Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2013

La justice passe à la Trappes !

 

Après l’arrestation de Nicolas, les dangereux opposants à la loi Taubira réagissent par la création d’une milice surentraînée et extrêmement violente : les veilleurs debout.

 

Après l’interpellation d’un musulman opposé au contrôle d’identité de son épouse intégralement voilée, la belle France black-(blanc)-beurre, soutenu par le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), réagit elle aussi :

 

« Des heurts ont opposé vendredi soir entre 200 et 400 habitants du quartier aux forces de l’ordre, a-t-on appris de sources policières. (…)

 

Vendredi, vers 20h30, des habitants ont jeté des pierres en direction du commissariat et sur les fonctionnaires de police, ont relaté des sources policières (…)

 

Des abribus ont été brisés et des détritus incendiés à différents endroits du quartier, notamment près de l’hôpital privé de Trappes. Quelques fusées de feu d’artifice ont été tirées plus tard dans la nuit selon un journaliste de l’AFP présent sur place (…)

 

Le rassemblement violent fait suite à l’interpellation jeudi d’un homme qui s’était opposé au contrôle par la police de son épouse portant un voile intégral. » (Direct Matin)

 


Il faut « agir avant, et non pas après » affirmait Valls lors de l’arrestation de Kristian Vikernes ! Certainement bien trop occupé à anticiper un attentat inexistant commandité par un pseudo activiste neo-nazi, le ministre de l’intérieur ne pouvait mener de front l’agression des policiers de Trappes et la menace hitlérienne en Corrèze ! Mais voilà ! N’étant ni catholique, ni blanc, ils ne semblaient sûrement pas avoir « un profil particulièrement dangereux pouvant porter atteinte aux intérêts fondamentaux du pays. »

 

Marie de Remoncourt pour Contre-Info

 

 

Contre-info.JPG

Les commentaires sont fermés.