Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2013

Violences policières de la Manif pour tous : le gouvernement français devra s’expliquer devant le Comité des ministres du Conseil de l’Europe

. . . . . .

violences-police-manif-pour-tous-conseil-europe.jpg

Le Comité des ministres du Conseil de l’Europe a été saisi jeudi dernier d’une question écrite mettant en cause la gestion par le gouvernement français des manifestations en faveur de la famille, ainsi que de l’impunité dont bénéficient les “Femen”.

Ce Comité regroupe les ambassadeurs des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe et exerce un rôle de surveillance du respect par ces États de la démocratie, des droits de l’homme et de l’Etat de droit.

Luca Volontè, député italien, est l’auteur de cette question écrite, déposée le lendemain de la tenue d’un séminaire coorganisé par le Conseil européen pour le droit et la justice sur les nouvelles atteintes à la liberté de conscience causées en Europe par les lois relatives au mariage, à l’adoption homosexuelle et à la non‑discrimination. Les intervenants y ont notamment dénoncé le climat croissant d’hostilité et d’intolérance à l’encontre du christianisme en Europe et des personnes attachées à la famille et à la morale naturelles.

Cette hostilité se traduisant notamment par une violence de plus en plus ouverte et tolérée, y compris par certains grands médias et partis politiques.

 

Novopress.info.JPG

Les commentaires sont fermés.