route, correspond aussi à une modification négative disons désadaptative du substrat ethno-culturel. Autrement dit, une telle islamisation (et ethno-métamorphose) de la France va nécessairement déboucher sur des crises traumatiques majeures, passé un certain seuil :

1) crise exogène : déclassement du pays, décrochage économique ; 2) crise endogène : communautarisme conflictuel, rupture de la paix sociale, guerre civile de basse intensité, pour commencer…  

C’est pourquoi l’histoire, comme toujours, est ouverte et qu’il ne faut désespérer de rien. L’islamisation et ce qui s’ensuit avec elle ne sont pas une fatalité. Mais les éviter se fera dans la douleur et le conflit, car nous avons dépassé, depuis environ l’an 2000, ce qu’on pourrait appeler, non pas exactement le ” point de non retour”, mais  le seuil de retour pacifique. 

Guillaume Faye

(1) Cet article m’a été inspiré par la lettre de Mme Laure Fouré, de Riposte laïque, à Valeurs Actuelles (24-30.10/2013)

(2). Cf. la notion d’ ”islamophobie”, légalisée mais monstre juridique en regard du droit laïc et républicain.

(3) Très souvent le voile est porté par provocation idéologico-ethnique.

(4) Bourguiba et Nasser doivent se retourner dans leur tombe, eux qui avaient voulu, à l’époque ”moderniser” leur pays.

 

"J'ai tout compris"

Les commentaires sont fermés.