Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2013

Les Roms comme partie émergée de l'iceberg

zzzzzMarine_Le_Pen_-_cropped%20Copier.jpg

La polémique récente au sujet des Roms est propice à quelques réflexions. Elle est révélatrice d’une tactique qu’use depuis ses débuts l’actuel gouvernement.

1/ Monopoliser l’attention des Français sur des sujets différents qui ne présentent en aucun cas un intérêt vital pour notre pays. A titre d’exemple, on sait que le monde homo refuse dans sa grande majorité le mariage dont il considère que c’est une forme d’impérialisme culturel de la part du monde hétéro. On sait aussi que dans les pays où ce mariage a été légalisé, il n’a eu en terme de chiffre que très peu de succès. Pourtant, le gouvernement a su pousser dans la rue des milliers de Français naïfs mais sincères, faisant oublier par ce moyen, les fléaux cette fois ci majeurs, qui frappent notre beau pays. On sait d’ailleurs aussi le discrédit qui touchait la droite à cette époque suite aux affrontements destructeurs entre Coppé et Fillon pour avoir la place : il n’est pas impossible que la gauche volontairement, ait relancé la droite, justement pour que gauche et droite puissent continuer à se partager en alternance le pouvoir, ce alors que le Front National est le seul mouvement à posséder les solutions à tous les problèmes qui se posent en France.

2/ Sur beaucoup de sujets, le gouvernement, quoiqu’il puisse affirmer, instrumentalise les divers pans de sa majorité, ce de façon à ratisser le plus large ; que vous vouliez entendre un discours de type droitier et c’est Valls qui s’exprime ; que vous vouliez connaître la pensée de gauche et voilà Duflot en première ligne. Qu’attendent donc les uns et les autres pour démissionner s’ils sont vraiment en désaccord avec la politique générale du gouvernement ? En conséquence, la supposée cacophonie au sein du gouvernement, n’est nullement le fait du hasard : elle a été pensée et mise en pratique.
 

romsolidaire.jpg

3/ Sur l’affaire des Roms proprement dite, il est amusant d’avoir entendue émise, l’idée que les Roms, peuple nomade, devaient se sédentariser. En matière alimentaire, cela me fait penser aux ruminants à qui on a fait manger de la viande, s’étonnant de l’arrivée par la suite de l’épidémie de la vache folle : complètement ridicule de faire d’un peuple nomade, un peuple sédentaire, et à l’évidence les Roms ne le veulent pas.

Comme d’habitude, Marine le Pen a recadré presque toute la classe politique en rappelant les fondamentaux. Le problème rom n’est qu’un sous-problème et ce sont des embarras majeurs que connaissent les Français dont il faut s’occuper. Reprenant et développant l'analyse effectuée par Michel Rocard, Marine le Pen rappelle à tous que "la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde". De surcroît, le problème rom nous montre à l’évidence les conséquences néfastes de la politique de Bruxelles, obligeant les pays européens à subir une immigration non souhaitée par les peuples. Ce qui est vrai des roms, l’est tout autant pour les autres.

Gilles Druant

 

Voxnr.JPG

Les commentaires sont fermés.