Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2013

Chronique de la France asservie et… résistante

3350149693.jpgRIVAROL N° 3110 du 3 octobre 2013

 

Robert SPIELER

 

JACQUES Bompard, le maire d’Orange, a été présent à chacune des grandes manifestations contre le mariage homosexuel et milite clairement pour l’abrogation de la loi Taubira. Il avait annoncé qu’il était hors de question pour lui de célébrer un mariage homosexuel et qu’il n’entendait pas déléguer ses pouvoirs à un adjoint ou à un conseiller.

 

JACQUES BOMPARD SE RATTRAPE !

 

Il avait fait marche arrière devant la menace d’une procédure judiciaire et avait accordé sa délégation pour le “mariage” de deux lesbiennes dans sa mairie. Je lui en avais fait, dans cette chronique, le reproche. Voici qu’il s’est rebiffé, mettant finalement ses actes en accord avec ses idées. Il vient de faire voter par son conseil municipal une délibération permettant au maire et à ses adjoints de faire acte de conscience pour ne pas célébrer de mariage entre homosexuels.

Jacques Bompard a déclaré que tout dossier sera transmis au préfet au cas où aucun adjoint n’accepterait de célébrer le mariage, et ce afin que le préfet intervienne en lieu et place des élus.

 

L’IDENTITÉ DE VINCENT PEILLON

 

Gros émoi chez les associations juives, et notamment à l’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF). Pierre Gentillet, Président des jeunes de la Droite Populaire, aurait commis un tweet antisémite nauséabond, forcément nauséabond, qui s’en prend au ministre. Voici le texte du tweet, écrit le vendredi 13 septembre : « La laïcité chez Peillon, c’est de prénommer ses enfants : Salomé, Maya, Elie et Izaak. » Ah bon ?

 

NKM NE SERA JAMAIS MAIRE DE PARIS !

 

Invitée dans l’émission « Tous politiques », Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, a donné sa position face au Front national : «Il y a des sujets sur lesquels il faut être clair une fois pour toutes. Moi, je l’ai fait il y a deux ans». «Je ne renvoie pas dos à dos le FN et le PS et je pense que face aux extrémistes, il ne faut pas s’abstenir […] Dans ce cas-là, moi je vote PS ». Les électeurs du FN, de plus en plus nombreux à Paris si l’on en croit les derniers sondages, apprécieront. NKM n’a aucune chance de l’emporter sans leur appui. Nous savions déjà qu’il n’y avait pas de différence idéologique entre NKM et la candidate socialiste Anne Hidalgo. Elle le prouve une fois de plus par ses déclarations si médiatiquement correctes. Qu’elle retourne aux oubliettes de l’Histoire !

 

 

Spieler 1.jpg

 

CONNAISSEZ-VOUS LE BRUIT DES CHAMBRES À GAZ ?

 

Le club de Tottenham, à Londres, présidé par Daniel Levy, a été de tous temps associé à la communauté juive. Des adversaires du club en profitent évidemment pour le “stigmatiser”. Réponse provocatrice des supporters de Tottenham : ils se proclament « l’armée des youpins ». Rien de plus, rien de moins. Cela a créé une polémique récemment. Clarke Carlisle, le président de l’association des joueurs professionnels a demandé que cessent ces chants qui humilient les antisémites, en déclarant que : « Les supporteurs de Tottenham ont-ils le droit de s’approprier un tel langage qui serait jugé offensant s’il était prononcé par n’importe qui d’autre? ». Il répond par la

négative. Pas du tout, lui a répliqué le Premier ministre Cameron, qui s’y connaît, puisqu’il est lui-même d’origine juive : « Il y a une différence entre des supporters qui se qualifient eux-mêmes de “youpins” et quelqu’un qui utilise ce terme pour insulter une tierce personne. Les discours haineux

doivent être poursuivis mais seulement s’ils sont motivés par la haine ». Compliqué, n’est-ce pas ?

En attendant, l’article qui relate cette amusante histoire, paru sur un site sioniste, conclut par cette information de la plus haute importance : « En face, des supporters de West Ham, un autre club londonien, ont mimé, au stade de Tottenham, le bruit des chambres à gaz. » Le bruit d’une chambre à gaz… On serait curieux de savoir à quoi cela ressemble…

 

 

Spieler 2.jpg

 

ILS SONT AUSSI FOUS EN FLANDRE QU’EN FRANCE !

 

Ceux qui s’intéressent quelque peu à la mode connaissent les célèbres chaussures aux semelles rouges créées par Christian Louboutin qui dispose de boutiques partout. Quel rapport entre Christian Louboutin et la sénatrice du Vlaams Belang Anke Van Dermeersch ? Eh bien cette dernière porte des chaussures de cette marque. Mais encore ? Christian Louboutin vient de porter plainte contre la sénatrice au motif qu’elle porte des chaussures de sa marque sur une affiche du

parti nationaliste flamand, dont le titre est : « L’islam ou la liberté ». On croyait avoir tout vu. Eh bien, non…

 

DÉRAPAGE “ANTISÉMITE” : RADIATION DE L’AVOCAT REQUISE

 

J’avais évoqué dans ces colonnes le cas de cet avocat lyonnais, Me Alexis Dubruel, qui avait eu la suprême audace de demander la récusation d’un magistrat lyonnais, Albert Lévy, en raison de son patronyme à consonance juive, qui avait à juger une affaire « où le père de la prévenue s’appelle Moïse ». L’avocat avait joint à sa requête les pages Wikipédia de “Moïse” et “Lévy”. Evidemment, cela avait sérieusement couiné dans les chaumières. Résultat : le parquet général et le bâtonnier de Lyon ont requis le mercredi 18 septembre la radiation de Me Alexis Dubruel. Le bâtonnier a jugé la requête de l’avocat “nauséabonde” et l’avocate générale évoque des « relents de l’histoire qui reviennent et qui sont intolérables dans les écrits d’un avocat ». Incroyable comme les mots “relents” et “nauséabond” sont à la mode aujourd’hui.

 

JEAN ROUCAS AU FRONT NATIONAL

 

Jean Roucas, humoriste, animateur de télévision et de radio, imitateur, avait connu son heure de gloire dans les années 1980 avec le Bébête Show où il officiait aux côtés de Stéphane Collaro. Après la fin de l’émission, en 1995, il connut des années extrêmement difficiles, entre traversée du désert, problèmes avec l’alcool et même une expérience de SDF. Il était récemment présent au meeting du FN clôturant l’université d’été et a annoncé son ralliement au mouvement (voir RIV. du 19 septembre). Les conséquences ne se sont pas fait attendre malgré le très net recentrage du mouvement opéré par Marine Le Pen et ses proches. Les comédiens qui jouaient une des pièces de Roucas (car il est aussi homme de théâtre) ont annoncé leur retrait. Le milieu du spectacle glapit d’importance, à l’image de Guy Bedos qui, dans une lettre ouverte, le qualifie de “has-been”,

précisant qu’il pensait « qu’il était mort ». Antoine de Caunes, actuel présentateur du « Grand Journal » sur Canal+ s’est lui aussi déchaîné. Jean Roucas réplique : « Les vrais censeurs, ils ne sont pas au FN. Quand on est artiste, on est obligé d’être de gauche. Ce n’est pas le délit de sale gueule, mais de sale pensée. Je suis victime de discrimination professionnelle ». Puis, répondant à Guy Bedos, il dit : « Qui me traite de has been ? Guy Bedos ! Il croyait que j’étais mort, moi je croyais qu’il était muet, car on ne l’entend plus depuis l’élection de François Hollande ». Réplique à Antoine de Caunes : « Quand Antoine de Caunes faisait un million de téléspectateurs, j’en faisais 11 millions ».

 

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

 

Les commentaires sont fermés.