Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2013

Les Roms sont-ils devenus une arme ?

rom.jpg

La France, ce n’est pas une question mais hélas un constat, est complètement gagnée par le délire. La société est devenue maboule, et force est de constater que le modèle vient d’en haut, à savoir d’un gouvernement qui tourne à vide telle une girouette affolée par le vent.

Ainsi a-t-on pu entendre, en ce lundi matin, un dénommé Grégory Lecocq, représentant des salariés de l’imprimerie Goossens à Marcq-en-Barœul, déclarer sur RTL qu’il y avait une alternative à l’explosion des bonbonnes de gaz amarrées depuis trois jours sur le toit de son usine : l’installation d’un camp de Roms sur le site.

Le chantage ne paie pas, ou ne paie plus. Deux salariés en grève de la faim depuis huit jours, ça émeut moins qu’une Leonarda à Mitrovica et ce n’est certes pas le sort des 127 salariés d’une usine d’emballages alimentaires qui va faire descendre des armées d’adolescents boutonneux dans la rue. Et puis, dans une société qui compte les rots des vaches et les pets des ovins, l’explosion au gaz fait plutôt mauvais genre. Alors, plein de bon sens, Monsieur Lecocq a eu une idée : « Les Roms, ça gêne et personne n’en veut », a-t-il dit, alors c’est vrai, pourquoi ne pas les mettre dans les pattes d’un patron (le groupe belge Van Genechten Packaging) qui demeure aux abonnés absents ?

Et pourquoi pas, au fond, faire des Roms (et assimilés) une arme fatale puisque, sous des dehors humanistes, c’est ce que tout le monde fait déjà, y compris au sommet de l’État ?

 Marie Delarue

 

Bd Voltaire.JPG

Les commentaires sont fermés.