Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2013

Chronique de la France asservie et… résistante

Robert Spieler.jpgRIVAROL N° 3101 du 5 juillet 2013

 

Robert SPIELER

 

Certains de nos lecteurs se souviennent peut-être de la manifestation que le très délirant groupe Jalons, dirigé par Basile de Koch (frère de Karl Zéro), le mari de Frigide Barjot, avait organisée à Paris, il y a 20 ans, pour protester contre le mauvais temps.

 

UN MAIRE DE MOSELLE PREND UN ARRÊTÉ INTERDISANT À LA PLUIE DE TOMBER

 

Philippe Slendzak, le maire de la petite commune de Yutz, en Moselle, a pris un arrêté afin d’empêcher la pluie de tomber sur sa ville, le temps d’une inauguration, le dimanche 23 juin dernier. Il exigeait aussi des éléments qu’ils se plient à son bon désir, et qu’il fasse beau le soir de la fête de la musique, le 21 juin. Il a pondu l’arrêté suivant : « Pour permettre, dans de bonnes conditions, l’inauguration de l’Aéroparc ainsi que le bon déroulement de la fête de la musique, il est formellement interdit à la pluie de tomber sur ce site jusqu’au 23 juin. » Malheureusement, la pluie ne lui a pas obéi et est tombée lors de l’inauguration de l’Aéroparc. Mais le maire, l’a pris avec humour : « la plupart des gens présents sont venus me dire en riant que la pluie ne m’avait pas écoutée. » Qu’il rie, qu’il rie, en attendant, la démocratie étant ce qu’elle est, il a quelques soucis à se faire pour sa réélection…

 

CHEZ MÉLENCHON, TOUT EST LUXE ET VOLUPTÉ

 

C’est Mélenchon qui le raconte lors de sa visite au salon International de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, mercredi 19 juin. Filmé par les caméras de France 2, il a tranquillement déclaré : « Je voyage en classe affaires. J’ai passé l’âge d’aller me faire briser le dos à la classe économique. Ils vous mettent comme des sardines là-dedans. C’est une honte ! Le transport aérien, les trois quarts du temps, est extrêmement désagréable. Ne me dites pas le contraire ». Suspectant de l’ironie dans le regard d’un des journalistes, Mélenchon dégaina sa mitraillette Uzzi et rafala : 4 morts. Aucun media n’en a parlé, ce qui prouve bien que ces gens-là bénéficient de puissantes protections, notamment franc-maçonnes. Bon, allez, les amis, j’arrête là mon délire. Ma dernière phrase procède de mon imagination, mais tout le début de cet article correspond à la vérité…

 

MAIS QUI EST DONC CLAUDINE DUPONT, MINISTRE DE LA RÉPUBLIQUE ?

 

Rigoureusement personne ne connait ce nom qui ne figure nulle part sur les annuaires de la République. Et pourtant elle est ministre. Langue au chat ? En fait Najat Vallaud-Belkacem, née le 4 octobre 1977 à Beni Chiker, dans le Rif, au nord-est du Maroc, s’appelle Claudine Dupont ! Ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, elle fut la porte-parole de Ségolène Royal en 2007, puis celle de François Hollande en 2011 et 2012, pour la campagne présidentielle. Serait-elle ministre si elle s’était appelée Claudine Dupont ? Pas sûr… Au fait, une

petite info : elle fut nommée en 2007 par Mohammed VI au conseil de la communauté marocaine à l’étranger. L’“étranger” étant évidemment la France. La chanceuse bénéficie par ailleurs de la double nationalité, française et marocaine.

 

“SÉMINAIRE DE FORMATION SUR LA MÉMOIRE DE LA SHOAH” OBLIGATOIRE

 

Tout le monde sait que la Shoah est encore largement méconnue, notamment chez les policiers, qui n’ont pas forcément la réputation, surtout depuis leur répression des militants pacifiques anti mariage homosexuel, d’être des aigles. Grâce à Pierre Mutz, qui fut préfet de police de la capitale à la fin des années 2000, et qui établit un partenariat avec le Mémorial de la Shoah, tout policier affecté nouvellement à Paris, quel que soit son grade, est obligé de suivre un « séminaire de formation sur la mémoire de la Shoah ». Durée du séminaire : deux jours. Il y a notamment l’émouvante visite d’une synagogue, la rencontre encore plus émouvante avec un rabbin, et des cours passionnants sur la communauté juive ou l’antisémitisme dans l’Histoire.

 

 

Spieler 2.jpg

 

BELLE PROMOTION POUR FRANÇOIS FILLON : IL ÉTAIT UN “CONNARD” LE VOICI UN “TRAÎTRE”

 

Nicolas Sarkozy avait déjà, selon certaines indiscrétions, traité Fillon (mais aussi Copé) de “connards”. L’ancien chef de l’Etat, qui ambitionne de revenir sur le devant de la scène, ne supporte absolument plus son ancien premier Ministre, qui a annoncé sa candidature pour la présidentielle de 2017, « quoi qu’il arrive ». Sarkozy éructe : « C’est le pire des traîtres, il n’est pas capable de me dire en face ce qu’il dit dans les media ! »

 

 

Spieler 1.jpg

 

 

LE PRIX DE L’HUMOUR EN POLITIQUE

 

Le prix de l’humour politique a été décerné à Gérard Longuet, sénateur de la Meuse, pour sa répartie : « Hollande est pour le mariage pour tous… sauf pour lui ». Parmi les lauréats figure aussi le conseiller régional socialiste Jean-Luc Romeri qui avait écrit : « Un gay qui vote à droite, c’est comme une dinde qui vote pour Noël ». Marisol Touraine, paraît-il ministre de la Santé, est aussi récompensée pour cette puissante considération : « Il y a quand même des médicaments qui soignent ». Idem pour Jean-Jacques Urvoas, qui avait visité la prison des Baumettes et avait déclaré : « J’étais aux Baumettes. J’en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais ». Un nouveau prix a été créé : le Prix-Nocchio, attribué à l’unanimité à Jérôme Cahuzac pour son questionnement : « Pourquoi démissionner quand on est innocent ? ». Le Grand prix pour les tweets politiques a été, quant à lui, décerné à notre ami Jean-Luc Mélenchon pour ce merveilleux commentaire : « Je suis plus nombreux que jamais ». Quant au maire PS du IVe arrondissement, Christophe Gérard, il a aussi reçu un prix pour sa magnifique et involontaire contrepèterie : « Les bois sur verge : un développement durable »… L’an dernier, c’était François Goulard qui avait remporté un prix pour ce Tweet : « Etre ancien ministre, c’est s’assoir à l’arrière d’une voiture et s’apercevoir qu’elle ne démarre pas »…

 

UN AVION FANTÔME AU SALON DU BOURGET

 

Jean-Marc Ayrault est assez amusant, dans son genre. Enfin, si l’on peut dire. Il a prononcé un beau discours à l’occasion de l’inauguration du Salon du Bourget : un discours plein de sens, de gravité et même d’émerveillement. Le Rafale, ce magnifique avion français, qui n’a certes eu aucun acheteur étranger jusqu’à aujourd’hui, était censé faire une démonstration avant le discours du premier Ministre. Ayrault déclara la démonstration d’“impressionnante”. Ses propos ? Il évoqua

« l’avion de combat Rafale que nous venons de voir dans une impressionnante démonstration ». Problème : cette démonstration n’avait jamais eu lieu, avant le discours d’Ayrault, du fait des conditions météo médiocres. Du coup, ça rigole sec sur les réseaux sociaux et au sein de l’Armée de l’Air…

 

LA HAINE DU JUIF ATTEINDRAIT DES RECORDS EN EUROPE

 

C’est Jean-Patrick Grumberg, sur le site Dreuz.Info qui le révèle. Un nouveau rapport présenté au gouvernement israélien note que 26 % des juifs d’Européens ont été harcelés durant l’année dernière (par qui ?) et que beaucoup envisagent à immigrer en Israël. Il parait que l’antisémitisme augmente en Europe et atteindrait des sommets jamais vus depuis la seconde guerre mondiale. Le site, ultra-sioniste, relève avec effroi que « l’antisémitisme atteint des sommets jamais vus depuis la seconde guerre mondiale, comme si le démon de la persécution des Juifs d’Europe pendant 2 000 ans n’avait été assoupi que quelques décennies. » Voici les chiffres livrés par l’étude : 26 % des Juifs ont souffert de harcèlement antisémite au moins une fois durant l’année passée, 35 % ont été confrontés à l’antisémitisme au moins une fois ces cinq dernières années, et 5 % ont été intentionnellement vandalisés parce qu’ils étaient juifs.7 % auraient été physiquement

agressés ou menacés d’agression, ces cinq dernières années. La moitié des Juifs de France, de Belgique et de Hongrie envisageraient d’émigrer en Israël. Le rapport suggère notamment de faciliter la conversion au judaïsme et d’encourager les non-juifs mariés à des Juifs à se convertir. Le rapport explique qu’il faudrait s’attaquer aux racines du mal : l’antisémitisme caché derrière l’antisionisme des media, des intellectuels et des élites de gauche et d’extrême-gauche, et l’islam… Mais, à qui la faute ? Notons que l’extrême-droite n’est pas citée, pour une fois, dans ce rapport… et pas davantage la responsabilité du catholicisme. Il est vrai, vient de déclarer Francois Ier, qu’un chrétien ne peut pas être antisémite. Il recevait récemment une délégation du Comité juif international et évoqua le dialogue intense qu’il avait tissé quand il était archevêque avec les rabbins argentins. Il avait conclu son intervention par ces mots : “Pace” et “Shalom”. Sans commentaires...

 

 

BRAVO, JACQUES BOMPARD

 

Jacques Bompard vient de se rendre à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis où il a, comme il en a le droit en tant que député, demandé à rencontrer Nicolas, persécuté par le Régime en raison de son opposition à la loi Taubira. Oui mais le Système ne s’embarrasse pas de ce genre de considérations. La direction de la prison a argué du fait que le dossier était « en cours d’instruction » et que Nicolas était « au secret », pour refuser la visite. A noter que Nicolas, condamné honteusement à quatre mois de prison, dont deux mois fermes, alors qu’il avait manifesté pacifiquement, croupissait jusqu’il y a peu, dans le bâtiment D4 de la maison d’arrêt, un bâtiment des plus vétustes et insalubres. Il ne disposait ni de savon, ni de papier toilette, n’avait pu se doucher depuis le début de la garde à vue, il y a neuf jours. Grâce à la visite de Jacques Bompard, qui n’a certes pas pu le rencontrer, les conditions de détention se sont cependant améliorées. Merci Jacques !

 

OUI MAIS LÀ, CHER JACQUES, JE NE COMPRENDS PLUS

 

Pourquoi cette mascarade de mariage homosexuel entre deux femmes, célébré récemment à Orange, dont tu es le maire ? Tu es, comme chacun le sait, opposé à cette loi absurde. Tu as, certes refusé de “célébrer” toi-même ce “mariage”. Mais tu as trouvé au sein de ta majorité, la Ligue du Sud, un conseiller disposant déjà de la délégation pour marier. Denis Sabon s’est exécuté et a eu cette explication grandiose au micro de France Bleu Provence : « Je respecte la loi, c’est une loi républicaine, donc je respecte la loi tout simplement, tout à fait sympathiquement » (eh bien, quel combattant, cet oiseau ! “Sympathiquement”, il fallait oser !) ». Et il conclut par ce porridge tendance indigeste : « Je ne vois pas pourquoi j’aurais fait la mauvaise foi d’une loi qui est passée, qu’on doit respecter ». En voici visiblement un intellectuel de grande classe qui a quelques petits soucis avec le vocabulaire, la grammaire et la composition des phrases ! En attendant, cinq autres dossiers de mariage ont été déposés dans la ville d’Orange par des paires de même sexe. Ils ne lâchent rien, et ils ont raison de leur point de vue. A nous aussi, de ne rien lâcher…

 

MARINE LE PEN APPELLE FRANCE INTER : “RADIO BOLCHO”

 

Marine Le Pen était l’invitée de Patrick Cohen lors du 8h20 – 8h30, sur France Inter. Elle s’est quelque peu énervée, accusant la radio d’avoir une sensibilité politique s’apparentant à « une espèce de vieux relent de bolchevisme ». La raison de son énervement ? Cohen lui avait fait remarquer qu’en 1997, Catherine Mégret, alors maire de Vitrolles, avait débaptisé une place Nelson Mandela. Cohen, sournois en diable, réagissait à un petit exercice de politiquement correct

pratiqué par Marine Le Pen, qui venait de rendre hommage à Nelson Mandela. Marine Le Pen, pas désarçonnée, lui répondit : « Vous voyez comme quoi au Front national il y a des sensibilités différentes, à la différence de France Inter où manifestement il y a une sensibilité unique ». Cohen

lui demanda : « Ah bon, laquelle ? » Réponse de Marine Le Pen : « Vous ne le savez pas ? On vous appelle Radio Bolcho en dehors des studios… » Et elle ajouta : « On est toujours le dernier à savoir le surnom qu’on vous donne »… Pas sûr que l’entreprise de recentrage du FN, souhaitée par Marine Le Pen, réussisse avec ce genre de considérations.

 

LE “SCHINDLER” ITALIEN ÉTAIT UN FASCISTE, PIRE, UN NAZI

 

Giovanni Palatucci a droit à une série de places et de promenades, dont la dernière a été inaugurée il y a deux semaines à Polino (Italie). Un héros, surnommé le “Schindler” italien, qui aurait sauvé 5 000 juifs dans sa ville de Fiume. Un héros, honoré du titre de Juste parmi les nations par le mémorial israélien de Yad Vashem en 1990 et déclaré « martyr » par le pape Jean-Paul II, une étape vers la béatification… Hélas, comme le révèlent les travaux de chercheurs du Centre Primo-Levi de New-York, ce ne sont que des mensonges. La directrice du Centre déclare : « C’était un exécuteur enthousiaste de la loi raciale et, après avoir prêté serment à la république sociale de Mussolini, il a collaboré avec les nazis ». Contrairement à la légende, il n’aurait jamais envoyé des centaines de juifs se réfugier chez son oncle, l’évêque de Campagna, ni détruit des documents sur l’identité des juifs et les empêcher ainsi d’être envoyés dans les camps…

Tout cela était du bidon.

 

 

Rivarol.JPG

 

 

Les commentaires sont fermés.