Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2013

Chronique de la France asservie et… résistante

3350149693.jpgRIVAROL N° 3109 du 26 septembre 2013

 

Robert SPIELER

 

CHRISTIANE Taubira vient de réaliser la pire audience de l’émission Des paroles et des actes, sur France 2, le 5 septembre. On apprend en lisant Valeurs actuelles que celle qui propose des peines de substitution pour les malfrats condamnés à moins de cinq ans de prison a un fils.

Taubira a un fils, celui-ci avait été condamné, il y a une douzaine d’années, par le tribunal de Bourges (avec dispense de peine) pour complicité de vol. Sa condamnation figurait évidemment sur son casier judiciaire. Sa mère, qui était alors députée de la Guyane intervint auprès de la ministre de la Justice, Marylise Lebranchu, en lui demandant de faire procéder à une “annulation” de la condamnation. Gonflé… Le motif qu’elle avançait ? « A chaque fois qu’il subit un contrôle d’identité, la consultation du fichier provoque sa conduite au commissariat »… Et puis…

Taubira, peu de temps après, se présenta à l’élection présidentielle, empêchant Lionel Jospin d’être présent au second tour. Quel rapport ? Devinez !

 

FRIGIDE BARJOT POUR LE “DROIT” DES HOMOSEXUELS À S’UNIR

 

Frigide Barjot n’a toujours pas digéré son expulsion de la Manif pour tous. Elle accuse la Manif d’être devenue « la Manifestation pour les cathos ultra, avec une base idéologique très à droite » et déclare : « La récupération du mouvement par le Front national (où est-elle allé chercher ça ???) m’inquiète sacrément. Vouloir retirer les droits d’union pour les couples homosexuels, c’est de l’homophobie. La loi est votée, on ne peut pas demander son retrait. Et puis tout n’est pas à jeter : le couple homosexuel a le droit de s’unir dans une vie stable ». Tout ça pour en arriver là !

Frigide Barjot et son mari ont récemment été assignés en justice par leur bailleur social qui souhaite qu’ils quittent leur duplex de 173 m² dans le XVe arrondissement de Paris. Selon 20 Minutes, l’ancienne chef de file de la Manif pour tous aurait lancé un appel aux dons en sa propre faveur. On sait qu’elle est sur le point d’être expulsée de son somptueux logement social situé à proximité du Champ-de- Mars. Elle avait, il est vrai, poussé le bouchon un peu loin, sous-louant l’appartement à des « fins commerciales », ce qui est parfaitement interdit. Cela lui a permis de percevoir la modique somme de 9 000 euros par an. La pauvre assure ne survivre « qu’en rognant tous les mois sur la capital hérité de ses parents » (qui ont un beau patrimoine, faut-il le préciser). Frigide Barjot a donc décidé de faire appel à la générosité de ses anciens soutiens de la Manif pour tous. L’association Les Amis de Frigide Barjot devrait prochainement voir le jour. « Les statuts sont en préparation. Il y aura un site avec un appel aux dons. Les gens qui pensent que je ne mérite pas ce traitement pourront ainsi m’aider… », a-t-elle précisé au quotidien gratuit.

 

LA SOLUTION DE SINGAPOUR POUR RÉPONDRE À UNE GRAVE CRISE DÉMOGRAPHIQUE

 

Singapour est l’économie la plus florissante de l’Asie du Sud-Est. Elle affiche une croissance de plus de 5 % depuis 2007 et un PIB record de 50 000 dollars par an et par habitant, supérieur à celui des Etats-Unis. Singapour est une société ultra-compétitive où tous ne pensent, 24 heures sur 24, qu’à leur réussite professionnelle. Revers de la médaille : le taux de fertilité est le plus faible du monde : 0,7 enfant par femme, soit deux fois moins que le Japon, où la situation n’est pourtant pas brillante, très loin de la barre des 2,1 enfants nécessaire au renouvellement des générations. Le père de la nation, Lee Kuan Yew, très respecté, a tiré la sonnette d’alarme : « Si nous continuons ainsi, ce pays va s ‘effondrer ». D’autant que cette faible natalité a pour conséquence une immigration venue de l’Asie du Sud-Est, qui représente un quart de la population. La communauté chinoise (74 % de la population) craint de perdre sa domination. Que faire pour rétablir la situation ? 60 % des Singapouriennes de 25 à 29 ans sont seules. Pas facile dans ces conditions de faire des enfants. L’Etat a décidé de soutenir des agences d’entremetteurs où des consultants en amour, dûment formés par une agence nationale, donnent par exemple des conseils pour réussir son premier rendez-vous. Ces agences organisent aussi moult événements permettant de faciliter les rencontres. La télévision publique s’y met elle aussi. Une publicité récente clamait : « Ce soir, faites votre devoir patriotique ! » En attendant, les Singapouriens pourraient s’inspirer du roi du Swaziland Mswati III qui vient de choisir pour quatorzième épouse Sindiswa Diamini, 18 ans. Remarquez que notre ami Mswati, de 27 ans son aîné, est dans la modération. Cela fait sept ans qu’il n’avait pas choisi de nouvelle épouse…

 

LA PAUVRE TRIERWEILER AVAIT PEUR D’ÊTRE LYNCHÉE

 

La concubine de Hollande le raconte. Elle a vécu des jours d’épouvante après son tweet, qui avait fait scandale, où elle prenait position en faveur de l’adversaire de Ségolène Royal. Elle se confie au magazine britannique Sunday Times : « Je suis restée enfermée à la maison pendant huit jours. Je ne suis pas sortie. Je pensais que j’allais être lynchée dans la rue ». La pauvrichonne a bien failli jeter l’éponge : « J’aurais presque pu ne jamais revenir à l’Elysée ». C’aurait été une catastrophe pour les chroniqueurs. Aujourd’hui, Dieu merci, tout va bien. En veine de confidences, elle raconte sa vie auprès du Pingouin : « Parfois je lui envoie un texto après déjeuner pour lui demander s’il veut aller se promener dans le jardin. Et nous y allons, mais pas longtemps. » Trop mignon…

 

QUAND LES “GENS DU VOYAGE” DÉFÈQUENT CHEZ EDITH CRESSON…

 

Les sous-bois de la grande et belle propriété de l’ancien Premier Ministre Edith Cresson, située à proximité d’Angers sont jonchés de détritus, de papier toilette usagé, de déjections fécales depuis l’arrivée, il y a deux semaines, de 250 à 300 caravanes de gens du voyage qui se déplacent dans le cadre d’une supposée « mission évangélique ». Edith Cresson (79 ans) est folle de rage : « Ils ont des toilettes chimiques mais ils vont quand même faire ça chez nous ». Protestant auprès du cabinet du préfet, elle obtint une réponse surréaliste qui ne fut pas de nature à la calmer : « C’est une habitude culturelle chez eux ». Elle ne supporte plus « les désordres dans (son) potager, les vols de fruits et de bois ». On la comprend. Un voisin se plaint aussi : « Mon foin est fichu pour l’an prochain. Leurs Porsche et Mercedes ont tout écrasé. Ils viennent en voiture pour déféquer devant mon portail ». Commentaire indigné d’Edith Cresson : « C’est qu’ils sont venus nous évangéliser en plus ! » Edith Cresson vote-t-elle encore socialiste ? Pas sûr du tout…

 

 

Spieler 1.jpg

 

 

PHILIPPOT KNOCK-OUT

 

Florian Philippot, le numéro deux du FN mariniste, très contesté en interne, a subi cette réplique meurtrière de l’ancien ministre UMP Bruno Lemaire, lors d’un débat sur BFM : « Vous n’avez aucune leçon d’antisocialisme à me donner […] vous qui en venez. Vous avez milité auprès du socialiste Jean-Pierre Chevènement, en 2002. Puis vous avez milité auprès de Jean-Luc Mélenchon. Puis maintenant aux côtés de Marine Le Pen. Vous êtes l’incarnation de l’opportunisme en politique. L’incarnation du Système. Vous avez mangé à tous les râteliers. Demain, vous irez dans quel parti, pour servir votre petite carrière ? Et ne vous réclamez pas du Gaullisme. Vous êtes, sur le plan économique et social, plus à gauche que François Hollande. » Reconnaissons-le. C’est assez bien envoyé…

 

1 157 EUROS DE RETRAITE SANS AVOIR COTISÉ NI MÊME TRAVAILLÉ EN FRANCE !

 

Toute personne qui débarque en France, sans même jamais y avoir mis les pieds, peut prétendre, si elle a 65 ans, à 709 euros de retraite par mois ou même à 1 157 euros si elle vit en couple. Bon, d’accord, c’est plus que la moyenne de la retraite que perçoivent nos agriculteurs après une carrière complète et plus que la pension de nombreux employés et ouvriers. Et alors ? Ceux qui s’en indignent sont immanquablement des fascistes.

 

 

Spieler 2.jpg

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

Les commentaires sont fermés.