Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2013

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRIVAROL N° 3103 du 19 juillet 2013

 

Robert SPIELER.

 

 

COMMENT obtenir une mention TB au Bac, sans trop de difficultés ?

Facile, il suffit que vos parents aient choisi le bon prénom. Vous vous prénommez Sabrina, Mégane ou Cindy, ou encore Jordan, Steven ou Mohamed ? Malheureux, vous n’avez que 3 % de chances de décrocher la mention !

 

COMMENT OBTENIR UNE MENTION TB AU BAC ?

 

Par contre, si vous portez les beaux prénoms de Diane, Adèle, Grégoire ou François, vous avez une chance sur cinq de décrocher la mention. Les Ulysse, Guillemette, Madeleine, Domitille, Irène, Sibylle caracolent en tête. Ils sont entre un quart et un tiers à l’obtenir ! Par contre, moins de

2 % des Hakim, Cynthia, Brenda, Brian, Eddy, et curieusement Christian la décrochent.

Il n’y a évidemment aucune magie dans cette répartition qui peut sembler bizarre. Le choix des prénoms traduit l’appartenance à une classe sociale. Peu probable qu’un cadre ou un enseignant prénomme sa fille Cindy ou d’un de ces prénoms issus des séries télévisées débiles…

Notons que 90,6 % des enfants de professeurs ont le bac, contre 38 % des enfants d’employés. Mais la mode des prénoms évolue, sans que l’on ne sache vraiment pourquoi. Emma, un prénom d’arrière-grand-mère revient à la mode. Quant aux Madeleine, Côme ou Ariane, très à la mode dans les années 1996 dans les milieux aisés, ils permirent à leurs porteurs d’obtenir des résultats canons au Bac, en 2012 !

 

CARLA “VEUT SAUVER SON COUPLE”, DIXIT “FRANCHE DÉMENCE”

 

J’adore lire France Dimanche, dont le groupe “Jalons” de Basile de Koch, le mari de Frigide Barjot, avait fait un excellent pastiche, il y a quinze ans, nommé « Franche Démence ». Je n’ose évidemment pas l’acheter en kiosque. Trop honte… Mais je le lis, tranquille, ni vu, ni connu, chez le coiffeur. J’y apprends des informations terrifiantes : depuis quelques semaines, « le malaise s’installe et, pire, persiste » : Carla et Nicolas ne sont plus sur la même longueur d’onde. Car Nicolas ne supporterait plus « d’être un capitaine d’équipe laissé sur le banc de touche », et voudrait revenir dans le jeu politique. France Dimanche le dit, donc c’est vrai : « elle n’a rien oublié de leur vie d’avant, les critiques acerbes, les coups reçus, la fatigue, les enfants qui souffrent », elle n’en pouvait plus… Et, paraît-il, elle écarte toute possibilité de voir Nicolas replonger. Effrayant et signifiant commentaire de Franche Démence : « La chanteuse n’ose pas l’imaginer ». Oui mais Nicolas caracole à nouveau sur le devant de la scène. Du coup, cette gravissime question que pose fort justement l’hebdomadaire : « Pourquoi afficher ainsi leur désaccord en public ? Certains y voient là l’existence d’un vrai problème de communication dans leur couple ». Et ce commentaire profond : « Sinon comment expliquer que l’un s’exprime pour démentir l’autre ? » et puis, sortez vos mouchoirs : « Il semble évident que les amoureux ne sont plus sur la même longueur d’onde ». Et puis, et puis, ce questionnement dans le registre grave : « Ce n’est peut-être qu’une passade. Sa famille résisterait-elle à une nouvelle campagne présidentielle ? » C’est vraiment trop drôle !

 

 

Spieler 1.jpg

 

 

MADAME COLLARD : “FAITES VOTRE BOULOT DE LARBIN” !

 

Anne-Marie Collard est l’épouse de l’avocat mariniste franc-maçon, et accessoirement député, Gilbert Collard. Elle est aussi son attachée parlementaire, ce qui prouve que chez ces gens-là, la préférence familiale, ça compte. Ils voyageaient ensemble dans un train, entre Marseille et Nîmes, en janvier 2011. Las, ils furent contrôlés, alors qu’ils n’avaient pas compostés leurs billets. Du coup, la contrôleuse les verbalisa. Fureur de la furie qui se mit à insulter la fonctionnaire : « Faites votre boulot de larbin ! » Et puis, cette considération d’une haute tenue intellectuelle : « Elle est en colère parce qu’elle ne va pas se faire baiser ce soir » ! Du coup, Anne-Marie Collard vient d’être condamnée par le tribunal correctionnel de Nîmes à payer une amende de 1000 euros pour outrage à un agent de la SNCF, à 300 euros de dommages et intérêts à la plaignante et à un euro symbolique à la SNCF.

 

TERRIFIANT : DES ARBRES NAZIS

 

On aura vraiment tout vu. On savait que les arbres étaient parfois de sournoises créatures, dissimulatrices, provocatrices et mal élevées. Mais là, les bornes ont été dépassées. C’est le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung qui nous révèle ce scandale. Perdu en plein cœur d’une forêt de pins du nord-est de l’Allemagne, près de 140 mélèzes formaient une croix gammée. C’est une photo aérienne qui l’a révélé. L’information a eu, paraît-il, un énorme impact dans le pays. Heureux Allemands, qui n’ont sans doute pas de préoccupations plus urgentes… L’information a été prise très au sérieux et traitée avec la célérité ad hoc. Qui étaient les néo-nazis qui avaient planté le bosquet nazi ? Une étude des troncs fut réalisée, et sans doute des traces d’ADN relevées. Hélas, il apparaît que les conifères avaient été plantés vers la fin des années 1930, sans doute en hommage au national-socialisme. Alors, que faire ? Mais, pardi, couper les arbres ! Ce qui commença à être fait en 1995. 40 mélèzes furent exterminés. Mais, damned, on constata cinq ans plus tard que la croix gammée était toujours là, plus insolente que jamais ! On décida de passer à l’extermination massive. Il fallait raser toute la forêt ! Zut, des problèmes de copropriété empêchèrent les bûcherons de scier plus de 25 résineux. Du coup la swastika est toujours visible du ciel… Mais ce genre de fantaisie n’existe pas qu’en Allemagne. Un article du New York Times avait révélé, en 2006, qu’une forêt entière avait la forme d’une croix gammée près du village de Tash-Bashat au Kirghizstan ! Décidément, le ventre de la bête immonde n’a cessé d’être fécond…

 

DANSES HALAL À AUCHAN

 

Samedi 6 juillet, Auchan Cergy (Val d’Oise) et Auchan Leers (Nord) ont organisé, à l’occasion du ramadan des spectacles de danse orientale. Que du bonheur. Certains grincheux n’ont évidemment pas apprécié et l’ont fait savoir. Du coup, Auchan s’est fendu d’une petite mise au point : « Toutes nos excuses si vous vous êtes senti blessé dans votre pratique religieuse. Notre défilé n’est pas à connotation religieuse mais culturelle ». Il y a cependant eu un commentaire positif. J’en reproduis un petit extrait, pour le fun, en n’en corrigeant pas les fautes d’orthographe et de grammaire : « Personellement je ne comprends pas ce qui vous gene dans ce quils ont essaye de faire. Je pense quils ont penser a cette occasion pour representer vos coutumes, vos danses, vos plats, pour les faire decouvrir aux autres, et bien moi je trouve cela tres bien comme ca jai pu decouvrir vos plats et jai adore et vos robes sont magnifiques ». Au fait, Manuel Valls « honorera tous les musulmans de France en participant à l’Iftar (rupture du jeûne) qui aura lieu le lundi 15 juillet à la Grande Mosquée de Paris. Au fait, où était-il lors des fêtes chrétiennes ? Eh bien, nulle part ! Mais, c’est normal, la France est un pays laïc. Bertrand Delanoë, quant à lui, s’est rendu à la nuit du Ramadan organisée dans les salons de l’Hôtel de Ville dans la soirée du 17 juillet. Il se rend, reconnaissons-le, aussi aux fêtes juives. Quant aux fêtes catholiques ? Mais vous n’avez encore rien compris ! La France est un pays laïc !

 

 

Spieler 2.jpg

 

 

WISCONSIN : UNE MÉTHODE CHOC CONTRE L’AVORTEMENT

 

Le gouverneur républicain du Wisconsin, cet Etat américain, Scott Walter, vient de promulguer une loi obligeant les femmes désireuses d’avorter à visionner une échographie du fœtus de leur bébé. Selon le gouverneur, cette mesure « renforce la capacité d’une femme à faire un choix éclairé ».

 

Rivarol.JPG

 

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complête de Robert Spieler cliquez ici.

Les commentaires sont fermés.